maladie mirabellier | Jardipartage

Maladies du mirabellier : symptômes, traitements et prévention

Lorsque l’on jardine, il arrive forcément un moment où l’on est confronté à la maladie, et le mirabellier n’échappe pas à la règle. Pour ne pas être démuni dans une telle situation, voici une liste des maladies du mirabellier les plus fréquentes, détaillant les symptômes et le traitement à appliquer.

Quelles sont les maladies du mirabellier ?

La moniliose, des taches sur les fruits

Symptômes :

  • Brunissement des fleurs au printemps, qui sèchent puis se couvrent de moisissure grise.
  • Les rameaux peuvent dépérir, voire se couvrir de petits chancres suintants.
  • Les fruits peuvent également être touchés. On remarque alors des traces de moisissure brunâtre. Par la suite, soit ils tombent, soit ils s’assèchent sur l’arbre.

Causes :

  • Trois champignons du genre Monilinia ( laxa, M. fructigena, M. fructicola).
quelles sont les maladies du mirabellier | Jardipartage
La moniliose est lune des maladies du mirabellier les plus courantes elle peut toucher les fruits qui pourrissent et se dessèchent © DepositPhotos

Traitement et prévention :

  • Dès les premiers signes de la maladie, coupez et brûlez les parties atteintes.
  • Si le mirabellier a déjà été touché, deux traitements préventifs de bouillie bordelaise peuvent limiter les risques de réapparition. Le premier à la chute des feuilles, le second lorsque les bourgeons commencent à éclore.

La gommose

Symptômes :

  • Écoulement d’une gomme brunâtre et translucide, souvent au niveau d’une blessure. Elle est collante et visqueuse.

Causes :

  • Il ne s’agit pas d’une maladie à proprement parler, mais plutôt le résultat d’un stress suite à une agression, qu’elle soit causée par la météo (grêle), le jardinier (taille) ou les insectes (piqûres). Elle peut aussi être la conséquence d’une maladie liée à un champignon ou une bactérie.

Traitement et prévention :

  • Repérer la plaie à l’origine de l’écoulement, puis la nettoyer par un curetage profond. Appliquer ensuite un mastic cicatrisant.
  • La meilleure prévention est d’éviter les plaies sur le tronc ou les branches.

L’oïdium

Symptômes :

  • Présence d’un feutrage blanc, d’abord sous forme de taches poudreuses, puis s’étendant progressivement.
  • Les parties touchées finissent par sécher.

Causes : maladie cryptogamique provoquée par plusieurs genres de champignons, dont certains spécifiques à la plante attaquée.

Traitement et prévention :

  • Freinez la propagation de la maladie en éliminant les parties atteintes.
  • L’application au début de l’infection de décoction de prêle ou d’un fongicide soufré s’avère efficace.

La pourriture grise

Symptômes :

  • Taches brunes, très rapidement recouvertes d’une moisissure grise typique de la maladie.
  • Pourrissement des tissus, puis dessèchement.
  • Tous les tissus mous peuvent être touchées (fleurs, bourgeons, feuilles et fruits).

Causes : Maladie cryptogamique, provoquée par un champignon du nom de Botrytis cinerea. Ce dernier se développe plus facilement dans des conditions chaudes et humides, ainsi qu’une mauvaise aération.

Traitement et prévention :

  • Une décoction de prêle pulvérisée sur le mirabellier peut ralentir la maladie ; mais surtout, le premier traitement à appliquer dès l’apparition des symptômes est l’élimination et le brûlage des parties malades.
  • En prévention, les branches de l’arbre doivent laisser circuler l’air en étant suffisamment éclaircies. Un apport en azote trop important a également tendance à fragiliser les plantes.

Le chancre, responsable des branches mortes

Symptômes :

  • Jaunissement des feuilles sur les branches atteintes.
  • Forte et rapide mortalité des branches, notamment du milieu à la fin de l’été.

Causes : Maladie dont l’origine est un champignon (Cytospora leucostoma). Le pathogène profite d’une blessure (de taille, de piqûres d’insecte…) pour pénétrer dans l’arbre.

Traitement : Pas de traitement curatif. Pour les zones peu étendues, un curetage des chancres, suivi de l’application de bouillie bordelaise peut être efficace.

Feuilles trouées et criblures

Symptômes :

  • Petites taches rougeâtres qui perforent ensuite les feuilles.
  • Chancres autour des bourgeons sur les rameaux. Ces derniers finissent par dépérir.

Causes : Champignons du genre Coryneum, dont microstictum est le plus fréquent chez les pruniers et s’attaque aux rameaux.

Traitement et prévention :

  • Éliminez et brûlez les parties atteintes (feuilles et rameaux).
  • Si nécessaire, traitez avec un fongicide naturel à base de cuivre, comme la bouillie bordelaise. Opérez lors de la chute des feuilles, puis au débourrement (éclosion des bourgeons) le printemps suivant.
pourquoi les feuilles de mon mirabellier se recroquevillent | Jardipartage
Les feuilles du mirabellier se recroquevillent en cas dattaques de pucerons © DepositPhotos

Pourquoi les feuilles de mon mirabellier se recroquevillent ?

Symptômes : les feuilles sont collantes et leur extrémité se replie sur elle-même.

Causes : différents pucerons (verts ou bruns du prunier, farineux).

Traitement et prévention :

  • En traitement, différents produits naturels sont efficaces comme la décoction de tanaisie, le purin d’ortie dilué, le savon noir, etc.
  • Bien gérée, la lutte biologique à l’aide de larves de coccinelles ou de chrysope donne de bons résultats.
    • Il n’y a pas vraiment de moyens de prévention contre les pucerons.

Comment prévenir les maladies du mirabellier ?

Comme le dit l’adage, « il vaut mieux prévenir que guérir » et ce précepte est également valable dans le monde végétal. Ainsi, quelques précautions et gestes simples permettent de limiter les risques de maladies du mirabellier.

Offrir de bonnes conditions de culture

L’apparition et le développement de nombreuses maladies sont souvent favorisés par de mauvaises conditions de culture. Celles-ci provoquent en effet un stress pour le mirabellier, dont les défenses finissent par s’affaiblir.

comment traiter un mirabellier malade | Jardipartage
Un excès dengrais a tendance à favoriser la prolifération de pucerons sur le mirabellier Offrez de bonnes conditions à votre arbre © DepositPhotos

Choisir des variétés résistantes aux maladies

Au fil du temps et des croisements, nombreux sont les végétaux à avoir développé une résistance aux maladies. Pour le mirabellier, les variétés ‘Mirabelle de Metz’ et ‘Mirabelle de Nancy’ en sont les meilleures représentantes.

La taille et l’élagage : portes d’entrée aux maladies

Indispensable au bon développement et à la productivité des arbres fruitiers, la taille peut également être source de maladies. Pour limiter ces risques, il est important de suivre certaines règles :

  • Utilisez un outil bien affûté pour que la coupe soit nette et sans déchirures, afin de faciliter la cicatrisation.
  • Désinfectez les lames entre chaque arbre (voire entre chaque branche).
  • La pluie favorise souvent la dispersion des spores de champignons. Privilégiez un temps sec pour tailler.
  • Appliquez un mastic cicatrisant pour empêcher les champignons et les bactéries de s’installer dans la plaie de coupe.
author avatar
Christophe D
Titulaire d’un diplôme en aménagement paysager et avec près de 15 ans d’expérience dans l’entretien d’espaces verts, je partage avec vous ma passion et mes connaissances du domaine végétal, pour un monde plus vert et respectueux de l’environnement.

4 réflexions sur “Maladies du mirabellier : symptômes, traitements et prévention”

  1. Les fruits de mon mirabellier poussent et ressemblent à des petites bananes. Les fruits sont allongés sur deux à trois centimètres, avec uneeloppe dure et vide comme une gousse de petit pois. je ne sais que faire et surtout qu’est-ce-qui se passe?
    Je n’ai fait aucun traitement.
    Seriez-vous à même de me renseigner? Merci. Cordialement.
    Jacques

    1. Je fais exactement le même constat sur deux mirabelliers de Nancy.
      L’un est assez vieux, l’autre a été planté il y a un an et demi.
      C’est la première fois que je vois ça en 7 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut