Fruits rouges | Jardipartage

10 fruits rouges à cultiver absolument au jardin !

S’ils apportent des touches de couleur dans votre jardin, dès le printemps, les fruits rouges constituent des douceurs naturelles aux multiples applications culinaires.

Sources de vitamines C et de minéraux, les fruits rouges sont, aussi, riches en antioxydants et pauvres en calories. Une bonne façon de garder la forme en réveillant vos papilles ! Découvrez notre sélection des 10 fruits rouges que vous devriez vous empresser de planter au jardin !

Fruits rouges fraises | Jardipartage
Les fraises figurent parmi les fruits rouges les plus cultivés © Pstdrak

1. La fraise (Fragaria)

Savoureuse, elle peut se déguster en pâtisseries, confitures, salades de fruits. Sa culture nécessite une terre peu calcaire, riche, meuble et fraîche en été. Il existe deux types de fraisiers :

  • Les fraises remontantes qui donnent des fruits de taille moyenne, plusieurs fois dans l’année.
  • Les non remontantes qui ne fructifient qu’une seule fois et dont les fruits sont plus gros.

Plantez les fraisiers en mars ou en septembre-octobre pour une récolte de fin mai aux premières gelées pour les remontants (« Mara des bois », « Charlotte », « Maestro »). Récoltez entre mai et juin pour les non remontants (« Gariguette », « Mount Everest »). Comptez une vingtaine de fraisiers pour la consommation de 4 personnes.

fruits rouges framboise | Jardipartage
Les framboises sont des fruits rouges peu sucrés donc diététiques

2. La framboise (Rubus idaeus)

À l’origine fruit de sous-bois (l’arbuste appartient à la famille des ronces), la framboise est idéale pour les gelées, les sirops et les confitures. De culture facile, le framboisier apprécie une situation mi-ombragée, dans une terre légère, acide et riche en humus.

Plantez vos jeunes framboisiers à racines nues de novembre à mars et jusqu’en mai pour ceux vendus en godets. Là encore, il existe des variétés remontantes (« FallGold », « Heritage », « Marastar » à récolter en juin-juillet et en septembre) et non remontantes (« Malling Promise », « Glen Coe », « Tayberry » à récolter en juin-juillet).

fruits rouges mûres | Jardipartage
fruits rouges mûres © DepositPhotos

3. La mûre (Rubus fruticosus)

Excellente en sorbet, confiture ou sirop, la mûre offre un contraste sucré/acidulé en bouche. Souvent sauvage, elle peut, cependant, être cultivée sur une ronce à fruits dans un sol frais et riche. Côté exposition, optez pour la mi-ombre dans le Midi et le plein soleil, partout ailleurs. Plantez de novembre à mars pour les mûriers à racines nues ou toute l’année en godets. Protégez les ronces des vents froids. Récoltez de multiples fruits, de juillet à fin septembre, à condition d’avoir toujours assuré un bon arrosage et une taille d’entretien. Parmi les variétés conseillées, citons la « Black Satin », la « Darrow », la « Dirksen » ou la « Jumbo ».

Fruits rouges cerise | Jardipartage
Croquante ou fondante et toujours juteuse la cerise est le meilleur fruit rouge

4. La cerise (Prunus cerasus)

Merveilleuse en clafoutis, la cerise nécessite, pour sa culture, un sol non calcaire, silico-argileux, profond, frais et perméable. Choisissez votre variété entre les bigarreaux (chair sucrée et ferme), les cerises vraies (chair sucrée et acide), les guignes (chair sucrée et molle ou chair acide à jus clair ou coloré). Plantez votre cerisier de novembre à mars pour une abondante récolte, de mai à début août selon la variété. Parmi les incontournables : « Délice de Malicorne », « Hâtif Burlat », « Marmotte » ou « Reverchon ».

Fruits rouges groseille à maquereau | Jardipartage
Fruits rouges groseille à maquereau © DPRM

5. La groseille à maquereau (Ribes uva-crispa)

Très acide, la groseille à maquereau est parfaite en compote. Son nom est lié à son utilisation ancienne dans une sauce anglaise qui accompagnait à merveille les maquereaux. Le groseillier à maquereau est un arbuste buissonnant et épineux qui donne des fruits plus gros que les groseilles rouges. Plantez votre groseillier à maquereau, en mi-ombre, dans un sol silico-argileux, riche, frais et drainé, en automne. Récoltez, en juillet-août, jusqu’à 3 kg de groseilles par pied. Parmi les meilleures variétés de groseillier à maquereau, optez pour « Anglaise Blanche », « Freedonia » ou « Invicta ».

Fruits rouges groseille | Jardipartage
Les groseilles sont des petits fruits rouges acidulés

6. La groseille rouge (Ribes rubrum)

En confiture ou en gelée pour accompagner le gibier, vous apprécierez son goût acidulé. Elle se cultive dans un sol silico-argileux, souple et frais. Veillez à protéger votre groseillier à grappes de la chaleur, de la sécheresse mais aussi de l’humidité. Plantez-le de novembre à décembre en racines nues ou toute l’année en godets. Récoltez de fin juin à fin juillet les fruits en grappes. Les meilleures variétés de groseilles à cultiver sont « Gloire des Sablons », « Red Lake » ou « Versaillaise Blanche ».

fruits rouges cassis | Jardipartage
Le cassis ne se mange pas tel quel mais plutôt en confiture ou gelée

7. Le cassis (Ribes nigrum)

C’est un fruit qui offre une très bonne tenue aux gelées grâce à sa richesse en pectine. Le cassissier apprécie une terre souple, aérée et riche en humus. Installez-le au soleil dans le Nord et à la mi-ombre dans le Sud en le protégeant de la chaleur, de la sécheresse et de l’humidité. Plantez de novembre à mars en racines nues et toute l’année en conteneurs. Récoltez, par temps sec, de fin juin à mi-juillet les fruits mûrs devenus noirs. « Black Down », « Delbard Robusta » ou « Noir de Bourgogne » vous assurent une récolte abondante.

fruit rouge myrtille | Jardipartage

8. La myrtille (Vaccinium myrtillus)

Elle est délicieuse en tarte, en eau-de-vie, en sorbet et même en tisane sous forme séchée. Le myrtillier sauvage est un sous-arbrisseau discret qui dépasse rarement les 60 cm de haut. Plantez-le en automne dans un sol acide, léger et sableux sous une exposition mi-ombragée. Si vos plants ne sont pas autofertiles, il vous faut deux variétés pour obtenir une meilleure production. Récoltez de juillet à septembre les baies de couleur bleu foncé à l’aide d’un peigne à myrtilles. Succès garanti avec les variétés « Vitaminos », « Giant Patriot » ou « Top Hat ».

canneberge a gros fruits | Jardipartage
Canneberge à gros fruits airelle © Pverdonk

9. L’airelle rouge (Vaccinium vitis-idea)

Fruit vedette de la fameuse sauce, l’airelle rouge et sa cousine la canneberge est à consommer de préférence cuite. Elle se cultive dans un sol acide et humifère, en exposition ombragée. Plantez au printemps ou à l’automne pour une récolte de juillet à octobre, à l’aide d’un peigne à myrtilles. Les fruits parviennent à maturité lorsqu’ils arborent une couleur rouge vif et une texture légèrement ramollie. Parmi les variétés conseillées, citons « Red Pearl », « Miss Cherry », « Fireballs » ou « Diana ».

Fruit rouge sureau noir | Jardipartage
Le sureau noir est lun des meilleurs fruits rouges sauvages

10. La baie de sureau noir (Sambucus nigra)

Comme pour les airelles, les baies doivent être consommées cuites et s’utilisent, généralement, pour la préparation de vins, limonades, sirops ou de gelées et coulis. Le sureau noir est un arbrisseau rustique qui s’adapte à tous types de sols et apprécie une exposition ensoleillée ou mi-ombragée. Plantez-le de novembre à mars et récoltez ses baies en août et septembre. Il existe de nombreuses variétés de sureau noir parmi lesquelles « Alba Marginata », « Franzi » ou « Madonna ».

author avatar
Patricia D
Férue de nature depuis toute petite, je vous propose, au travers de mes articles, de mieux connaître nos animaux domestiques mais aussi les petites "bestioles du jardin". Egalement passionnée par le végétal, je réalise des herbiers contemporains à base de fleurs et feuilles pressées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut