Fruitiers exotiques

Néflier du Japon, Bibacier: beau, productif !

Origine du centre de la Chine et moyennement rustique, le néflier du Japon (Eriobotrya japonica), appelé aussi bibacier, est souvent planté dans nos jardins comme arbre d’ornement. Sous climat doux, cet arbre fruitier exotique et original, à feuillage persistant, produit pourtant au printemps de délicieux fruits: les nèfles du Japon !

L’aspect exotique du néflier du Japon

Le néflier du Japon forme un grand arbuste de 4 à 5 mètres de hauteur, à la silhouette arrondie.

Ses grandes feuilles persistantes atteignent près de 25 cm de longueur. Elles sont épaisses, ridées, parcourues de nervures profondes. D’un vert foncé brillant sur le dessus, elles sont davantage duveteuses sur le revers tout en affichant une belle couleur rouille.

Les petites fleurs blanches de cet arbre fruitier s’épanouissent en longues grappes retombantes à l’extrémité des rameaux. Comme le revers des feuilles, elles sont recouvertes d’un duvet de couleur rouille et n’apparaissent pas avant la fin de l’automne. Mais elles exhalent un agréable parfum.

Le fruit ovale et orange qui en découle, à peau lisse, ressemble à un abricot : c’est la nèfle du Japon, bibace ou bibasse suivant le nom et l’orthographe que l’on choisit de donner à cet arbre original.

La nèfle du Japon mûrit au cours de l’hiver mais ne parvient seulement à maturité complète qu’entre la mi-avril et la fin du mois de juin. C’est un joli fruit charnu de la taille d’un abricot, à peau lisse, jaune orangé, légèrement allongé. 3 à 4 grosses graines noires sont entourées d’une chair parfumée, douce ou légèrement acidulée.

Dans quelles régions peut-on cultiver le néflier du Japon ?

Moyennement rustique, le néflier du Japon résiste au froid jusqu’ -10 à -12°C. On ne peut donc pas le cultiver en pleine terre dans toutes les régions. Cet arbre exotique apprécie particulièrement le climat doux du Sud-Ouest de la France et de l’ensemble de la façade Atlantique, jusqu’en région parisienne. Il prospère aussi sur le pourtour méditerranéen.

Partout ailleurs, il doit être cultivé en bac, comme arbuste d’ornement, mais il ne donne généralement pas de fruit.

neflier du japon hauteur
En climat doux, le néflier du Japon atteint 4 à 5m de hauteur. © Jardipartage

Le néflier du Japon se plait au soleil

La bibacier apprécie donc une exposition ensoleillée, à l’abri des courants d’air froids. Côté sol, il est moins exigeant et s’adapte à la plupart des terres. Mais sa préférence va aux sols fertiles et bien drainés.

Comment planter un néflier du Japon ?

  • Attendez la fin de l’été (septembre) pour effectuer la plantation. Le néflier du Japon s’achète généralement en conteneur. Il s’agit souvent d’arbres greffés sur aubépine ou cognassier que l’on a élevées en tige ou demi-tige.
  • Creusez un trou d’au moins 30 cm de largeur et de profondeur.
  • Pendant ce temps, laissez tremper la motte dans un seau d’eau pour bien l’humidifier.
  • Ameublissez soigneusement le fond. Si la terre est lourde, vous pouvez déposer un lit de 10 cm de gravier pour améliorer le drainage.
  • Mélangez la terre de surface extraite à un tiers de sable et un autre tiers de bon compost.
  • Versez sur le fond du trou une couche de 10 à 15 cm de mélange.
  • Enfoncez le tuteur qui va le soutenir les premières années.
  • Dépotez le néflier du Japon, démêlez un maximum de racines les plus basses, puis installez-le à sa place, au centre du trou.
  • Rebouchez les espaces vides avec le mélange de terre préparé. La motte doit affleurer en surface.
  • Tassez avec les mains à la base du tronc, attachez l’arbre ou tuteur sans trop serrer le lien puis terminez cette plantation par un arrosage copieux.

Dans les semaines qui suivent, en particulier si l’arrière-saison est sèche, arrosez régulièrement votre bibacier pour assurer sa reprise.

Comment faire germer des graines de néflier ?

Il existe un moyen très simple de multiplier le néflier du Japon, c’est le semis ! Au printemps, il suffit de récupérer des graines fraîches sur un fruit mûr et de les mettre à germer en godet. Voici comment faire :

  • Remplissez un godet de terreau à semis mélangé à un peu de sable.
  • Enfoncez avec l’index une graine au centre du pot. Le sens dans lequel on l’enfonce n’a pas d’importance.
  • Tassez avec les doigts puis complétez de nouveau avec du terreau si besoin.
  • Arrosez lentement pour humidifier le substrat sur toute la hauteur du godet.
  • La germination exige de la chaleur. L’idéal est donc de déposer les godets dans une mini serre ou de les conserver sous une grande cloche, mais à l’ombre d’un mur, sans soleil direct.
  • Lorsque le jeune plant comporte 4 à 5 feuilles, replantez-le dans un pot plus grand pour qu’il poursuive son développement. Vous pourrez planter définitivement le néflier en terre à la fin de l’été suivant.

L’inconvénient du semis reste son caractère aléatoire : les néfliers obtenus à partir de semis produisent souvent des fruits renfermant de gros noyaux avec finalement peu de chair.

Taille du néflier du Japon

Bien qu’il pousse assez vite, le néflier du Japon développe naturellement un port élégant. Sa taille n’est donc pas indispensable. Vous pouvez vous contenter de retirer les branches devenues gênantes et les rameaux secs. Cette taille d’entretien s’effectue au début de l’été, quand tous les fruits ont été récoltés. Outre cette taille, un binage régulier suffit à l’entretien de l’arbre.

Quand récolter les nèfles du Japon ?

Ces petits fruits originaux arrivent à leur pleine maturité au cours du printemps, en mai-juin, parfois avant suivant les années si l’hiver est vraiment très doux. Leur chair est alors souple au toucher. Elle perd toute astringence et se charge en sucres tout en restant juteuse !

La peau de la bibace ( ou bibasse) est épaisse. Une fois pelée, dégustez-la crue ou dans une salade de fruits exotiques arrosée du jus de citron vert. Elle est aussi délicieuse en confiture, jus, gâteau, sirop, sorbet…

Pourquoi les bibaces tombent-elles en hiver ?

En cas de forte gelée, le néflier commence par perdre ses fruits et toutes ses parties aériennes peuvent occasionnellement geler. Dans la plupart des cas, l’arbre est néanmoins suffisamment rustique pour repartir de la souche.

Rendement du néflier du Japon

Un néflier du Japon adulte produit chaque année plusieurs dizaines de kilos de bibaces ( 20 à 40 kg). Si les fruits ne sont pas cueillis, ils font le bonheur des oiseaux qui en raffolent !

Dans certains jardins, quand les dimensions de l‘arbre le permettent encore, il est ainsi parfois nécessaire de protéger la récolte sous un grand filet.

Découvrez d’autres fruitiers exotiques à cultiver:

Le plaqueminier ou kaki: exotique mais rustique !
Le goyavier du Brésil ou Feijoa

Tags

4 commentaires

  1. J’ai planté un bibacier (néflier du Japon) il y a de cela 5 ans. Il a bien grandi mais à chaque saison ses fruits n’arrivent pas à maturité. La grappe se forme et dessèche.
    Toute suggestion pour remédier à cet état est la bienvenue.
    Je suis dans le Centre-Val de Loire.

    1. Bonjour,

      Etant donné votre région et sans connaître l’exposition précise de votre bibacier, il est probable que l’absence de fruits découle d’un manque de chaleur. Les fruits se forment en hiver et au printemps mais les fleurs ne résistent pas à des températures plus basses que -3 à -5°C, d’où le manque de fruits souvent constaté en régions froides. Seuls le pourtour méditerranéen, la Corse, le Sud-Ouest et une grande partie de la côte Atlantique offrent un climat favorable à la récolte.

    2. mon néflier du japon qui ne donne aucun fruit, comment savoir s’il est monoïque ou dioïque ? dois-je en planter un autre pour qu’il fructifie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer