Cultiver des agrumes

10 agrumes à cultiver en pot ou en terre

Élégants, parfumés au printemps, colorés tout l’hiver, les agrumes font partie des arbres fruitiers les plus cultivés : en pleine terre sur le pourtour méditerranéen, ou en pot partout ailleurs. Voici une liste des agrumes les plus faciles à cultiver.

Citronnier des 4 saisons : des citrons toute l’année !

L’un des attraits majeurs du citronnier des 4 saisons (Citrus limon) est d’offrir des citrons presque toute l’année. C’est la variété de citronnier la plus commune, très fructifère, avec une production de citrons étalée sur presque huit mois par an si son exposition lui convient.  Sa floraison parfumée a lieu deux à trois fois par an selon son rythme de croissance et l’entretien (arrosage, engrais) qu’on lui accorde : la première à la sortie de l’hiver, puis au moins une fois de plus vers la fin de l’été. Le citronnier des 4 saisons a ainsi la particularité de faire cohabiter en même temps fleurs et citrons jaunes ou encore verts sur leurs branches.

Le citronnier des 4 saisons est souvent vendu sous l’appellation Eureka. Cet agrume né en Californie est désormais le plus cultivé. D’autres variétés méritent le détour :

  • Le citronnier Meyer : hybridé avec une orange, est moins acide, moins jaune aussi à maturité.
  • Les citronniers panachés : aux fruits et feuilles originales, panachés de crème ou de jaune
  • Le citronnier de Menton, une variété locale originaire de la région de Gênes toute proche

Cédrat, Main de Bouddha : le plus original des agrumes !

Le cédrat, fruit du cédratier également connu sous le nom de Main de Bouddha, est particulièrement apprécié en cuisine et en pâtisserie pour sa saveur agréable, confit ou préparé en liqueur notamment.

Cet arbuste élégant et productif est très sensible aux attaques de cochenilles, et a besoin d’une terre fraîche et bien drainée pour se développer. Ses fruits succèdent aux fleurs blanches qui s’épanouissent du printemps à la fin de l’été.

En Asie, le cédrat est un fruit porte-bonheur souvent déposé en guise d’offrande dans les temples bouddhistes.

La main de Bouddha est l’une des variétés de cédrats. Il en existe d’autres variétés aux formes de fruits plus classiques :

  • le cédrat de Corse : gros fruits jaunes bosselés,
  • Le cédrat Diamante : à chair acide avec beaucoup de pépins.
  • De Florence : gros fruit jaune terminé par un mamelon

La bergamote, la plus riche en essences

C’est en Calabre, dans le Sud de l’Italie, qu’est cultivée la majeure partie de la production de bergamotes (Citrus bergamia), un agrume dont l’huile essentielle est très appréciée et utilisée pour la cosmétique ainsi que pour l’industrie agro-alimentaire (thés, confiseries, pâtisseries…).

Cette région possède en effet le climat dont le bergamotier a besoin pour s’épanouir, à savoir soleil, sol sablonneux et riche en humus. Le bergamotier a une résistance limitée au froid, et supporte mal les températures au-dessous de -5°.

Des variétés à cultiver :

  • Fantastico : le plus courant, aux fruits acides de grosse taille
  • Femminello : une variété ancienne aux fruits plus petits, acides.
  • Mellarossa : des hybrides de citronnier ou de pamplemousse.
culture oranger
L’oranger est un agrume facile à cultiver en pot © Jardipartage

L’oranger : l’agrume le plus parfumé !

Né du croisement d’un mandarinier et d’un pamplemoussier, l’oranger (Citrus sinensis) peut former un grand arbre, s’élevant jusqu’à plusieurs mètres de hauteur. Cultivé en pot, il ne dépasse généralement pas 2m de haut. Au printemps, il se couvre d’une pluie de fleurs à la délicate couleur blanc-rosé. Elles exhalent un puissant parfum sucré qui attire les insectes pollinisateurs.

Pour s’épanouir, l’oranger a besoin de chaleur et de soleil. Il doit être abrité du vent frais et des courants d’air. Il est indispensable de l’hiverner dans les régions aux hivers rigoureux car il est moyennement rustique (-5/-7°).

Il existe un grand nombre de variétés d’orangers, parmi lesquelles :

  • les oranges navels, au « nombril » caractéristique sous le fruit, donnent de gros fruits à pulpe croquante.
  • Les oranges de type Valencia sont plus tardives et plus acidulées
  • Les oranges de type maltaises sont des oranges sanguines. Ces fruits sont plus tardifs mais gorgés de jus. Ils contiennent aussi peu de pépins.

Kumquat, le petit agrume à confire

Au-delà de son nom exotique, l’une des particularités du Kumquat (Fortunella japonica) est sa généreuse production de fruits, d’octobre au printemps suivant les régions, cela même lorsqu’il est cultivé en pot.

Il résiste par ailleurs bien mieux au froid que ses cousins puisqu’il peut supporter des températures jusqu’à – 10/-12°, mais il perd ses fruits avant ! Du soleil, ainsi qu’une terre légère et bien drainée lui permettent de croître de façon optimale.

Le kumquat est l’un des agrumes les plus adaptés à une culture sur un balcon. Son élégant feuillage persistant, de petite taille, est en effet très décoratif.

kumquat agrume
Kumquat, un petit agrume à confire © Jardipartage

Variétés :

  • Fortunella japonica donne des kumquats bien ronds, à la chair douce et sucrée.
  • Fortunella hindsii produit de minuscules fruits renferment de gros pépins.
  • Fortunella margarita, aux kumquats ovales, idéaux en confiserie car leur chair est acidulée.

Le citron vert, la lime de Tahiti

Ses fruits verts et son jus très acide sont les principales caractéristiques de cet agrume (Citrus latifolia). La lime est très appréciée dans la cuisine créole, en particulier pour l’élaboration d’une boisson célèbre : le ti-punch.

Les limes, ou citrons verts, se récoltent toute l’année et de façon abondante entre novembre et mars. Contrairement à d’autres variétés d’agrumes, les fleurs du limetier sont quasiment dépourvues de parfum ; les feuilles exhalent pourtant bien une senteur agréable lorsqu’on les froisse.

Peu résistant au froid (l’arbre gèle vers -3°C), cet arbuste a besoin du même emplacement très ensoleillé que ses cousins.

Les variétés sont nombreuses. Certaines sont à peau jaune à maturité (citron Gallet de la Réunion), d’autres oranges (Rang Pur), mais les plus connus sont peut-être les limes de Tahiti, à peau fine verte.

Clémentinier, clémentinier de Corse

Peu rustique, le clémentinier (Citrus clementine) craint les températures négatives inférieures à -2°. Réservez-lui un emplacement abrité, au soleil. Il se plait idéalement dans une terre légèrement acide.

Contrairement aux mandarines, les clémentines ne possèdent pas de pépins, et leur peau, verte à maturité, est également plus fine que celle des mandarines.

C’est l’un des agrumes les plus attendus du début de l’hiver, apprécié pour son goût sucré et sa teneur en vitamine C.

Les variétés de clémentiniers sont nombreuses et il s’en crée de nouvelles chaque année. Sur notre territoire, la clémentine de Corse est la plus connue, avec ses fruits petits mais parfumés qui arrivent en toute fin d’année.

Mandarinier: l’agrume le plus diversifié

Le mandarinier (Citrus reticulata) est, avec le kumquat, l’un des agrumes les plus rustiques, pouvant supporter des températures jusqu’à -5/-7°, cela en dépit de son besoin important de chaleur et de soleil.

Productif mais petit (1m à 1,50m), il est idéal pour une culture en pot, où ses feuilles caractéristiques lisses et brillantes font merveille sur le plan décoratif.

Au début du printemps, ses fleurs blanches embaument le jardin ou le balcon de leur doux parfum. Le mandarinier redoute tout autant la soif que l’excès d’eau : un arrosage régulier de mars à novembre est la clé de sa bonne fructification.

Les variétés de mandariniers se répartissent en six branches dont les plus cultivés en France sont :

  • Les mandariniers communs, avec la variété De Blidah la plus représentative, aux fruits aplatis, bien parfumés.
  • Les mandariniers Satsuma : une mandarine précoce, encore un peu verte à maturité, mais sucrée et sans pépins

Le pamplemoussier

A ne pas confondre avec le pamplemousse (citrus paradisi) au goût acidulé, cet agrume (Citrus maxima) a l’apparence d’une poire ou d’une sphère de couleur verte ou vert-jaune, et possède une chair à la saveur acide et amère.

pamplemoussier fruit
Fruit du pamplemoussier © F and K Starr Flickr

De taille relativement conséquente, le fruit peut mesurer 10 à 30 centimètres de diamètre et peser jusqu’à plusieurs kilos. C’est à ce titre l’agrume le plus volumineux. Le pamplemoussier peut supporter des conditions relativement froides, jusqu’à -6/-7°, mais doit être installé dans un endroit lumineux et ensoleillé.

Les variétés sont innombrables, en particulier sur le continent asiatique où cet agrume est très apprécié.

Poncirus trifoliata

Le Poncirus trifoliata, citronnier épineux ou encore oranger trifolié est le seul arbuste de la famille des agrumes assez rustique pour être cultivé en pleine terre dans toute la France. Autres particularités de cet arbre, son entrelacs de branches tortueuses très épineuses et son feuillage caduc, alors que la plupart de ses cousins gardent leurs feuilles persistantes tout l’hiver.

Adulte, il forme une touffe de 2 m en tous sens. Ses grandes fleurs printanières, blanches et parfumées, laissent place à des fruits ronds de 5 cm, orangés à maturité, très décoratifs mais non comestibles !

Le Poncirus trifoliata se plait au plein soleil, en terre plutôt acide et profonde. En raison de sa résistance au froid, mais aussi de sa vigueur, il est souvent utilisé comme porte-greffe de nombreux autres agrumes.

Mis à jour le Mai 1, 2020 @ 10 h 40 min

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer