Cultiver des agrumes

Comment greffer un citronnier en écusson ?

Le citronnier peut être reproduit par semis, par bouturage ou avec une greffe en écusson. Cette dernière manière de faire n’est pas la plus facile, mais c’est celle qui offre les meilleures chances de réussir !

Faut-il greffer un citronnier pour avoir des citrons ?

Pas forcément mais, comme les autres arbres fruitiers, le citronnier est souvent greffé pour obtenir des citrons identiques à la variété que l’on souhaite multiplier et pour améliorer la quantité de fructification.

L’arbre en production est alors constitué d’un porte-greffe sur lequel on a implanté un greffon.

Alimenté en éléments nutritifs par le système racinaire du porte-greffe, le greffon développe sa ramure, fleurit, puis produit ses fruits.

Pour réussir le greffage du citronnier, il est important de respecter ces 2 éléments :

  • Il faut choisir un porte-greffe compatible qui facilitera la reprise.
  • Le greffon doit être implanté solidement sur le porte-greffe, au contact du cambium de l’arbre support.

Quel porte-greffe de citronnier choisir ?

Le citrus volkameriana (Citrus limonia) est le meilleur porte-greffe du citronnier.

ll a des défauts et des qualités:

  • Bien qu’il soit peu rustique, il améliore la quantité de floraison et la fructification de la variété qu’il porte.
  • Il redoute l’excès d’eau l’hiver.
  • Mais il résiste bien au mal sec et au phytophtora, deux champignons qui s’étendent à l’ensemble de l’arbre par la circulation de sève et le font brutalement sécher, sans raison apparente.

D’autres porte-greffes peuvent aussi être utilisés : le bigaradier, la limette douce de Palestine, l’oranger (Citrus sinensis). Dans les régions fraîches, le Poncirus trifoliata est intéressant mais c’est un agrume extrêmement épineux.

Quand faire une greffe de citronnier ?

Deux périodes sont favorables.

Habituellement, on effectue la greffe en écusson des agrumes en fin d’été (septembre), à une période où la sève descend de l’arbre. On parle alors de greffe à œil dormant car le bourgeon implanté attend le printemps suivant pour débourrer, s’il arrive à franchir l’hiver sans geler. Le résultat n’est donc pas immédiatement visible.

La greffe en écusson du citronnier peut aussi être effectuée au tout début du printemps (mars à mi-avril). On parle alors de greffe à œil poussant car le bourgeon, alimenté par la sève montante, se développe dès les semaines et les mois suivants. Le résultat est donc immédiatement visible.

En règle générale, la greffe de fin d’été donne de meilleurs résultats et le rameau qui se développe est plus vigoureux.

greffer un citronnier
© Ruthesslima

Lire aussi : Comment tailler un citronnier en pot ?

Les étapes de la greffe en écusson

  1. Tout d’abord, la greffe doit être effectuée sur un porte-greffe âgé d’un an. Pour l’obtenir, il est possible de semer des pépins de citrons l’année passée. On sélectionne alors les meilleurs plants que l’on rempote en pot individuel au cours de l’automne.
  2. Pour préparer le porte-greffe, il suffit de couper à ras les 3 à 4 branches latérales les plus basses.
  3. Sur la variété de citronnier que vous voulez multiplier, prélevez le greffon à l’aide d’un couteau bien aiguisé ou d’un greffoir. Il doit comporter un bourgeon (l’oeil) intact entouré d’un morceau d’écorce très fin (3 à 4 cm de long)
  4. Sur le tronc du porte-greffe, faites une entaille en T, à 30 ou 40 cm de hauteur environ.
  5. Utilisez le côté plat du greffoir ou du couteau pour soulever l’écorce et l’ouvrir.
  6. Mettez en place le greffon en le coinçant sous l’écorce du porte-greffe. Il doit être au maximum au contact de la zone située entre le bois et l’écorce (le cambium).
  7. Ramenez l’écorce du porte-greffe pour recouvrir le greffon mais en prenant soin de laisser le bourgeon à l’air libre !
  8. Ligaturez au-dessus et au-dessous en faisant plusieurs tours de raphia. L’assemblage doit être solide !
  9. Il faut ensuite arroser régulièrement, mais sans excès !
  10. Si la greffe est réalisée en automne, vous pourrez couper la tige du porte-greffe au printemps suivant. Vous laisserez alors 20 cm au-dessus du point de greffe pour permettre de tuteurer à la verticale le rameau du greffon qui va se développer.
  11. Plus tard, quand il gardera sa forme droite, vous pourrez couper à ras le tronçon restant.
Sur le même thème :

Où conserver le citronnier tout l’hiver ?

6 commentaires

  1. Bonjour, mon citronnier est mort cette année. Sur le porte-greffe, il y a des grandes pousses. Sur quoi dois-je effectuer la greffe ? Sur les longues pousses ou sur le tronc du porte-greffe ? Merci de votre conseil

    1. En théorie, oui. Mais en pratique, il vaut mieux n’en laisser qu’une pour que la sève l’irrigue au mieux, sans trop de concurrence. Vous réussirez mieux votre greffe en écusson.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page