Arbres fruitiersAutomne au jardin

Comment conserver les pommes après récolte ?

E n fin d’été, les pommiers sont chargés de fruits ! L’heure est venue de récolter les variétés d’automne. Suivront rapidement les cueillettes des pommes d’hiver qui pourront se conserver, dans de bonnes conditions, jusqu’au printemps prochain.  Comment gérer la conservation de toutes ces belles pommes ?

La Cueillette

Les formes basses (gobelets) et les pommiers palissés ne présentent pas de difficultés de cueillette, les fruits restant souvent à portée de mains.

Pour les pommiers de plein vent en revanche, la cueillette peut s’avérer autrement plus délicate, nécessitant parfois d’avoir recours à la grande échelle. Pour prévenir les accidents et récolter les pommes les plus haut perchées, il est intéressant de s’équiper d’un cueille-fruits. C’est une poche en plastique ou en tissu montée au bout d’une perche de plusieurs mètres de longueur.  Les fruits cueillis sont ainsi intacts !

conservation pommes bio
© Jardipartage.fr

Que faire des pommes tombées ?

Toutes ces pommes plus ou moins gâtées sont des réservoirs de parasites et de maladies. A ce stade, opérez donc un premier tri. Écartez les fruits trop atteints en les déversant, une fois écrasés dans le tas de compost. Les pommes les moins atteintes restent tout à fait consommables ! Si vous retirez les parties abîmées, vous pouvez les recycler en cuisine sous forme de compote, de tarte aux pommes ou de confiture pommes/coings.


Excès d’humidité et conservation des fruits ne font pas bon ménage !

Il est donc préférable de ramasser les pommes par temps sec. Si cela vous est impossible, prenez soin de les essuyer une par une avant de les rentrer à l’abri.


Comment conserver les pommes ?

Disposez les fruits de garde (c’est ainsi que l’on nomme les variétés de pommes de conservation -parmi elles beaucoup de pommes d’automne et d’hiver) dans une pièce bien fraîche, aérée et sombre. Une cave ou un cellier en terre battue est idéal. Le taux d’humidité y avoisine 60%.

Disposez les fruits, pédoncules vers le haut sur une seule couche, sur un lit de paille ou entourés de papier journal, dans de cagettes en bois ou directement sur les clayettes d’un fruitier comme le faisaient les anciens. Les pommes ne doivent pas se toucher pas entre elles.

Attention à ne pas non plus les entasser. Les zones de compression, de piqûres, ou de blessures pourrissent en premier !

Si votre récolte est faible, pas la peine de se lancer dans une longue conservation. Vous pouvez alors garder vos fruits à l’intérieur, dans un compotier, pour les manger dans les jours qui suivent.


Surveillez vos fruits

Inspectez régulièrement les pommes ainsi entreposées afin d’enlever celles qui viendraient à pourrir. Si vous gardez également des coings, éloignez-les des pommes afin qu’elles ne perdent pas leur goût et ne s’imprègnent de leur parfum tenace. Méfiez-vous également des rongeurs qui pourraient trouver là une belle opportunité de ruiner la récolte.


La peau se ride !

Les pommes de reinettes sont les championnes de la conservation ! Ne vous inquiétez pas si leur épiderme se ride au bout de quelques jours :  elles se conservent sans aucun problème de cette manière plusieurs semaines et cela n’altère en rien leur saveur.

faire un jus de pommes
© Parrawpixel, piaxbay

Réaliser un jus de pommes

Faire un jus de pommes est une excellente façon de conserver une partie de la récolte tout en variant les plaisirs. Un pressoir à fruits en acier inoxydable est nécessaire. Dans certaines régions, les associations pomologiques locales mettent à disposition du grand public leurs propres pressoirs à l’occasion de journées d’initiation. N’hésitez pas à mélanger variétés douces et acides selon vos goûts.

Une recette simple

Coupez les pommes puis passez-les au pressoir.

Pasteurisez ensuite le jus obtenu pour qu’il se conserve plus longtemps. Pour cela et selon la quantité, versez le liquide dans une ou plusieurs bouteilles au préalable stérilisées.

Déposez-les dans un grand récipient rempli d’eau jusqu’à ce que la température du jus atteigne 75°C. Retirez alors les bouteilles de l’eau, bouchez-les et laissez-les tranquillement tiédir.

Conservez au frais et consommez rapidement.

Mis à jour le Sep 30, 2019 @ 17 h 27 min

Céline Amirault

Passionnée par les plantes, la décoration extérieure et tout ce qui touche de près ou de loin au jardinage, je partage avec vous des conseils relatifs à tous ces domaines. Ecrire, lire, jardiner et prendre soin de ceux qu’on aime : ne serait-ce pas, après tout, la recette parfaite du bonheur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer