Arbres fruitiers méditerranéens

La floraison de l’olivier et sa pollinisation

Parfois cultivé très loin du pourtour méditerranéen, l’olivier n’est pas seulement un arbre décoratif. C’est également un arbre fruitier, capable, s’il est planté à la lumière et au chaud, de fleurir, avant de produire quelques kilos de belles olives à récolter.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Olea europea
Nom courant : Olivier, olivier commun
Famille : Oléacées
Hauteur : 10 à 15 m à l’âge adulte, avec une croissance très lente. L’olivier peut vivre plus de 1000 ans !

Tronc : court, souvent penché. Chez les jeunes arbres, l’écorce est grise et lisse. Vers l’âge de 40 ans, elle devient brune, très noueuse. Elle s’épaissit ensuite progressivement, formant de nombreuses crêtes. Le tronc se creuse aussi chez les vieux oliviers.
Feuillage : Les feuilles simples, opposées, plus longues (8 cm) que larges (2 cm), sont coriaces et persistantes. D’une belle teinte vert-gris avec des points blancs sur le dessus, elles sont blanchâtres et écailleuses sur le revers.
Fleurs :  Blanches à crèmes, légèrement parfumées, elles forment entre mai et juin de courtes grappes pendantes à l’aisselle des feuilles.
Fruits : Les olives de 1 cm à 3,5 cm, ovales ou rondes, restent vertes longtemps puis deviennent noires ou brunes lorsqu’elles sont mûres. Leur chair est très huileuse.

Exposition : L’olivier exige beaucoup de lumière et de chaleur.
Sol : Léger, bien drainé et profond, même pauvre, sec et calcaire. L’arbre craint l’excès d’humidité du sol et de l’air.
Rusticité : Sensibles au froid, la plupart des variétés gèlent entre -8°C et -12°C. La souche est rustique jusqu’à -15°C environ.

Floraison de l’olivier et pollinisation

Les petites fleurs blanc crème de l’olivier ne sont pas pollinisées par les insectes butineurs. C’est le vent qui transporte le pollen d’une fleur à l’autre, et parfois d’un arbre à l’autre. Le pollen d’olivier est d’ailleurs source d’allergies pour de nombreuses personnes.

Certains oliviers sont autofertiles ; ses fleurs se pollinisent entre elles.

Pour produire des olives, d’autres variétés ont besoin de la présence d’un autre olivier cultivé dans un rayon de quelques centaines de mètres au maximum pour que le vent puisse transporter son pollen.

fleur d olivier
Fleurs d’olivier © H.Braxmeier

Récolte des olives

Lent à pousser, l’olivier est aussi lent à fructifier. Il commence à donner des olives vers l’âge de 10 ans. La récolte se fait alors en fonction du degré de maturité :

  • Les olives vertes sont récoltées encore immatures en septembre et octobre.
  • Les olives brunes et noires sont récoltées à pleine maturité, entre novembre et avril selon les régions et les variétés. Plus la récolte est tardive, moins les fruits sont amers. Il faut alors tendre un filet sous l’arbre en automne pour ne pas gâcher toutes les olives trop mûres qui tombent toutes seules.

Néanmoins, un froid trop intense ou des gelées répétées en janvier et février altèrent les qualités et les arômes des fruits s’ils sont récoltés trop tard.

Les olives vertes crues ne sont pas comestibles. Elles contiennent de l’oleuropéine, un glucoside amer.

Avant de les consommer, il faut donc les adoucir. Leur préparation, complexe, nécessite des lavages réguliers dans la saumure.

Astuce du jardinier : Placez les olives fraîchement récoltées un mois au congélateur. Le froid les adoucit.

 

 

Plantation et culture de l’olivier

L’olivier apprécie un sol très drainant, autrement il est rapidement malade. Plantez-le au printemps ou en automne, dans un grand trou, sur une butte si votre sol est lourd. Mélangez une bonne terre de jardin à du compost, du sable et du gravier.

a quel âge un olivier donne des olives
© Voltron

Arrosage : En pleine terre, il est inutile de l’arroser l’été. Une fois installé, l’olivier supporte parfaitement la sécheresse. L’arrosage d’un olivier en pot doit être régulier mais dépend de la saison.

Fertilisez tous les 2 ans en étalant une épaisse couche de compost (5 cm) sur toute la surface de la ramure.

L’olivier se cultive très bien en bac, sur une terrasse ou un balcon. Choisissez un pot de grande dimension, profond. Utilisez un support de culture riche en compost, bien drainé et, pour répondre à ses besoins, fertilisez l’arbre une fois par mois de mars à octobre. Cet entretien régulier de l’olivier, c’est la clé pour le garder en bonne santé.

La taille s’effectue tous les ans ou tous les 2 ans, en fin d’hiver, hors période de gel et avant l’apparition des nouvelles feuilles naissantes. Elle a pour but d’éclaircir la ramure et le cœur de l’arbre, de supprimer le bois mort et les branches gênantes situées vers le bas.

➥ Lire : Comment tailler l’olivier ?

Surveillez les insectes parasites (cochenille noire, mouche de l’olive, galle), sources de nombreuses maladies, et les champignons (fumagine, œil de paon).

Les meilleures variétés d’olives

Les oliviers qui produisent les meilleurs fruits sont tous greffés.

  • Cailletier, l’olivier de Nice, offre une petite olive toute noire produite depuis longtemps dans les départements des Alpes-Maritimes et du Var voisin. Cette région coincée entre mer et montagnes offre des conditions climatiques très douces qui permettent une récolte tardive, étalée entre janvier et avril.
  • Lucques : Originaire d’Italie, cette variété est récoltée en olives vertes d’octobre à décembre, pour une utilisation à table ou la production d’huile. Elle est essentiellement cultivée en Languedoc.
  • Picholine est la variété d’olives vertes la plus commune. Sa récolte est précoce, dès fin septembre.
  • Tanche, l’olive de Nyons, est l’une des variétés les plus rustiques et productives (20 kg d’olives par arbre). Entre décembre et janvier, sa récolte donne des olives noires douces et parfumées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page