Arbres fruitiers

Découvrez nos conseils pour cultiver en pleine terre ou en pot vos arbres fruitiers et petits fruits. Plantation, entretien, taille de formation ou de restauration, identification, traitement des maladies et aide au choix parmi les meilleures variétés en fonction du climat de votre jardin.

  • Photo of Comment tailler le noisetier ?

    Comment tailler le noisetier ?

    Apprécié des amateurs de fruits secs, le noisetier n’est ni vraiment un arbuste, ni même un arbre. Peu exigeant, ce fruitier tout terrain se contente d’un coin inutilisé ou ingrat du jardin. Un jeune noisetier pousse naturellement en large touffe et produit ses premiers fruits au bout d’environ 5 ans après la plantation. C’est à partir de ce moment-là qu’il devient nécessaire de le tailler régulièrement. Faut-il tailler le noisetier au moment de la plantation ? Non, aucune taille du noisetier n’est nécessaire à la plantation. Bien qu’il soit toujours un peu lent à s’installer, le noisetier occupe ses premières années à s’installer en formant une petite touffe densément ramifiée.  Les nouvelles tiges qui la composent sortent directement de la souche…

    Lire la suite »
  • Photo of Donnez à manger à vos arbres fruitiers !

    Donnez à manger à vos arbres fruitiers !

    En vieillissant, les arbres fruitiers laissés sans entretien de taille et de fertilisation produisent moins de fruits. Chétifs et fragilisés, ils se montrent aussi plus sensibles aux maladies. Jeunes, ils ont surtout besoin de manger pour bien se former. L’automne est la bonne période pour leur apporter de la nourriture. A ce moment de l’année, ils entrent en effet dans une phase de repos, du moins en apparence. Car la vie souterraine ne s’arrête pas et les racines continuent de se développer en hiver. Quel engrais ou amendement apporter ? Pourquoi nourrir les arbres fruitiers ? Quand ils sont en place dans le même sol depuis un moment et qu’ils n’ont jamais reçu la moindre fumure, les arbres fruitiers finissent par épuiser…

    Lire la suite »
  • Photo of Maladie de l’olivier: 7 problèmes décryptés 

    Maladie de l’olivier: 7 problèmes décryptés 

    Cultivé depuis l’Antiquité dans le bassin méditerranéen, l’olivier est un arbre vénéré, symbole de paix (comme le laurier noble) – ses rameaux entourent le Monde sur le drapeau de l’ONU – et de longévité – l’olivier de Roquebrune-Cap-Martin aurait plus de 2000 ans. Pourtant, comme tous les fruitiers, sous nos climats, il est fréquemment malade, surtout après une taille effectuée avec un sécateur non désinfecté. Quels sont les symptômes et solutions de chaque maladie de l’olivier ?  Des feuilles persistantes  Les feuilles allongées de l’olivier, coriaces et gris-argenté, sont persistantes. Elles restent sur l’arbre pendant 3 ans, avant de jaunir puis de tomber. L’arbre porte donc en permanence un nombre plus ou moins important de feuilles abîmées, vieillissantes, qu’il renouvelle,…

    Lire la suite »
  • Photo of Où conserver le citronnier tout l’hiver ?

    Où conserver le citronnier tout l’hiver ?

    Agrume de faible rusticité, le citronnier ne survit généralement pas à des gelées hivernales modérées (-4 à -6°) quand il est cultivé sans protection particulière. Seules les régions du pourtour méditerranéen (zones de rusticité 9 et 10) et quelques localités privilégiées du Sud-Ouest ou du littoral Atlantique (zone 9) bénéficient d’un microclimat compatible avec sa culture en extérieur toute l’année. Partout ailleurs, il est nécessaire de le cultiver en pot pour pouvoir l’hiverner dans de bonnes conditions. Peut-on l’hiverner à l’intérieur ? Surtout pas ! Le citronnier n’apprécie pas les intérieurs chauffés et secs de nos maisons ou de nos appartements. Entreposé dans ces conditions, son feuillage persistant jaunit, sèche rapidement et tombe. Si vous n’avez pas d’autre choix que de le…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment tuteurer un arbre ?

    Comment tuteurer un arbre ?

    Les jeunes arbres d’ornement ou fruitiers ont besoin d’aide pendant les premières années de leur vie. Le tuteurage leur permet de résister aux intempéries et de pousser bien droit. Comment mettre en place des tuteurs efficaces sans blesser l’arbre ?

    Lire la suite »
  • Photo of Comment conserver les pommes après récolte ?

    Comment conserver les pommes après récolte ?

    E n fin d’été, les pommiers sont chargés de fruits ! L’heure est venue de récolter les variétés d’automne. Suivront rapidement les cueillettes des pommes d’hiver qui pourront se conserver, dans de bonnes conditions, jusqu’au printemps prochain.  Comment gérer la conservation de toutes ces belles pommes ?

    Lire la suite »
  • Photo of L’argousier: le petit arbre qui vitamine le jardin !

    L’argousier: le petit arbre qui vitamine le jardin !

    Décoratif, facile d’entretien et couvert de délicieux petits fruits gorgés de vitamine C, l’argousier (Hippophae rhamnoides) ne manque pas d’atouts ! Caractéristiques et entretien de ce petit arbre coloré qui mérite une plus large place dans nos vergers ! Au bonheur des petites baies ! Olivier ou ananas de Sibérie, baie à faisan, saule épineux ou encore épine marante, les divers noms de cet arbrisseau témoignent de sa popularité. L’argousier atteint généralement entre 2 et 3 mètres de hauteur, avoisinant plus occasionnellement 4 à 6  mètres de haut. Couvertes d’épines, ses branches s’enchevêtrent les unes aux autres, faisant de l’arbuste l’un des meilleurs candidats pour une haie défensive. Les rameaux se couvrent par ailleurs de feuilles caduques lancéolées de 2 à…

    Lire la suite »
  • Photo of Le bergamotier, délicieusement parfumé

    Le bergamotier, délicieusement parfumé

    Prisé pour son aspect ornemental ainsi que pour les citrons très parfumés qu’il produit, le bergamotier (Citrus bergamia) est un agrume peu rustique. Les bergamotes trouvent des utilisations diverses, aussi bien en cuisine que dans l’industrie cosmétique. Où et comment cultiver cet agrume ? Un arbre coloré Décoratif, l’arbre à bergamote est un épineux qui peut atteindre 3 à 5 mètres de hauteur en pleine terre, uniquement sous climat doux. Originaire de la région de la Calabre, en Italie, cet agrume présente des feuilles allongées à la couleur verte prononcée et lustrée, semblables à celles du citronnier. Il se pare au printemps d’une multitude de petites fleurs blanches nacrées. Comme le citronnier, elles dégagent un parfum agréable et délicat. En…

    Lire la suite »
  • Photo of Ne taillez pas votre prunier pour des prunes !

    Ne taillez pas votre prunier pour des prunes !

    Le prunier, à l’image d’autres espèces à noyau, ne raffole pas des coupes, mais les tolère quand elles sont réalisées avec parcimonie, aux bonnes périodes qui- plus-est ! Quand et comment effectuer la taille du prunier ? La taille d’entretien d’un prunier est assez minimaliste. Afin d’optimiser au maximum sa production, elle se résume à un léger élagage tous les ans, ou tous les deux ans, ainsi qu’un égourmandage printanier. C’est tout ! Quand tailler le prunier ? Comme le cerisier (un autre Prunus), l’élagage du prunier s’effectue après la récolte, au cours d’une période allant de la fin de l’été jusqu’au début de l’automne s’accompagnant d’une chute importante de feuilles. Les coupes réalisées cicatrisent en effet bien mieux car les températures…

    Lire la suite »
  • Photo of Olivier en pot : de l’eau, raisonnablement !

    Olivier en pot : de l’eau, raisonnablement !

    Lorsqu’il est cultivé en pleine terre et sous un climat favorable, l’olivier n’exige quasiment aucune attention particulière au niveau de l’arrosage. Installé en pot, quelle que soit votre région, c’est une toute autre histoire ! En raison d’un plus faible volume de terre mais aussi et surtout parce que ses racines ne sont protégées des aléas climatiques que par l’épaisseur des parois du contenant, l’olivier cultivé en pot pour agrémenter une terrasse ou un balcon est plus fragile et réclame davantage d’attentions. Froid et humidité, la combinaison fatale ! De manière générale, notons que l’olivier craint la combinaison du froid et de l’humidité, plus précisément d’une humidité stagnante, souvent à l’origine des maladies que connaît cet arbre. Cela ne signifie pas…

    Lire la suite »
  • Photo of Maladies du poirier: sachez les identifier pour mieux lutter !

    Maladies du poirier: sachez les identifier pour mieux lutter !

    Réputé pour ses fruits et sa floraison remarquable, le poirier et un incontournable des vergers. Comme l’illustre le tableau ‘Blossoming Pear Tree’ de Vincent Van Gogh, cet arbre majestueux porte l’une des plus belles floraisons printanières ! Alors afin d’assurer un bon développement de votre poirier, assurez-vous de savoir repérer et traiter les maladies qui peuvent survenir… Les maladies fongiques La moniliose Cette maladie fongique agit de pair avec les insectes : C’est un champignon microscopique qui se développe sur les parties abîmées des fruits (après des piqûres ou des blessures). Evidemment, cela rend les fruits impropres à la consommation, et vous pouvez vous débarrasser de toute votre production… (évitez le compost) Pour repérer cet infâme champignon, sachez qu’il provoque…

    Lire la suite »
  • Photo of Entretien des framboisiers : 5 gestes indispensables en été !

    Entretien des framboisiers : 5 gestes indispensables en été !

    Faciles à réussir, les framboisiers offrent leurs petits fruits dès le début de l’été à condition d’effectuer un minimum d’entretien. Qu’ils soient remontants ou non, quelques soins réguliers permettent d’obtenir de meilleures récoltes de framboises, à déguster au pied de l’arbuste ou à utiliser dans de délicieux desserts. 5 gestes essentiels à un bon entretien des framboisiers Désherber Un arrachage des mauvaises herbes installées aux pieds des cannes est nécessaire dès la fin du printemps. Ces plantes concurrencent en effet les framboisiers, entraînant des cueillettes moins fournies. Le liseron tient parmi elles une place particulière. Ses longues tiges escaladent les framboisiers, facilitant l’accès des limaces et des escargots qui se délectent alors des framboises. Déroulez les tiges volubiles du liseron,…

    Lire la suite »
  • Photo of Cerisier: Après le temps des cerises, vient le temps de tailler !

    Cerisier: Après le temps des cerises, vient le temps de tailler !

    La taille du cerisier est loin de sonner comme une évidence. Ce fruitier, réputé l’un des plus fragiles du verger, réagit mal aux coups de sécateur ! Il en résulte de fréquents écoulements de gomme, suivis du développement de chancres, de bactéries ou encore de champignons. La taille d’un cerisier est donc à effectuer avec mesure. Quand et comment l’effectuer? Les tailles sur le cerisier et le prunier sont principalement de deux ordres : la taille de nettoyage (ou d’élagage) et celle de raccourcissement (ou taille en vert). La taille d’élagage La taille d’élagage revient à débarrasser le cerisier de l’ensemble des branches et des rameaux morts qui l’encombrent, mais aussi à supprimer certaines grosses branches en surnombre devenues gênantes à l’intérieur de…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment gérer l’arrosage des arbres fruitiers à longueur d’année ?

    Comment gérer l’arrosage des arbres fruitiers à longueur d’année ?

    Qu’ils soient nouvellement plantés ou installés depuis bien plus longtemps, l’eau est essentielle aux arbres fruitiers. Cette précieuse ressource leur permet de croître dans de bonnes conditions, de parfaire la maturité de leurs fruits, mais aussi de mieux se défendre contre les ravageurs et les parasites. Pour que les arbres fruitiers ne manquent jamais d’arrosage, il convient d’avoir recours à quelques astuces simples. Le point sur la relation que les fruitiers entretiennent avec l’eau. Des besoins différents suivant les espèces… Si l’eau est vitale à tous les arbres fruitiers, la quantité dont ils ont besoin diffère beaucoup en fonction des espèces. Les moins gourmands sont ainsi les figuiers, les abricotiers, les pêchers et les amandiers. Plusieurs de ces fruitiers étant…

    Lire la suite »
  • Photo of Le lichen est-il dangereux pour les arbres ?

    Le lichen est-il dangereux pour les arbres ?

    Le lichen s’installe partout ! Sur l’écorce des arbres d’ornement comme sur les troncs des arbres fruitiers, ou encore sur les arbustes, en particulier sur les vieilles azalées… Bien qu’il soit inoffensif, on a toujours l’impression qu’il parasite les végétaux sur lesquels il prend appui. On cherche donc souvent à l’éliminer, ce qui n’est pas forcément une bonne idée ! Explications. Ne pas confondre lichen et mousse ! Le lichen est différent de la mousse. Ce n’est pas une plante. Il s’agit davantage d’un organisme né d’un amour fusionnel entre une algue et un champignon qui vivent en symbiose. Un lichen, c’est ainsi 10% d’algues seulement contre 90% environ de champignons. Les algues contiennent de la chlorophylle qu’elles mettent à profit pour…

    Lire la suite »
  • Photo of Le kiwaï ou kiwi de Sibérie: un concentré de vitamines !

    Le kiwaï ou kiwi de Sibérie: un concentré de vitamines !

    Proche cousin du kiwi (Actinidia sinensis), le kiwaï (Actinidia arguta), aussi appellé kiwi de Sibérie ou encore kiwi d’été en raison de sa période de fructification, est une plante grimpante rustique (-20°C) développant des lianes exhubérantes et puissantes. A l’exception de la variété autofertile Issaï, de plus faible vigueur, les autres kiwaïs sont tous capables de partir à l’assaut d’un support haut de plus de 10 mètres ! Autant dire que le palissage qui les accueille doit donc faire preuve de solidité, condition sine qua none pour réussir la culture de ces petits kiwis verts bourrés de vtamines ! Une récolte prometteuse ! A l’image de leur cousin de Chine, la plupart des variétés de kiwaïs sont des plantes dioïques : pour…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment tailler l’olivier ?

    Comment tailler l’olivier ?

    Arbre méditerranéen par nature, l’olivier est présent depuis des siècles sur le pourtour de la Grande Bleue et dans l’arrière-pays provençal. A la faveur du réchauffement climatique mais aussi -disons-le- d’un certain effet de mode, on le rencontre maintenant fréquemment dans le Sud Ouest, le long du littoral Atlantique, ou encore plus au Nord, dans le bassin parisien notamment, où il est alors davantage cultivé en pot. Quelle que soit la région, quand les conditions de culture lui plaisent, son port anarchique et la densité de son feuillage peuvent rapidement devenir un casse-tête.  Dans ce cas, comment le tailler afin de remettre un peu d’ordre dans sa végétation exubérante ? 3 bonnes raisons de tailler l’olivier Sans une bonne connaissance…

    Lire la suite »
  • Photo of Plantez un châtaignier…pour les siècles à venir !

    Plantez un châtaignier…pour les siècles à venir !

    Arbre de fort développement, pouvant atteindre 20 à 25 mètres de hauteur et autant à la base de sa ramure, le châtaignier (Castanea sativa) est probablement l’un des plus beaux arbres fruitiers de nos jardins. Mais il a besoin de place ! Inutile donc d’envisager de le planter ailleurs que dans un grand jardin ! Comment effectuer cette plantation dans les règles de l’art ? Où planter votre châtaignier ? Réputé acidophile (pH <7), le châtaignier peut être cultivé presque partout, même en terre légèrement calcaire, mais il vit alors moins longtemps. Il se plaît idéalement dans les sols profonds et frais. Côté exposition, offrez-lui la pleine chaleur pour le voir fructifier en quantité. Quand et comment s’y prendre ? Plantez de…

    Lire la suite »
  • Photo of Traitement d’hiver des fruitiers: du blanc sur les troncs

    Traitement d’hiver des fruitiers: du blanc sur les troncs

    Prendre soin de ses arbres fruitiers est gage de futures récoltes abondantes ! Parmi les soins d’hiver, l’application d’un blanc arboricole (badigeon de chaux) est l’un des plus recommandés. Ce produit naturel, fabriqué à base de chaux éteinte et d’huile végétale, agit comme une seconde peau pour le tronc. Il limite les agressions du temps et s’avère être l’un des meilleurs insecticides qui soit. Economique et redoutablement efficace !   Les bienfaits du blanc arboricole Protection contre le gel et le soleil Le badigeon de chaux constitue en premier lieu une barrière physique contre les agressions climatiques et les écarts trop importants de températures, notamment en limitant les effets du gel ou les brûlures occasionnées par un soleil trop fort. Le blanc…

    Lire la suite »
  • Photo of Le kiwi: culture d’une liane fougueuse

    Le kiwi: culture d’une liane fougueuse

    Originaire des forêts du centre de la Chine, le kiwi n’est pas le fruit d’un arbre mais d’une liane au tempérament fougueux, l’Actinidia (Actinidia arguta). Cette plante sarmenteuse rustique (-20°C) est seulement cultivée sur le vieux continent depuis moins d’un siècle. Pourtant, force est de constater qu’elle s’est acclimatée et a trouvé chez nous des conditions qu’elle affectionne. Le kiwi est d’ailleurs rapidement devenu l’emblème du Bassin de l’Adour, une région située au Sud du département des Landes bénéficiant d’un climat doux et arrosé. Comment cultiver le kiwi ?

    Lire la suite »
  • Photo of La main de Bouddha: délicieuse et décorative

    La main de Bouddha: délicieuse et décorative

    Originaire d’Asie, le cédratier Main de bouddha (Citrus medica « digitata »)  est probablement le plus curieux des agrumes ! Cette variété n’est pas seulement décorative ! Ses fruits comestibles en forme de main s’apprécient en confiture et agrémentent de leur parfum doux-amer desserts et  plats salés. Comment cultiver la « main de Bouddha » tout au long de l’année ? Spectaculaire et décoratif ! De croissance relativement rapide, le cédratier forme naturellement un arbuste au port irrégulier de 1,5 m à 3 m de hauteur et de largeur, comme le citronnier dont il est morphologiquement proche. Ses rameaux sont du reste tout aussi épineux. Ses feuilles ovales et vernissées, légèrement dentées sur les bords, sont vert clair. Ses grandes fleurs blanches, aux boutons pourpres, s’épanouissent essentiellement…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment manger un kaki ?

    Comment manger un kaki ?

     Le kaki figure de plus en plus sur les étals des primeurs ou des épiceries fines et pourtant il reste largement méconnu dans la plupart des régions françaises, en particulier dans le Nord et le grand quart Nord-Est. Le kaki (plaquemine ou figue-caque) est le fruit du plaqueminier, un arbre originaire des montagnes de Chine. Vénéré et cultivé en Asie  depuis des siècles, l’arbre est couramment cultivé autour du Bassin méditerranéen, notamment en Provence, dans l’Ouest et le quart Sud-Ouest du pays où son feuillage automnal illumine le jardin avant et que ne se remarquent ses fruits, de surprenantes « tomates » de couleur orange. Comment manger ces kakis crus ?

    Lire la suite »
  • Photo of Quel noisetier planter ?

    Quel noisetier planter ?

    Chaque année, au mois de septembre, les petits fruits du noisetier sont au moins aussi attendus des amateurs que les noix. Facile à réussir, à peine plus haut de la majorité des arbustes, le noisetier trouve donc toujours une place au jardin. Pour constituer une haie champêtre, en bordure du potager ou du verger, il est tout simplement incontournable ! Comment le planter et quelles variétés choisir  ? Plusieurs noisetiers, sinon rien ! Le noisetier ne fait rien comme les autres ! Ses fleurs mâles , des chatons, apparaissent en février, avant que ne leur succèdent les fleurs femelles. Bizarrerie de la nature, la période commune entre ces fleurs sexuées est finalement assez courte, limitant les possibilités de fécondation. C’est pour cette raison…

    Lire la suite »
  • Photo of Réussir la plantation de l’arbousier

    Réussir la plantation de l’arbousier

    Originaire du bassin méditerranéen, l’arbousier (Arbutus unedo), également appelé arbre-aux fraises, n’est pas vraiment un arbuste, pas non plus un arbre. Il s’agit plutôt d’un arbrisseau de la famille des Éricacées, à la croissance lente, atteignant 2 à 5 mètres de hauteur à l’âge adulte. Suffisamment rustique, il supporte souvent la plupart des climats du pays, à condition de le planter en situation protégée. L’arbre-aux fraises offre alors en hiver de drôles de fruits ronds, à consommer en compotes ou confitures : les arbouses. Quand et comment réussir sa plantation ? Un beau feuillage persistant Son écorce de pare de belles teintes d’un brun cannelle. Ses feuilles persistantes, ovales, d’un vert profond et luisant, sont finement dentées sur leur bord. Les…

    Lire la suite »
  • Photo of SOS: mes pommiers sont malades !

    SOS: mes pommiers sont malades !

    Les maladies d’un pommier sont généralement de deux ordres : il s’agit bien souvent d’une maladie fongique (oïdium, mildiou, moniliose, tavelure…) ou d’un ravageur (pucerons, sésie, carpocapse…). Si l’on peut agir en curatif dès l’apparition des premiers symptômes, le plus efficace, mais aussi et surtout le plus sain pour l’homme et son environnement, reste la prévention. Cela suppose de surveiller très régulièrement ses arbres fruitiers pour anticiper l’apparition des maladies. Cela suppose également de réunir un maximum de bonnes conditions de culture pour que le pommier s’épanouisse et soit naturellement plus résistant. Quelles sont les principales maladies du pommier et comment les prévenir ? Maladies du pommier Oïdium L’oïdium se caractérise par un voile blanc sur les pousses, les feuilles et…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer