chancre | Jardipartage

Chancre : Comment le reconnaître et traiter ?

Le chancre peut être redoutable dans les régions humides pour de nombreuses espèces d’arbres et d’arbustes fruitiers ou d’ornement. Les responsables sont des champignons.  Les premiers symptômes apparaissent en fin d’hiver : les écorces meurent, puis se détachent du tronc pour finalement tomber.

Familiarisez-vous avec les symptômes du chancre et explorez les solutions de prévention et de traitement à mettre en œuvre pour contrer efficacement cette maladie.

Qu’est-ce qui provoque le chancre ?

Le chancre est une maladie causée par un champignon pathogène. Ce parasite s’introduit et se développe à partir d’une blessure.

Cette maladie est difficile à éradiquer quand elle est installée depuis plusieurs années.

La période la plus propice à l’apparition et au développement d’un chancre se situe de juillet à début décembre, surtout si l’été et l’automne sont frais et arrosés.

Comment reconnaître le chancre ?

Le chancre affecte tout autant les arbres fruitiers que les arbres d’ornement : Voici les symptômes classiques :

  • A la fin de l’hiver ou au cours du printemps, les rameaux et les fleurs qu’ils portent meurent subitement.
  • Au niveau du tronc, l’écorce meurt et se décolle parfois par plaques entières.

Quelques arbres sont plus sensibles au chancre que d’autres :

Sur le cerisier, le chancre apparaît souvent après une blessure provoquée près de la base du tronc par une tondeuse, le fil ou la lame d’une débroussailleuse. Sur les branches du cerisier, le chancre apparaît généralement au niveau d’une fissure gorgée d’eau ou d’un plaie de taille.

chancre arbre | Jardipartage
Chancre sur une branche de cerisier © SrideeStudio

Le pommier est aussi touché dans les régions très humides.

Sur l’olivier, le chancre provoque des tumeurs et des grosseurs sur les branches.

Du côté des arbres d’ornement, le cyprès est affecté par le chancre cortical qui lui est spécifique.

Le bouleau et le platane sont aussi réputés sensibles au chancre.

Certains arbustes peuvent aussi être affectés : le chancre du laurier-rose est courant, tout comme celui des rosiers.

Comment faire disparaître un chancre ?

Il faut agir rapidement. Si vous n’intervenez pas,  le chancre risque de coloniser l’ensemble de l’arbre et de contaminer également d’autres arbres fruitiers à proximité.

  • Sur les branches , éliminez l’écorce malade à l’aide d’un couteau désinfecté à l’alcool, jusqu’à atteindre la zone saine au-dessous.
  • Sur le tronc, curetez le chancre avec une serpette.
  • Recouvrez ensuite la plaie avec de l’argile ou du mastic cicatrisant.

Que faire en prévention pour éviter l’apparition d’un chancre sur vos arbres ?

Le cuivre (sous forme de bouillie bordelaise) pulvérisé en prévention est un fongicide efficace. Il favorise aussi la cicatrisation des micro-plaies : pulvérisez une première fois de la bouillie bordelaise en automne, au moment de la chute des feuilles, puis une nouvelle fois en mars, lorsque les écailles des bourgeons commencent à s’ouvrir.

En complément, adoptez les bons gestes de prévention:

  • évitez les blessures du tronc par frottement : avec le tuteur de l’arbre, avec les fils d’attache.
  • Conservez le pied de vos arbres fruitiers propres pour éviter de blesser le tronc avec la tondeuse ou votre débroussailleuse. Désherbez tout simplement à la main.
  • Taillez les arbres les plus sensibles au chancre plutôt à la sortie de l’hiver, lors d’une semaine sans pluie. La montée de sève favorise une meilleure cicatrisation.
  • Si vous taillez vos arbres au printemps ou en été (taille en vert), n’utilisez pas votre sécateur pour retirer les gourmands : arrachez-les à la main.
  • Enfin, avant toute taille, désinfectez toujours la lame de votre sécateur avec de l’alcool : vous limiterez ainsi la transmission de la maladie entre tous vos arbres.
author avatar
Bruno Nunez
Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut