Arbres fruitiers

Découvrez nos conseils pour cultiver en pleine terre ou en pot vos arbres fruitiers et petits fruits. Plantation, entretien, taille de formation ou de restauration, identification, traitement des maladies et aide au choix parmi les meilleures variétés en fonction du climat de votre jardin.

  • Photo of Les maladies et ravageurs du figuier

    Les maladies et ravageurs du figuier

    Les figuiers (Ficus carica) sont de robustes arbres fruitiers si l’on prend soin de leur offrir les conditions de culture qu’ils affectionnent : un sol fertile et bien drainé (surtout en période hivernale), une exposition la plus ensoleillée possible et, bien sûr, toujours privilégier une variété adaptée au climat de sa région. Quand bien même ces règles élémentaires sont parfaitement respectées, il n’en demeure pas moins que l’arbre reste soumis, comme d’autres fruitiers, à un certain nombre de maladies et de ravageurs. Apprenez à les identifier et à réagir en conséquence ! Les maladies du figuier Mosaïque du figuier A l’image du haricot, le figuier est parfois atteint d’un virus inoculé par les piqûres répétées d’un minuscule acarien : Aceria ficus. Mais…

    Lire la suite »
  • Photo of Quelle(s) alternative(s) bio à la bouillie bordelaise ?

    Quelle(s) alternative(s) bio à la bouillie bordelaise ?

    Découverte à la fin du XIXème siècle, la bouillie bordelaise s’est rapidement imposée au jardin pour lutter contre les maladies touchant les plantes potagères. Si ce fongicide, classiquement préparé à base de sulfate de cuivre, peut encore de targuer de figurer parmi les produits organiques et de rester homologué pour un usage en agriculture biologique,  il n’en demeure pas moins que la bouillie bordelaise reste un produit chimique, à utiliser donc avec modération, en particulier parce qu’elle entraîne une concentration de cuivre dans le sol. Si l’on peut s’en passer, c’est par conséquent mieux ! Décoction de prêle, bicarbonate de soude et lait, découvrez 3 alternatives bio à la bouillie bordelaise. Toxicité du cuivre Les propriétés fongicides du cuivre sont connues…

    Lire la suite »
  • Photo of La myrtille des jardins: productive et décorative

    La myrtille des jardins: productive et décorative

    Si la myrtille des montagnes peuple spontanément les  sols acides et frais de nos massifs (Ardèche, Vosges, Massif Central, Pyrénées…), formant un arbuste plutôt rampant et très rustique, la culture de cette myrtille sauvage n’est pas adaptée à nos jardins. Elle reste en effet trop dépendante de son milieu de vie. A l’inverse, la myrtille des jardins, d’origine américaine ( que l’on appelle aussi couramment myrtille arbustive, à corymbe ou encore bleuet myrtille) n’est pas aussi parfumée que sa cousine sauvage. Sa culture est néanmoins possible partout et elle n’occupe pas beaucoup de place. Comment la planter, la cultiver et l’entretenir ?

    Lire la suite »
  • Photo of Les quatre saisons du citronnier en pot: quelle est sa meilleure exposition ?

    Les quatre saisons du citronnier en pot: quelle est sa meilleure exposition ?

    Exception faite du citronnier épineux dont le feuillage est caduc (Poncirus trifoliata, -20°C), les citronniers  plus classiques et la plupart des agrumes sont globalement des arbres ou des arbustes de faible rusticité, qu’il est nécessaire de protéger dès que les températures descendent sous les 5°C. La réussite de leur culture est donc en grande partie conditionnée à l’exposition dont ils bénéficient. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’emplacement d’un citronnier en pot peut rapidement virer au casse-tête ! Alors voici quelques repères pour trouver chez vous la bonne exposition, en fonction des saisons. L’hiver Du mois de novembre à la mi-mars, excepté dans le sud du pays, le citronnier, et plus globalement tous les agrumes cultivés en pot (la…

    Lire la suite »
  • Photo of La taille annuelle du mûrier

    La taille annuelle du mûrier

    Les mûriers sans épines installés au jardin, que l’on appelle aussi des ronces à fruits, ne doivent pas, à la différence des formes sauvages, être cultivés en buisson. Pour obtenir de bonnes récoltes et éviter les maladies, il est nécessaire de palisser leurs longs rameaux sarmenteux en éventail, ils bénéficient ainsi à la fois d’un bon ensoleillement et d’une circulation d’air optimale. Ce palissage, à accompagner d’une taille, peut être effectué en fin d’hiver, au moment où s’amorce la reprise de la croissance. Comment tailler la ronce à fruits ?

    Lire la suite »
  • Photo of Le Feijoa, Goyavier ananas ou de Montevideo

    Le Feijoa, Goyavier ananas ou de Montevideo

    Méconnu en France, où sa culture reste bien souvent cantonnée au Sud et Sud-Ouest du pays, le goyavier du Brésil (Feijoa, Acca ou Feijoa sellowiana, famille des Myrtacées) est un arbuste exotique frileux, pourtant plus rustique qu’on ne le croit (-5/-6°C) puisqu’il peut être présent dans nombre de jardins de l’Hexagone. Originaire d’Amérique du Sud, celui que l’on surnomme aussi goyavier ananas (chez nos voisins anglo-saxons), en raison de la saveur de ses fruits verts, ou encore goyavier de Montevidéo, mérite d’être plus largement connu, ne serait-ce que pour la beauté de ses fleurs printanières. Où et  comment cultiver le Feijoa en France ?

    Lire la suite »
  • Photo of Quand et comment récolter les kiwis ?

    Quand et comment récolter les kiwis ?

    Fruit de l’hiver par excellence, gorgé de vitamine C, le kiwi est le fruit d’une liane originaire de Chine, l’Actinidia. De nature généreuse, chaque pied produit plusieurs dizaines de kilos de fruits velus disposés en grappes. Quand et comment cueillir les kiwis ? Comment les conserver au mieux ?

    Lire la suite »
  • Photo of Le cognassier, un fruitier oublié

    Le cognassier, un fruitier oublié

    S’il a aujourd’hui déserté nos jardins, le cognassier (Cydonia) était il y a quelques décennies encore très présent dans les jardins de nos grand-mères. Avec son fruit en forme de poire atteignant sa pleine maturité à l’automne, l’arbre à coing est un peu mystérieux et ne dévoile ses secrets gustatifs que lors de la cuisson. Histoire C’est de Crète, de la ville de Cydon plus précisément, que viendrait le nom botanique du cognassier. Originaire d’Asie Centrale, l’arbre à coing fut exporté par les romains, qui raffolaient de ce fruit aytpique au goût délicat. Description Robuste et rustique, l’arbre à coing se distingue par le développement libre, voire anarchique, de ses branches tortueuses de couleur sombre, qui lui confèrent un aspect…

    Lire la suite »
  • Photo of [Livre] Le verger bio, arbres et arbustes

    [Livre] Le verger bio, arbres et arbustes

    L’auteur Alain Niels Pontoppidan est arboriste et formateur. Il collabore très régulièrement à la  revue « les 4 saisons du Jardin ». Avec « le verger bio, arbres et arbustes », paru aux éditions Terre vivante, il nous propose un guide complet pour le choix, la plantation et l’entretien des arbres fruitiers, dans le respect de méthodes de culture bio.

    Lire la suite »
  • Photo of Quel pêcher planter en pot ?

    Quel pêcher planter en pot ?

    Pour tout vous dire, planter un pêcher en pot était une idée qui me trottait dans la tête depuis un certain temps. Elle a fait son chemin et ce n’est que récemment que je me suis lancé. Je vous propose aujourd’hui de vous livrer les bonnes raisons qui m’ont motivé. Pas n’importe quelle variété de pêcher ! La culture de fruitiers en pots n’est pas impossible, loin de là ! C’est même largement faisable, à condition de choisir une variété adaptée. En effet, si vous installez en pot une variété classique de pêcher , il y a fort à parier que vous serez rapidement déçu. L’arbre végètera lorsque ses racines se sentiront à l’étroit et surtout ses fruits seront peu nombreux et plus petits…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment tailler le cassis ?

    Comment tailler le cassis ?

    Le problème avec la culture du cassis (ou du cassissier, on confond généralement l’arbuste et son fruit), c’est qu’au bout de quelques années au jardin, il devient moins productif. Je vous propose aujourd’hui de comprendre à quoi cela est dû et de vous expliquer comment, à l’aide d’une taille annuelle d’entretien, on peut facilement maintenir une bonne production.

    Lire la suite »
  • Photo of Comment tailler un pêcher ?

    Comment tailler un pêcher ?

    Les pêchers, comme les abricotiers, sont les seuls arbres à noyaux qu’il convient de tailler pour améliorer la fructification. Alors que les formes de plein vent apprécieront des tailles espacées de près de 5 ans, les plus petites (comme le gobelet et les arbres palissées) devront être taillées chaque année, en fin d’hiver.

    Lire la suite »
  • Photo of Comment cultiver un grenadier ?

    Comment cultiver un grenadier ?

    Les grenadiers (Punica granatum) sont des arbustes de la famille des Lythracées. En France, ils sont surtout cultivés dans le Sud du pays, majoritairement sur le pourtour méditerranéen qui leur offre la chaleur estivale nécessaire à la maturation de leurs grenades. Mais la rusticité des grenadiers (jusqu’à -15°C pour la plupart des variétés) autorise leur culture à peu près partout ailleurs en France. L’arbre peut alors atteindre de 2m50 à 4 m de hauteur en quelques années mais sa production fruitière reste insignifiante (pour les variétés à fruits) faute de chaleur suffisante. Histoire Vierge à la grenade de Boticelli La grenade est connue de l’Homme depuis la nuit des temps. En témoignent les plus anciens restes, tirés d’un site archéologique jordanien…

    Lire la suite »
  • Photo of L’entomosporiose du cognassier

    L’entomosporiose du cognassier

    L’entomosporiose est avec la moniliose l’une des deux maladies les plus classiques du cognassier. Elle affecte les feuilles et les fruits en formation de ce bel arbre tortueux que l’on trouvait en bonne place dans les jardins de grand-mères. Le responsable est comme souvent un champignon (l’entomosporium) qui profite des printemps humides et frais pour se développer sur le feuillage. Une fois établi, il affectionne particulièrement les journées chaudes de l’été, notamment si l’amplitude des températures entre la nuit et le jour est importante au point de faire naître au petit matin un semblant de rosée. L’attaque se manifeste lorsque les feuilles du cognassier se couvrent de taches beiges/brunes d’aspect arrondi, d’abord de manière éparse mais qui finissent inéluctablement par…

    Lire la suite »
  • Photo of Prévenir naturellement l’apparition du carpocapse

    Prévenir naturellement l’apparition du carpocapse

    Croquer dans une pomme ou dans une poire véreuse, c’est très désagréable ! Mais c’est assurément meilleur pour la santé que de croquer dans une même pomme ou poire du commerce, esthétiquement parfaite, c’est vrai (quoique gustativement moins bonne) mais au prix de pas moins de 35 traitements (source INRA ) ! De quoi rebuter ! Je préfère donc mes petites pommes véreuses et trouées, sachant qu’il est possible de lutter préventivement et naturellement contre l’insecte foreur responsable du mal.

    Lire la suite »
  • Photo of Le kumquat, aussi exotique que rustique !

    Le kumquat, aussi exotique que rustique !

    Originaire de Chine, le kumquat (Fortunella margarita) est issu de la famille des Rutacées. Rustique, c’est l’un des agrumes les plus résistants au froid, et peut supporter jusqu’à environ -10°C. Il  forme en quelques années un petit arbre de 2 à 4 mètres de hauteur. Les exigences du kumquat Le kumquat a besoin d’un emplacement au soleil non brûlant, de préférence avec une orientation à l’est ou au sud-est pour lui faire profiter de matinées bien illuminées, et d’ombre ou mi-ombre l’après-midi. Privilégier aussi un emplacement à l’abri des vents froids hivernaux, au pied d’un mur ou dans une cour par exemple. Où planter et quel entretien ? Les kumquats se récoltent en hiver, comme la plupart des agrumes de nos…

    Lire la suite »
  • Photo of Des fraisiers cultivés sur palette

    Des fraisiers cultivés sur palette

    Depuis plusieurs années, je suis déçu par mes planches de fraisiers. D’une part parce qu’elles sont envahies de mauvaises herbes difficiles à éradiquer (malgré le paillage fait de BRF). D’autre part, parce les fruits en formation sont dévorés avant même d’arriver à maturité par des limaces et des fourmis gloutonnes. Et enfin parce que le sol, trop humide l’hiver et sec l’été, est propice à l’apparition de maladies. Au vu de ce constat peu engageant, et comme mes enfants adorent ces petits fruits rouges, j’ai décidé cette année de revoir ma façon de cultiver les fraisiers. C’est ainsi que je me suis lancé dans l’expérience des fraises sur palette !

    Lire la suite »
  • Photo of 5 conseils pour réussir la plantation du cassissier

    5 conseils pour réussir la plantation du cassissier

    Le cassis (Ribes nigrum), à la saveur et au parfum si singuliers, occupe une place de choix en cuisine, où on le retrouve largement employé dans les sorbets, pâtisseries, confitures… Caractérisé par une production abondante de fruits noirs sur de courtes grappes, il se montre rustique et peut être cultivé dans toutes les régions françaises. D’autant plus qu’il présente l’avantage de s’adapter à tous les sols, même s’il a tendance à préférer ceux consistants, riches en humus. Voici mes cinq conseils pour réussir la plantation du cassis.

    Lire la suite »
  • Photo of L’entretien hivernal des petits fruits

    L’entretien hivernal des petits fruits

    C’est de préférence en hiver que se taillent les arbustes à petits fruits : framboisiers remontants, cassissiers, groseilliers, …. Profitez alors de l’opération, si le temps est doux, pour nourrir aussi les pieds. Vous obtiendrez ainsi une récolte plus abondante l’été prochain et des  fruits plus gros, plus sucrés et d’une meilleure qualité gustative. Les « petits fruits » sont en effet gourmands et ils épuisent rapidement les sols. En leur donnant un peu d’attention, ils se montreront généreux ! Procurez-vous un engrais de fond pour petits fruits Vous trouverez dans les jardineries un engrais de fond spécialement dosé pour les arbustes à petits fruits. Soyez vigilant à la composition NPK. L’azote (N) est un élément qui favorise le développement…

    Lire la suite »
  • Photo of L’amandier au jardin…un rêve de jardinier !

    L’amandier au jardin…un rêve de jardinier !

    Originaire des montagnes d’Afghanistan et des hauts plateaux de l’Iran, l’amandier (Prunus dulcis) peut se planter et se cultiver dans toutes les régions de France, même si on le réserve habituellement au Sud du pays, dans le pourtour méditerranéen ou le midi toulousain, où les températures hivernales douces sont plus appropriées.

    Lire la suite »
  • Photo of Le plaqueminier gagnerait à être davantage connu !

    Le plaqueminier gagnerait à être davantage connu !

    Plutôt discret le reste de l’année, c’est sous un beau ciel bleu de fin d’automne que le plaqueminier (Diospyros kaki) aime à se faire remarquer. Alors privé de toutes ses feuilles, il reste couvert de nombreux fruits ressemblant à s’y méprendre à des tomates. Quel merveilleux spectacle que ces boules orange accrochées aux branches nues ! Le plaqueminier est un arbre exotique de la famille des ébènes. Rustique mais bel et bien originaire de Chine et du Japon, seules trois espèces ont été introduites en France : le plaqueminier faux lotier dont les fruits ne sont pas comestibles, le plaqueminier de Virginie (d’origine américaine) utilisé principalement comme arbre d’ornement et le plaqueminier du Japon (d’origine asiatique), le plus répandu, qui produit les fruits…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment planter un myrtillier en sol argileux ?

    Comment planter un myrtillier en sol argileux ?

    Le port arbustif du myrtillier, de par ses branches souples, se prête particulièrement bien à la marcotte. Au printemps 2012, j’avais ainsi tenté l’expérience sur un myrtillier Bluecrop désormais installé depuis quelques années dans mon jardin.   Comme de rigueur dans le marcottage, j’avais agi sur une jeune branche, vigoureuse et en parfaite santé, que j’avais rabattu au sol. Après avoir légèrement gratté l’écorce, pour favoriser l’émission rapide de racines, j’avais recouvert de terre la partie blessée, ne laissant finalement dépasser du sol qu’une dizaine de centimètres de tige.

    Lire la suite »
  • Photo of Des coings momifiés…la moniliose !

    Des coings momifiés…la moniliose !

    Il y a de cela encore un mois, la récolte de coings semblait prometteuse. Les fruits sains, nombreux et déjà volumineux, commençaient à prendre leur jolie teinte jaune si caractéristique.  Pâte de coings, gelée, le jardinier gourmand que je suis, se régalait à l’avance des délices sucrés qu’ils allaient lui offrir. Seulement, les choses ne sont pas aussi simples. Voilà que,  subitement, s’invite la moniliose, ennemi juré du cognassier et des pommiers …et qu’elle réduit à néant la récolte. La faute à un printemps pourri !

    Lire la suite »
  • Photo of L’élégage peut aussi se réaliser depuis la terre ferme !

    L’élégage peut aussi se réaliser depuis la terre ferme !

    Lorsque l’on plante un arbre, fruitier ou d’ornement, on ne s’imagine pas toujours l’ampleur que va prendre sa ramure dans les années futures. Aussi, une erreur fréquente est-elle de l’installer trop près d’une clôture ou d’une construction existante, ce qui nous oblige à devoir intervenir pour le contenir ou l’entretenir. Un élagage pas toujours évident à conduire…

    Lire la suite »
  • Photo of Ces petites bêtes… mangent nos framboises !

    Ces petites bêtes… mangent nos framboises !

    Alors que se prépare la récolte de framboises, voilà le jardinier tendu à l’idée que sa très prometteuse récolte puisse être compromise ( ou même réduite, il est un peu du genre égoïste) par toute une armée de « prédateurs » de la framboise. Zoom sur quelques nuisibles et ravageurs qui tournent un peu trop, à son goût, autour des framboisiers en ce moment !

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer