Arbres fruitiers méditerranéens

Comment arroser un figuier ?

Avec ses racines particulières, à la fois superficielles et profondes, le figuier est l’un des arbres fruitiers les plus résistants à la sécheresse. Retrouvez tous nos conseils pour l’entretien et l’arrosage de ce fruitier incontournable.

Le figuier apprécie les sols profonds, fertiles. Il pousse dans tous les types de sols, y compris les terres calcaires. Réputé peu exigeant, il se contente aussi, une fois bien installé, de sols secs une partie de l’été.

Faut-il arroser un jeune figuier ?

Les deux premières années, un figuier planté en terre à partir d’un conteneur (sa plantation est possible toute l’année) ou à racines nues (sa plantation s’effectue entre novembre et février, quand il ne gèle pas) s’installe progressivement en développant de nombreuses racines.

Durant sa phase de forte croissance, qui s’étale entre mars et juillet, il apprécie des arrosages réguliers.

  • Au début du printemps, formez une cuvette au pied de l’arbre afin de retenir l’eau et la guider vers les racines,
  • Puis apportez un arrosoir de 10 litres d’eau de pluie minimum par semaine jusqu’au début de l’été, en une seule fois, surtout s’il ne pleut pas.

Les arrosages peuvent ensuite être plus espacés jusqu’au moment où les premières feuilles tombent à cause du froid.

Faut-il arroser un figuier devenu adulte ?

Après les deux à trois premières années de culture au jardin, le figuier commence à produire ses premières figues. Dans le même temps, l’arbre devient capable de résister au manque d’eau, même en cas de forte chaleur.

Il est donc inutile d’arroser un figuier devenu adulte : il n’a pas besoin de beaucoup d’eau, pas plus que d’entretien et se contente de celle tombée du ciel.

Par ailleurs, il est même déconseillé de l’arroser lorsque les figues commencent à arriver à maturité car l’excès d’eau puisé dans la terre par les racines de l’arbre s’accumule dans les fruits. La peau des figues se fendille, elles peuvent éclater et surtout, elles deviennent moins goûteuses et sucrées.

L’arrosage d’un figuier cultivé en pot

Dans les régions froides ou si le sol de votre jardin n’est tout simplement pas adapté à la culture d’un figuier, il est possible de cultiver cet arbre fruitier en pot. De nombreuses variétés de figuiers se plaisent dans un grand pot (30 cm de diamètre au minimum) ou en bac.

Dans ces conditions de culture, des arrosages et des apports d’engrais très réguliers (de type engrais agrumes) sont nécessaires afin d’obtenir une bonne récolte.

Les arrosages doivent être effectués de mars à octobre, puis fortement réduits pendant l’hiver (de novembre à février).

N’utilisez pas de soucoupe sous le pot afin que l’eau en excès puisse s’écouler librement et que les racines ne pourrissent pas.

Vous reconnaîtrez facilement les symptômes d’un figuier qui manque d’eau 

  • Les grandes feuilles de l’arbre commencent à déprimer.
  • Puis, si vous n’arrosez pas, les feuilles les plus basses sur les rameaux jaunissent, avant de se recroqueviller, de sécher et de tomber.
  • Seules persistent alors quelques feuilles situées vers le haut des branches.
Sur le même thème :

Comment cultiver un grenadier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page