Arbres fruitiers à noyaux

Quand et comment tailler un abricotier de plein vent ?

L’abricotier de plein vent est un arbre fruitier qui s’enracine vite du moment que le sol, bien drainé, et le climat, chaud et plutôt sec, lui plaisent. Il se ramifie alors bien et prend une silhouette souvent plus large que haute, sans que l’on ait véritablement besoin de le tailler. Mais les nouvelles pousses ont tendance à se concentrer sur l’extrémité des branches, ce qui pose un problème au bout de quelques années.

Faut-il tailler l’abricotier ou le laisser pousser librement ?

Avec les arbres fruitiers à noyaux de plein vent, c’est une question qu’il faut toujours se poser car ces arbres produisent facilement de la gomme et sont sensibles à de nombreux champignons : moniliose, dessèchement des feuilles

Or, toute plaie est une porte d’entrée pour les maladies. Si le climat n’est pas totalement favorable à l’abricotier, il est préférable de ne pas le tailler.

Voici quelques conseils pour limiter l’apparition de maladies :

  • Taillez l’abricotier uniquement en période sèche.
  • Limitez au maximum les grosses coupes. Taillez en douceur
  • Traitez les plaies en les désinfectant avec un pinceau trempé dans la bouillie bordelaise. Laissez sécher quelques heures puis enduisez-les d’un badigeon à base d’argile qui protégera le bois des insectes et des intempéries.
  • Utilisez des outils de taille désinfecté dans l’alcool ou dans une flamme.

Pourquoi l’abricotier donne parfois moins de fruits ?

La caractéristique majeure du pêcher comme de l’abricotier, c’est que le poids des fruits a tendance à faire plier les vieilles branches. Au fil des ans, elles peuvent donc finir par retomber en direction du sol.

Ce phénomène bien connu porte le nom d’arcure. C’est à la fois un avantage et un inconvénient de la culture des arbres fruitiers à noyaux.

Un avantage car la récolte reste majoritairement à portée de mains sans trop d’efforts !

Mais aussi un inconvénient car la productivité de l’arbre diminue si l’arcure est trop forte !

Lorsque les branches sont pliées, la circulation de sève est en effet ralentie. Elle se concentre donc sur les extrémités des rameaux. Les abricots obtenus sont gros et de qualité mais l’arbre pousse moins et se renouvelle donc moins, entraînant des baisses de rendement les années suivantes.

Lire : Quelle variété d’abricotier planter ?

comment tailler un abricotier
© M.Perrone

 

Quand et comment tailler un abricotier ?

En fonction de la vigueur de l’abricotier, deux périodes sont possibles pour effectuer la taille. Mais elles n’ont pas le même but, c’est pourquoi il est important de bien comprendre comment fonctionne cet arbre fruitier.

La taille d’été

La taille d’été, que l’on appelle aussi taille en vert, ne se pratique que sur les abricotiers les plus vigoureux, ceux qui produisent beaucoup de rameaux et de feuilles.

C’est une taille de fructification. Elle permet de contrôler la vigueur et favorise dans l’immédiat le développement des branches fruitières ou, plus tard, la production de boutons à fleurs.

  1. Eliminez quelques gourmands. Ce sont de longs rameaux droits qui partent vers le ciel. Ils consomment inutilement la sève.
  2. Coupez le bois mort.
  3. Supprimez les branches naissantes qui vont vers le centre.

La taille d’hiver

C’est une taille structurelle qui favorise le renouvellement des pousses de l’arbre. Elle s’effectue entre l’automne et la fin de l’hiver, juste avant le redémarrage de la végétation. Il est souvent préférable de l’effectuer en novembre car l’abricotier fleurit très tôt dans l‘année.

La taille d’hiver consiste à :

  • Réaliser la taille des branches les plus affaissées. Il faut les supprimer pour rajeunir l’abricotier.
  • Éliminer tout le bois mort qui traîne dans la ramure.
  • Épointer toutes les extrémités.

Pour résumer :

La taille d’un abricotier de plein vent n’est jamais sans risque car ce fruitier est sensible aux maladies : gommose, moniliose, coryneum… Il faut donc limiter les coupes et pratiquer une taille douce et raisonnée.

2 périodes de taille sont recommandées: une taille d’été pour contrôler la vigueur importante de cet arbre fruitier de plein vent et une taille d’hiver qui assure les récoltes des années suivantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page