Culture des lianes fruitières

5 étapes pour l’entretien de la vigne au printemps

Pour produire de belles grappes de raisin de table, la vigne demande un entretien suivi tout au long de l’année. Après une taille faite en fin d’hiver, des traitements et des tailles plus légères sont à réaliser tout au long de la croissance pour maîtriser cette grimpante vigoureuse. Focus à travers la vidéo ci-dessous et cet article sur les 5 travaux d’entretien à faire en mai et juin.

Garder le pied des vignes propres

Pour commencer, il faut soigneusement désherber le sol autour des pieds de vigne. Ce geste simple limite la concurrence des herbes indésirables. Vous n’avez pas besoin d’utiliser de produit chimique. Utilisez un simple désherbeur à fil (rotofil) pour effectuer le plus gros du travail entre les pieds, mais sans trop approcher de la base des troncs, ceci afin de ne pas les blesser. Terminez par un désherbage manuel.

Supprimer les gourmands le long du tronc

La vigne grimpante est vigoureuse. De nombreuses longues pousses apparaissent ainsi dès avril sur le vieux bois du tronc ou au-dessous des charpentières, près de la base. Il faut les retirer le plus tôt possible. Sinon, elles dévient une partie de la sève qui n’alimente plus correctement les sarments porteurs des grappes de fleurs. Par conséquent, la quantité et la qualité des fruits peuvent en être réduites.

Des traitements contre l’oïdium

Certains jardiniers s’opposent farouchement à l’utilisation des produits de traitements. Pourtant, il faut savoir que si vous ne traitez pas un minimum votre pied de vigne, vous ne réussirez jamais à récolter de raisin.

Attention, on ne parle pas non plus ici de traiter à outrance mais bel et bien d’une utilisation raisonnée des produits antifongiques. Il s’agit simplement de donner un coup de pouce à la plante en évitant l’apparition de l’oïdium. Pour cela, 4 à 5 traitements effectués entre mi-avril et fin août suffisent (1 par mois ou tous les 15 jours si l’été est humide). Vous pouvez pulvériser de la bouillie bordelaise ou du soufre. L’un ou l’autre de ces deux produits d’origine minérale, compatibles avec une pratique du jardinage bio, sont très efficaces pour limiter l ‘apparition de l’oïdium et ainsi garder un feuillage sain.

Mon astuce de jardinier : Dosez un peu moins votre solution de bouillie bordelaise ou de soufre que ce qu’indique son emballage. Un dosage à 7,5g de soufre par litre d’eau est suffisant.

Pour aller plus loin, lisez :Des vignes naturellement résistantes aux maladies

Un palissage strict des sarments

Dès le mois de mai, les grappes de fleurs en cours de formation sont déjà visibles. Par des tailles légères, il s’agit alors de contrôler la végétation souvent trop généreuse de la vigne. Vous devez ainsi éviter que cette grimpante ne parte dans tous les sens et vous donnez la priorité à la formation de belles petites grappes de raisin, et non au développement de longs sarments stériles.

Pour cela :

  • Supprimez toutes les pousses qui partent en direction du sol car elles vont être difficiles à ramener vers le palissage. Vous pouvez couper les plus développées à la base avec un sécateur ou, dans le cas des jeunes pousses tendres, vous les coupez juste en les pinçant.
  • Palissez ensuite soigneusement les sarments restants un par un (s’ils ne se sont pas déjà accrochés seuls) sur les fils de fers tendus à l’horizontale ou sur votre support de palissage. Les vrilles de la vigne s’enroulent normalement sans aide mais elles ont parfois besoin d’être guidées.

Ce palissage très strict est important pour que l’air circule bien entre les feuilles (ce qui limite les maladies) et pour que la lumière du soleil parvienne bien jusqu’aux grappes de fruits en formation. Dans le même temps, cela permet aussi de passer la tondeuse au plus près des pieds de vigne sans être gêné par les sarments qui tombent.

comment s occuper d une vigne
Les gourmands de la vigne apparaissent à l’aisselle des feuilles © Jardipartage

Supprimer les gourmands à l’aisselle des feuilles

Une fois que les grappes de fleurs sont formées, on y voit plus clair. Toujours dans l’idée de contrôler la végétation luxuriante de la vigne, retirez régulièrement les gourmands qui naissent le long des sarments à l’aisselle des feuilles.

Selon votre variété, ils sont plus ou moins nombreux. Pour supprimer ces jeunes pousses encore tendres, il suffit de les pincer entre le pouce et l’index. C’est un travail à renouveler toutes les semaines dès l’apparition des premières fleurs.

Pour résumer, voici un petit rappel des 5 étapes de l’entretien de la vigne à faire en fin printemps :

  • Désherber le pieds
  • Supprimer les gourmands apparus sur le tronc ou à la base
  • Effectuer un premier traitement contre l’Oïdium ou le renouveler
  • Palisser très strictement les sarments et faire le tri parmi eux
  • Épamprer votre vigne.
Article complémentaire :

Comment faire la taille en vert de la vigne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page