Arbres fruitiersJardiner au printempsLes Pouces verts: le podcast

Comment tailler un citronnier en pot ?

La taille d’un citronnier en pot n’est pas indispensable. S’il est correctement nourri et cultivé en le changeant d’endroit en fonction des saisons, cet agrume produit de nombreux citrons sans avoir besoin  du sécateur. Mais laissé sans taille, sa silhouette se déséquilibre au fil des ans : il devient alors moins beau. Voici comment le tailler.

Ecoutez le podcast:

Un buisson en boule

En pot, le citronnier pousse généralement en buisson, sur un tronc court ramifié depuis sa base. Tout l’intérêt de la taille consiste à essayer de garder un arbre compact, pas trop haut, et de donner à sa ramure une belle forme de boule.

Le citronnier pousse aussi irrégulièrement

La façon de pousser du citronnier détermine la manière de le tailler. Il faut savoir qu’en fonction de la douceur du climat, la croissance de cet agrume redémarre en février-mars après un entretien annuel et ne s’arrête que début novembre. Pendant ces longs mois, le citronnier ne pousse pas en continu, mais par à-coups successifs entrecoupés de périodes de repos.

Comment tailler un jeune citronnier ?

Chacune des phases de croissance dure environ 1 mois. Si le citronnier est correctement nourri et arrosé, il a tendance à émettre pour chacune d’elles des pousses très vigoureuses qui déséquilibrent sa silhouette.

Vous pouvez tailler ces longs rameaux dès que leur croissance s’arrête : les jeunes feuilles tendres qui affichaient une teinte d’abord pourpre, puis vert tendre, durcissent alors et foncent.

Raccourcissez ces rameaux à 20 ou 25 cm de longueur. Cela les forcera à se ramifier.

Si vous effectuez cette taille trop tôt et que leur croissance n’est pas terminée, la sève continuera d’affluer et d’alimenter les dernières feuilles : elles grossiront exagérément.

Il n’existe donc pas de date de taille préconisée : il faut se rappeler d’intervenir plusieurs fois entre avril et début octobre en fonction des observations réalisées.

La taille de fin d’hiver du citronnier

Lorsque vous cultivez votre citronnier en pot depuis quelques années et qu’il  a atteint sa hauteur adulte, une seule intervention par an suffit, il s’agit alors d’une taille d’entretien. Il faut l’effectuer entre février et avril. Son objectif est double :

  • Maintenir d’une part un volume convenable : gardez alors en tête au moment de raccourcir des rameaux en surnombre que les fleurs, puis les citrons, se forment uniquement sur les pousses de l’année. Une taille correctement effectuée permet d’encourager l’arbre à se ramifier et en cascade, améliore la fructification.
  • Nettoyer la ramure : retirez le bois sec, les branches qui poussent vers l’intérieur ou en croisent d’autres, les longues pousses verticales (que l’on appelle gourmands). Il faut aérer au maximum pour permettre à la lumière de pénétrer.

Quelques pièges classiques à éviter

  • Le citronnier n’apprécie pas les tailles trop sévères. Si vous devez supprimer une grosse branche, il faut impérativement recouvrir la blessure avec un mastic cicatrisant pour l’aider à cicatriser et empêcher l’apparition de maladies et de champignons.
  • Des tailles répétées peuvent avoir tendance à provoquer l’apparition de rejets en-dessous du point de greffe. Supprimez-les, sinon, votre citronnier risque d’être progressivement envahi par son porte-greffe plus vigoureux et, au bout d’un certain temps, vous serez étonné de ne plus récolter de fruits ou alors des « citrons » qui n’en seront pas !
  • Les rameaux du citronnier sont épineux : portez des gants pour ne pas vous blesser.
  • Avant chaque taille, désinfectez la lame de votre sécateur avec un chiffon imbibé d’alcool à 70°C ou dans la flamme d’une lampe à souder. Avec ce geste simple, vous éviterez de transmettre des maladies entre vos différents agrumes.
  • Taillez les rameaux en biais, juste au-dessus du point d’insertion d’une feuille. Préservez le bourgeon situé à son aisselle ; c’est lui qui donnera une nouvelle pousse.
  • Utilisez aussi un sécateur bien affûté pour obtenir une coupe franche. Un bois déchiqueté cicatrise mal, ce qui favorise l’apparition des maladies.
A lire aussi sur le même thème:

➥ Où et comment hiverner le citronnier ?
➥ Repérer et lutter contre la mineuse du citronnier
Quelle exposition choisir ?

 

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer