Accueil » L'été » 7 maladies et problèmes de l’olivier décryptés 
maladie de olivier feuilles jaunes

7 maladies et problèmes de l’olivier décryptés 

7 maladies et problèmes de l'olivier décryptés 
Partagez votre avis sur cet article !

Cultivé depuis l'Antiquité dans le bassin méditerranéen, l'olivier est un arbre vénéré, symbole de paix – ses rameaux entourent le Monde sur le drapeau de l'ONU – et de longévité – l'olivier de Roquebrune-Cap-Martin aurait plus de 2000 ans. Pourtant, comme tous les fruitiers, il est sujet à maladies. Comment les reconnaître ? 

Des feuilles persistantes 

Les feuilles allongées de l'olivier, coriaces et gris-argenté, sont persistantes. Elles restent sur l'arbre pendant 3 ans, avant de jaunir puis de tomber. L'arbre porte donc en permanence un nombre plus ou moins important de feuilles abîmées, vieillissantes, qu'il renouvelle, sans qu'il soit pour autant malade. 

Si des feuilles jaunes, éparses, sont normales, une concentration de feuilles jaunes sur des rameaux entiers doivent alerter sur une possible maladie.                    

Cochenilles de l'olivier 

Insecte piqueur-suceur de sève, flanqué d'une carapace bombée de couleur sombre, la cochenille noire passe presque inaperçue si on n'y prête pas attention. Elle se fixe au printemps aux rameaux grisâtres (branches et feuilles) de l'olivier et n'en bouge plus si on ne la déloge pas. La seule chose qui puisse trahir sa présence en nombre, c'est le balai incessant des fourmis en quête de son miellat sucré.

cochenille olivier
De petits amas ronds et blancs collés aux feuilles de l'olivier sont le signe de la cochenille farineuse, photo Didier M (lecteur)

Attention, car les cochenilles sont parfois blanches ! Il ne s’agit alors pas de la cochenille noire de l’olivier mais de sa cousine, la cochenille farineuse. Cette dernière, de forme ovale, se fixe sur les feuilles et forme de petits amas blancs à l’aspect cotonneux. Son apparition informe d’un désordre dans les conditions de culture de l’arbre, par exemple si l’olivier en pot est maintenu ou hiverné en intérieur. Doit-on rappeler que l’olivier est exclusivement un arbre d’extérieur, suffisamment rustique pour résister à l’hiver s’il est protégé ou abrité contre un mur bien exposé ?

Quel traitement bio-compatible ? 

Griffez le sol plusieurs fois en automne et en hiver pour déranger l'hivernation des larves et les offrir à l'appétit des oiseaux. Pulvérisez aussi sur le feuillage au printemps un insecticide bio facile à fabriquer  à base d'huile de colza ( 20ml d’huile de colza par litre d’eau de pluie, additionnée de quelques gouttes de savon noir) pour asphyxier les cochenilles dès leur apparition !

Fumagine, feuilles noires 

La présence de fumagine est souvent la conséquence logique de celle de cochenilles. La fumagine (un champignon) prend la forme d'une poudre noire  qui recouvre les branches et les feuilles de l'olivier et gêne considérablement la photosynthèse. L'arbre affecté est affaibli, les feuilles durement touchées peuvent tomber. 

Quel traitement bio-compatible ? 

Pulvérisez une solution anti fongique de bouillie bordelaise  (10 g/l) au début du printemps (fin mars) et de l'automne (fin octobre). 

maladie de olivier feuilles jaunes

Œil de paon, tavelure de l'olivier 

La maladie de l'œil de paon touche plus particulièrement les oliviers cultivés en pot ou en bac, souvent plus fragiles que ceux installés en pleine terre. De petites taches brunes et rondes, bordées d'un halo jaune, apparaissent sur les feuilles. Un champignon microscopique est à l'œuvre. Il affectionne les temps chauds et humides et se développe davantage à l'automne ou au printemps, deux saisons qui s'y prêtent mieux. Les feuilles touchées finissent par jaunir complètement et tombent.  

Quel traitement bio-compatible ? 

Pulvérisez une solution de bouillie bordelaise  à 10g/l au début du printemps et en fin d'été. 

Jeunes feuilles mangées, otiorhynque de l'olivier 

Les jeunes feuilles de l'olivier sont mangées en arc de cercle depuis leurs bordures. De petits excréments noirs ont été laissés par le coupable mais il est impossible de mettre la main dessus malgré une recherche intensive.  

feuille olivier mangee

En fait, le coupable existe bel et bien mais il est actif la nuit et se cache en journée au pied de l'arbre ou aux alentours. Il s'agit d'un petit coléoptère noir, l'otiorhynque de l'olivier. Les adultes consomment les feuilles de l'arbre, les larves les racines de vivaces proches. 

Quel traitement bio-compatible ? 

Arrêtez son manège en engluant le tronc à l'aide de bandes. 

Mouche de l'olivier 

Ce sont les olives qui sont touchées. Une petite mouche, difficile à repérer, volète près de l'olivier en fin de journée. La femelle pond ses œufs dans les fruits en formation. Chaque olive est ainsi potentiellement porteuse d'une larve qui se nourrit de la pulpe. Le fruit finit par pourrir; il est de toute façon impropre à la consommation. Plusieurs générations de mouches de l'olivier peuvent se succéder au cours de l'année jusqu'à anéantir la récolte. 

Quel traitement bio-compatible ? 

La lutte contre la mouche de l'olivier se fait en deux étapes: 

  • Dans un premier temps, posez en prévention quelques pièges à phéromones, sur la périphérie de l'arbre. Ils vont permettre de détecter à temps l'apparition de la mouche. 
  • Dans un second temps, sa présence étant avérée, pulvériser une solution à base d'argile, en insistant sur les fleurs et les fruits en formation. L'argile agit comme une barrière mécanique et perturbe la ponte. Sensible à la pluie, le traitement est à renouveler régulièrement.      

Bout des feuilles qui sèche

Cette fois, c'est l’extrémité des feuilles âgées (les plus jeunes jeunes ne présentent pas les symptômes) qui est  touchée. Le limbe brunit progressivement depuis l’extrémité en descendant vers la base de la feuille.

maladie olivier bout des feuilles marron
Le bout des feuilles de l'olivier devient marron et sèche. Ce problème spectaculaire est dû à une carence en potassium. Photo: Philippe.L (lecteur)

Généralement, seul 1/3 de la feuille est affecté, la zone de dessèchement s'arrêtant brutalement. Ces symptômes traduisent une carence en potassium

Quel traitement bio-compatible ?

Amendez la terre aux pieds de l'arbre, sur l'ensemble de la surface à l'aplomb de la ramure, avec un engrais organique riche en potasse (élément K) 
thrips sur olivier
Les jeunes feuilles de l'olivier se déforment, de minuscules insectes noirs sont visibles au revers: le thrips de l'olivier est à l'attaque !

Jeunes feuilles recroquevillées à l’extrémité des rameaux

Les jeunes feuilles situées à l’extrémité des rameaux se recroquevillent avant ou sitôt leur déploiement effectué. La sève de l’arbre, concentrée dans ces zones de croissance, aiguise l’appétit d’insectes piqueurs-suceurs de sève, en l’occurrence des thrips. Les thrips ne sont pas des insectes spécifiques de l’olivier, on les rencontre aussi fréquemment sur d’autres arbres ou arbustes d’ornement à l’image du laurier-tin (Viburnum tinus). Le thrips de l’olivier s’apparente à une petite mouche ailée à robe sombre (2,5 mm de longueur). Les femelles pondent leurs œufs à la surface des feuilles, le long des nervures.  Les larves et imago piquent ensuite les feuilles pour se nourrir de sève. Les feuilles attaquées se recroquevillent.    

Quel traitement bio-compatible ?

Dès l’apparition des premiers symptômes, traitez l’extrémité des rameaux avec un insecticide d’origine végétale à base d’huile de colza. La pose de piège à phéromones permet de surveiller et d’anticiper les attaques, plus fréquentes en fin d’été.                                                                                                                         

Dernière mise à jour de cet article réalisée le Août 27, 2018 @ 22 h 09 min

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

101 Commentaires

  1. bonjour,
    j’ai un problème avec un olivier en pot qui m’a été offert récemment, il a perdu pratiquement toutes ses feuilles, il se trouvait auparavant sur un balcon dans la région Rhone Alpes. Je l’ai changé de pot, pot plus grand, substrat ajouté 1/2 terreau 1/2 sable, avec des gravillons au fond pour bien drainer. Je l’ai placé dans ma véranda ( nous sommes dans l’est de la France ) je ne le vois pas repartir et ce matin j’ai trouvé sur certaines branches des cochenilles brunes, que je me suis empressé d’enlever. quel traitement dois je appliquer ? comment sauver cet arbuste auquel je tiens beaucoup. Merci de votre réponse.
    Christian 70

  2. Bonjour Mr Bruno

    J’effectuais une recherche sur internet et je suis tombé sur votre site. J’apprécie vraiment vos réponses et votre aide.

    Je vous écris du Liban où je possède 4 ha plantés d’oliviers. Ils s’agit d’arbres qui ont au moins 50 ans.

    Pendant longtemps, mon père a confié la terre à quelqu’un du village pour y prendre soin. Hors j’ai constaté que ce monsieur ne passait sur la terre que pour le cueillette des olives. Pas d’entretien, ni engrais. l’an dernier, J’ai décidé de reprendre le contrôle du terrain. On m’a conseille d’élaguer un peu. J’ai remarqué que les branches n’ont pas beaucoup de feuilles. Et surtout je vois des tâches jaunes sur les troncs. Les arbres semblent être mal en point. L’an dernier, j’ai pu avoir 14 x 20 litres d’huile. Cette annee, il a fait chaud et pas trop de pluie, j’ai obtenu 4 x 20 litres d’huile.

    J’aimerai avoir vos conseils :
    – sur le traitement de ces tâches
    – sur l’arrosage (quand?). Au Liban nous avons les 4 saisons, mais le réchauffement climatique se fait sentir
    – faut-il utiliser des engrais? Lesquels?

    Merci d’avance pour l’aide.
    lichens tronc olivier
    mousse sur tronc olivier
    taches jaunes tronc olivier

    • Bonjour Maki,

      Les lichens sont responsables des taches jaunes sur les troncs. Ils se développent sur des parties humides, peu aérées et souvent à l’ombre. Ils ne parasitent absolument pas l’arbre, il s’agit donc uniquement d’un problème esthétique. Vous pouvez les retirer en frottant vigoureusement l’écorce avec une brosse à chiendent trempée dans une eau additionnée de quelques gouttes de savon noir. Il ne faut surtout pas blesser l’arbre: n’utilisez donc pas une brosse métallique !
      Pour ce qui est de l’entretien: des apports de compost et de corne broyée/sang desséché suivant les doses indiquées sur les emballages devraient permettre de nourrir bien mieux vos oliviers un peu chétifs. Pour ce qui est de l’arrosage, c’est un arbre qui apprécie l’eau mais déteste garder les pieds humides. En période sèche, un arrosoir de 20 litres d’eau plein par pied est nécessaire au moins une fois par semaine. Le reste du temps, l’arbre se débrouille seul !
      Pour la taille, commencez déjà simplement à nettoyer les oliviers en supprimant tout le bois mort et en retirant quelques branches mal placées (tournées vers le centre). On dit des oliviers que les oiseaux doivent pouvoir voler à travers sans s’arrêter !

  3. bonjour Monsieur

    J’habite à la réunion et ma femme et moi possédons un olivier en pot depuis environ 12 ans. J’ai constaté depuis 1 an que peu à peu son état se dégrade. Il y a environ 6 mois nous avons enfin pu le mettre en terre mais la situation ne s’est pas améliorée bien au contraire. Lors de la transplantation nous avons prie l’ensemble du contenu du pot que nous avons mis dans un trou plus gros. Je l’ai traité avec de la bouillie bordelaise sans résultat.
    Pourriez-vous me donner si possible un conseil et/ou un traitement pour éradiquer ce problème.
    merci
    feuille olivier qui seche ile de la reunion
    feuilles seches olivier
    olivier ile de la reunion
    olivier entier

    • Bonjour Pierre,

      Tout d’abord, je tiens à vous rassurer, votre olivier n’a pas l’air mal en point. Les problèmes rencontrés (rameaux qui sèchent, taches sur l’écorce, peuvent être du à un arrosage excessif, surtout si la terre n’est pas bien drainée. Attention également à un apport trop important de cendres qui va modifier de façon importante le ph et peut provoquer une décoloration partielle du feuillage (chlorose).
      L’idéal aurait été de planter l’arbre sur une légère butte afin de mettre au sec rapidement les racines. Vous pouvez peut-être encore le faire, la plantation en terre est récente. Mélangez alors également à la terre du sable de rivière pour l’alléger.

  4. Bonjour Bruno,
    J’ai fait l’acquisition d’une maison dont 5 oliviers ornent le jardin. Ils sont taillés en haie (c’est la première fois que je vois ça). Les oliviers sont depuis peu atteints de tâches qui se manifestent au niveau des branches et troncs. J’avoue que mon épouse et moi sommes en panique totale , dommage que le site ne propose pas de moyen de mettre des photos. J’habite la région de Marseille où il a énormément plu ces derniers temps. J’entends un peu de tout la dessus mais j’aimerais avoir un avis d’expert qui maîtrise le sujet. J’en ai parlé à plusieurs reprises et personne ne me dit 2 fois la même chose…. Merci de votre prise en compte. Je reste à votre disposition si besoin d’infos supplémentaires

  5. bonjour monsieur, j’ai remarqué dans deux vergers des taches noirs sur les olives avec des points blanc (je crois que sont des piqûres), ces symptômes sont apparaissent juste avant la récolte.
    merci d’avance pour votre réponse.

    • Bonjour,

      Vos oliviers subissent probablement des attaques du thrips de l’olivier dont les larves noires piquent les feuilles mais aussi les olives et les nécrosent. Observez attentivement les arbres, en particulier le revers des feuilles. Traitez avec un produit à base d’huile blanche (colza) pour assainir les arbres.

  6. Bonjour Bruno
    J’ai envoyé un message sur jardipartage, et me suis rendu compte après qu’il fallait le partager ici.
    « Didier » mon Olivier est en pot sur mon balcon depuis deux ans, l’année dernière, au retour d’une absence de trois mois pendant laquelle il était arrosé tous les quinze jours environ, il avait perdu beaucoup de feuilles et elles étaient pratiquement toutes jaunes et sèches.
    Depuis il fait à nouveau des pousses vertes mais seulement sur un côté, de l’aitre Il semble mort pourtant les branches sont encore vigoureuses.
    Sur certaines feuilles des toiles apparaissent, des taches noires sur d’autres, elles sont collantes au toucher, ainsi que des petits cocons de couleur marron.
    Pouvez vous identifier son mal afin que je puisse permettre à didier de se refaire une belle santé.
    Merci d’avance
    Stéphane
    olivier beaucoup de feuilles seches
    olivier toile araignee

    • Bonjour Stéphane,

      L’olivier me semble d’abord être installé dans un coin peu lumineux. Il est possible que beaucoup de feuilles brunissent et s’enroulent pas manque de lumière (notamment celles côté mur) et au cœur de la ramure. Mais cela peut tout aussi bien être un coup de chaud (réverbération du mur), un excès d’eau également ou encore résulter d’une attaque de ravageurs (insectes).

      Pour ce qui est des fils, je pense que votre olivier est infesté de petites chenilles brunâtres, d’environ 5 à 7 mm de long (à confirmer par une observation attentive). On distingue clairement des déjections sous forme de boules noires. En cette saison, il s’agit probablement des chenilles de la teigne de l’olivier. Elles ne s’attaquent pas aux feuilles “âgées” mais dévorent les toutes jeunes pousses. Un traitement au bacille de Thuringe (produit bio vendu en jardinerie) centré sur les extrémités des rameaux devrait permettre d’assainir l’olivier avant l’hiver. Nettoyez l’arbre également en amont du traitement en retirant toutes les feuilles brunes et en lavant le feuillage.

      L’olivier est peut-être également infesté de cochenilles, visibles à leur bouclier brun collé sur les écorces des rameaux. Ce pourrait être la source du feuillage “collant” (présence de fumagine consécutive aux cochenilles). Si tel est le cas, il faut compléter avec un traitement avec une huile blanche (Colza, vendu prêt en jardinerie également)

      • Bonjour Bruno, effectivement lorsque le mal est apparut il était sur un balcon orienté sud, et il a du avoir un coup de chaud avec les murs blancs.
        Je vais le traiter suivant vos recommandations.
        Merci beaucoup Bruno
        Stéphane

  7. Bonjour,
    Un olivier, planté en pleine terre depuis trois ou quatre ans, s’est bien développé mais actuellement le tronc et les branches se couvrent de taches blanches et de nombreuses feuilles jaunissent, d’abord à leur base. Il se trouve tout près d’un jasmin apparemment en bonne santé.
    De quoi s’agit-il et quel remède apporter ?
    Merci pour votre réponse.

    • PECQUEUX Jean-Marie

      bonjour

      mon Olivier en terre depuis 4 ans c’est développé d’une façon extraordinaire, donnant meme des olives chaque année

      je suis en Bretagne prés de st malo

      cependant depuis quelques temps je remarque une chute important des feuilles, elles sont verte rien de particulier
      j’ai effectué un traitement a la bouillies bordelaise, également contre les cochenilles j’en avais peu et plus irien

      mais tres inquiet de voir toutes les feuilles tomber et je ne comprends pas, j’ai arrosé de nouveau

      que puis je faire

      merci

      • Bonjour Jean-Marie,

        Peut-être un trop plein d’arrosage justement, surtout que, si je ne me trompe pas, le climat de votre région n’est pas le plus sec du pays 😉 ? Quand les feuilles jaunissent avant de tomber, il s’agit souvent d’un manque d’eau, encore que l’olivier préfère les sols secs. Si elles tombent encore vertes, je pense davantage à un excès d’eau ! A moins qu’un insecte ne soit responsable de cette chute. Vous n’auriez pas une petite photo à partager pour que l’on détermine plus précisément la cause ? (vous pouvez l’envoyer à contact@jardipartage.fr, je l’ajouterai ici même)

  8. Bonjour
    J’aurais besoin de vos conseils pour un
    Olivier dont les écorces se détache et a l’intérieur du tronc attaqué, reste de sciure pas de bêtes visibles.
    Si c’était une poutre je dirais termites ou autres bestioles de cet acabit
    I Pour un Olivier vivant qu elle serait l’agent destructeur ?
    Que faire pour le sauver ?
    2 nettoyer les parties attaquées Fait a l’aspirateur
    3 Passer un produit Lequel ? Quand ? Quelles quantités ?
    4 Boucher les rainures a vif dans le tronc. Avec quoi ?
    5 Les écorces qui se détachent. Que faire ?
    6 Hivernage Changer quelque chose ?
    7 Les fissures entre les racines (dernière photo) par lequel des bêtes (lézard peuvent s’introduire. Que faire ? Les boucher ? Avec quoi ?

    A Description
    Olivier d’âge inconnu
    Sauvé du dépiquage en Espagne
    Replanté a Lyon il y a 7 ans,
    Orientation sud Protégé au Nord par la maison , et des vents par une haie de 5 6m de haur
    Hivers de novembre a mars avril , tronc et tronc latéraux (grosses branches au sommet du tronc principal) enveloppé de voile d’hivernage
    Tronc principal entouré de bottes de pailles et d’une bache
    Hivers doux depuis 7ans sauf le premier hiver neige

    Eté 44° au plus chaud cet été , moyenne 35°

    Tailles
    Base tronc 2m97
    Tronc 1m50
    Hauteur tronc central 1m20
    Hauteur tronc latéral droit sain 1m83

    1 tronc latéral sain

    Tronc latéral attaqué
    Taille 34cm
    Profondeur de la rainure 14cm

    Tronc latéral attaqué
    Talle 30cm
    Profondeur de la rainure 5cm

    B photos. (Si je trouve comment les insérer )
    Photo de l’olivier

    Photo des deux branches latérales attaqué , on voit les rainures sur le dessus

    Photo d’une des rainures la plus petite

    Photo de la rainure nettoyée

    Pas de bêtes visibles dans la sciure

    Morceau de bois sur le dessus de la sciure montrant les attaques
    Base du tronc avec des fissures entre les racines depuis l’origine

  9. bonjour
    j’ai un Olivier rempoté depuis l’automne dernier
    et il perd énormément de feuilles.
    les jeunes feuilles de cette année sont mangées en partie
    comment puis je traiter ce problème
    merci à vous

    • Bonsoir,

      Les feuilles portent-elles des fils de soie ressemblant à des toiles d’araignées ou bien sont-elles croquées en demi-cercle depuis l’extérieur ? Plusieurs insectes ravageurs s’attaquent en effet aux feuilles des oliviers: la pyrale du jasmin, l’othiorynque, la teigne, la petite mineuse des feuilles…Les symptômes sont assez précis pour chacun d’eux.

  10. Bonjour

    Depuis 1 mois mon Olivier a des champignons qui sortent du fond du pot .
    Je les ai coupé 2 fois mais ils reviennent .
    Mon Olivier semble affaibli.
    Que faire ??

    • Bonsoir Carole,

      Affaibli ne veut pas forcément dire malade ! Peut-être que votre olivier manque aussi de nourriture ? Depuis combien de temps est-il en pot ? Le nourrissez-vous ? A quel rythme ? Comment: en changeant une partie de la terre (surfaçage) ou en apportant un engrais liquide ?

      Les champignons au fond du pot ne sont pas non plus forcément des symptômes de maladies. Le pot est-il suffisamment percé pour laisser l’eau en surplus s’évacuer ? N’est-l pas trop arrosé ? 1 bon arrosage/semaine suffit en été, tous les 10-15 jours le reste de l’année et même moins l’hiver !
      Voilà quelques pistes pour vous aider…

  11. Bonjour Mr Nunez,

    Je vous contacte car je m’inquiète pour notre Olivier, planté depuis 2015, il présente un éclatement important au niveau du bas du tronc.
    Cet éclatement avait commencé dés 2014 (en pot pendant une saison complète) avant de le planter en 2015.

    J’habite le sud ouest (CASTRES 81100)
    Il a été arrosé quotidiennement pendant les jours de sécheresse cet été. Son feuillage a toujours été beau. Aucun apport d’engrais.

    Je vous remercie par avance pour vos conseils.
    écorce d'un olivier qui se détache
    Tronc de l'olivier à nu

    • Bonjour Maud,

      LA résolution des photos n’est pas terrible, c’est dommage. L’écorce peut se fissurer et se détacher pour plusieurs raisons:
      – si l’olivier est attaqué par des insectes xylophages, en particulier des scolytes qui s’introduisent par une fissure ou une blessure. On distingue alors nettement des galeries et parfois des larves.
      – en sol mal drainé, des champignons de types chancres ou phytophthora peuvent se développer, certains rameaux dépérissent: cela ne semble pas être le cas ici
      – en climat froid, l’hiver, l’eau peu de pluie peut s’infiltrer par une fissure, geler occasionnellement puis progressivement faire éclater l’écorce. Autrement dit, l’alternance gel/dégel brutal, additionnée éventuellement d’un ensoleillement trop fort l’été, met à mal l’écorce.
      Je pencherais pour cette dernière option au vu de votre localisation et de l’absence d’ombre sur le tronc. Il doit être au plein soleil toute la journée.

  12. Bonjour,

    Je vous contacte car je me demande si mon olivier est malade ou si le craquèlement de son écorce est normal…
    Nous avons acheté un olivier âgé de 50 ans il y a 2 ans. La mise en terre s’est très bien passée. Il est toujours très fourni en feuilles. Il y a un an, nous avons constaté que son tronc noircissait et que son écorce commençait à s’ouvrir. Là, ce phénomène à gagné l’ensemble du tronc. Nous ne savons pas quoi faire ? Est ce une maladie ?
    Je vous joins quelques photos. Merci pour votre aide,
    Audrey
    olivier ecorce decollee
    olivier ecorce qui se decolle

    • Bonjour Audrey,

      Le craquèlement est effectivement important par endroits. Il peut être la cause d’un ou plusieurs facteurs:
      1/ la première chose qui frappe en observant les photos est la relative “mise à nue” du tronc, c’est-à-dire qu’il est exposé aux différentes conditions climatiques: gel en hiver ? Eau de pluie pouvant s’infiltrer dans les creux de l’écorce, soleil brûlant. En clair, le problème pourrait déjà résulter donc d’une alternance gel/dégel/coup de soleil… De tels décollements/craquèlements sont-ils observés du côté de la palissade en bois ?
      2/ Le bois sous l’écorce est-il sain ? N’est-il pas creusé de galeries ? Le décollement pourrait être la conséquence d’attaques d’insectes xylophages comme les scolytes, fréquents sur l’olivier.
      3/ Enfin, cela pourrait être une maladie fongique. Il faut ici regarder en particulier les conditions de culture. Le sol n’est-il pas détrempé (surtout en hiver). N’arrosez-vous pas avec excès ? Néanmoins, le feuillage a l’air tout à fait sain…

      Au plaisir de vous lire,

  13. Bonjour,
    je ne réussis pas à identifier la cause de l’absence de croissance de mon olivier, depuis sa plantation il y a dix ans . Il est planté en plein soleil au milieu d un dallage, plein sud ,par 40 degrés l’été à Nice. Il est assez âgé (troncs de plus de 20 cms de circonférence ). Le sol est bien drainé.
    L’arbre est resté globalement vert, sauf des petites pousses qui sèchent, mais ne produit pas de pousses annuelles au delà de quelques feuilles supplémentaires sur les rameaux déjà existants.
    Depuis juin, je l’arrose profondément, cependant la sécheresse ne semble pas être la cause , n’ayant pas constaté d’amélioration véritable.
    Le sol en est il la cause? Ou une maladie quelconque? C est le seul spécimen à se comporter de la sorte parmi les tous mes oliviers.
    Vos conseils seront les bienvenus,

    merci beaucoup

  14. Bonjour ,j’ai 2 oliviers qui ont 6 ans a quelque chose prêt .
    Ils étaient en pot et je les ai planté dans le jardin ,au niveau du tronc ils font beaucoup de feuilles ,mais le problème est qu’ils font des branches fine très longue ,avec très peu de feuilles ,elles sont très espacées ,ils ne fleurissent jamais et les branches sont presque blanche et ne collent pas ,ils ni a pas d’insectes non plus .
    Ce ne sont que les branches qui poussent très vite ,avec peu de feuille ….
    Pouvez vous me dire pourquoi ??
    Au cas où je ferais une photos merci

  15. Bonjour Bruno,

    J’ai acheté et planté (en Gironde “terrain très sablonneux) depuis maintenant 15 jours un olivier, celui ci présente de nombreuses feuilles jaunes qui tombent au bout d’un moment, de plus, les feuilles vertes présentent des traces blanches qui disparaissent lorsque je l’ai humidifie et frottes légèrement (maladie ou pulvérisation de produit par le pépiniériste ?). Je vous fais parvenir les photos à contact@jardipartage.fr. Merci pour votre précieux retour!!! Wilfrid.

    • Bonjour Wilfrid,

      Pour ce qui est des taches blanches, il s’agit effectivement d’un produit phytosanitaire pulvérisé par le pépiniériste chez lequel vous vous êtes procuré l’arbre. Les pluies vont laver le feuillage dès l’automne.
      Pour les feuilles jaunes, je pencherais pour un manque d’eau ! Un olivier tout juste planté n’a pas encore eu le temps de “faire” ses nouvelles racines pour affronter des épisodes de chaleur et de sécheresse. Versez au moins un grand arrosoir (11 L) au pied s’il ne pleut pas toutes les semaines. Une chute des feuilles est donc normale et pointe aussi des difficultés de reprise. L’idéal aurait été de le planter en début d’automne ou au cours du printemps.

  16. Bonjour Bruno,

    Je suis sérieusement entrain de m’inquiéter pour mon Olivier.
    Il y a 3 mois environ, je trouvais qu’il n’avait plus sa belle couleur verte. Depuis je trouve que cela s’aggrave.
    Certaines feuilles, surtout aux extrémités deviennent de plus en plus brunes voir pourpres.
    C’est un Olivier en pot. Il est vrai que je l’arrosais presque tous les jours surtout dans les périodes chaudes.
    J’ai un doute si cela est une maladie ou tout simplement, l’ai je trop arrosé ?
    Je vous fais parvenir des photos que vous pouvez publier.
    Merci d’avance pour votre aide
    olivier feuilles rouges

    • Bonsoir Jean-Philippe.

      Bizarre et surprenant ! J’ai d’abord pensé à une carence mais les feuilles ont plutôt tendance à pâlir ou jaunir dans ce cas. J’ai cherché du côté des maladies fongiques mais rien ne me semble produire des feuilles à ce point colorées. Reste alors effectivement un excès d’eau probable. 2 arrosages semaine suffisent à l’olivier en pot. Ces feuilles vont probablement sécher et finir par tomber. Rectifiez les soins d’arrosage et surveillez que le problème ne s’étende pas.

      • Merci pour votre retour.
        J’avais déjà réduit les arrosages.
        La photo a été prise après une journée pluvieuse. La veille, les feuilles n’étaient pas aussi foncées et le soir j’ai été très surpris de les voir si foncées.
        Au début, je pensais également à un manque de nutrition, ça fait 3 ans que je l’ai sans avoir fait d’apport.
        Mais le problème de l’eau me parait le plus probable.

  17. J’ai un olivier qui a une bonne dizaine d’années (je ne connais pas son âge précis), et qu’on a souhaité déplacer à l’automne dernier (nous habitons la région bordelaise).
    Nous avons ensuite fait une terrasse en béton en lui laissant 1 mètre de terre de circonférence autour du tronc.
    le déplacement et la terrasse l’ont bcp asséché, il a perdu bcp de feuilles. Nous l’avons taillé et enlevé les petites branches (fin mai) et depuis fin juin, il repart avec des pousses nombreuses de feuilles et de branches. Il est maintenant bien vert et feuillu.
    Il était bien reparti mais depuis peu (1 semaine environ), les nouvelles feuilles qui poussent sont brunâtres et flétries (voir photos dans l’article).
    De quoi souffre t il ? Que puis je faire pour le soigner ?
    Je vous remercie d’avance pour vos conseils.

    • Bonjour Gwenaëlle,

      Votre olivier semble faire l’objet d’une attaque de thrips de l’olivier, des insectes piqueurs de sève. Je viens de mettre à jour l’article en précisant les symptômes et les remèdes pour ce problème.
      Bonne lecture, 🙂

  18. Bonjour Monsieur,
    Mon olivier en bac presente des feuilles grignotées, des petits points noirs, comme des toiles d’araignées sur les feuille:Est ce :Otiorhynque de l’olivier.
    Merci de me donner votre diagnostic et le conseil du traitement.
    Cordialement.
    Marcel Benayoun

    • Bonsoir Marcel,

      Je me suis permis de déplacer votre message vers un article plus en adéquation avec le sujet. Les jeunes feuilles grignotées, celles des extrémités de rameaux et les fils (se soie) font davantage écho aux symptômes de la pyrale du jasmin qui sévit également sur l’olivier. Les chenilles dévorent les jeunes feuilles de l’olivier avec de lier ensemble plusieurs feuilles pour créer leur cocon et se métamorphoser en papillon. Vous pouvez essayer un traitement au Bacille de Thuringe (disponible dans toute jardinerie), produit bio à pulvériser contre toutes les pyrales.

  19. Bonjour j’ai un Olivier en pot. Et toutes les pousses jeunes se dessèchent j’ai pris des photos car j’ai un doute sur le diagnostic est-ce la cochenille ? C’est vrai qu’il y a de grosses fourmis… Mais il y a aussi comme des toiles d’araignées au bout des branches.
    J’habite à 200m d’altitude climat méditerranéen…
    cochenille noire olivier

    • Bonjour Colette,

      Je n’ai pas reçu vos photos. Faites un envoi sur contact@jardipartage.fr

    • Bonjour,

      Cela semble effectivement être des cochenilles noires de l’olivier. On les reconnaît facilement à leur bouclier (carapace) bombé noir. Les fourmis se nourrissent de leur miellat sucré. Parfois, les feuilles peuvent se couvrir d’une sorte de poudre noire: la fumagine. Traitez avec un insecticide bio à base d’huile blanche (de l’huile de colza).
      Pour les taches brunes, il faudrait vérifier (surtout pour les plus claires) qu’elles ne sont pas causées par de minuscules chenilles (teigne de l’olivier)

  20. Bonjour Bruno,
    J’habite dans le Var et je possède une dizaine d’oliviers sur mon terrain plantés depuis plusieurs années, le sol est très sableux et acide entouré de pins parasol et depuis quelques semaines j’ai un petit souci sur les pointes des branches de mes oliviers qui sèchent aux extrémités.
    Ce phénomène se produit sur tous les oliviers, uniquement sur les pointes des branches verticales en partie haute et nullement sur le pourtour et l’intérieur de l’arbre qui est d’ailleurs pourvu d’olives.
    Je vous fait suivre sur contact@jardipartage.fr. quelques photos pour illustrer mes propos que vous pourrez publier.
    Pouvez-vous me donner si possible un conseil et/ou un traitement pour éradiquer ce problème.
    Avec tous mes remerciements,
    thrips sur olivier
    Cordialement,
    Dominique

    • Bonjour Dominique,

      Difficile d’apporter des certitudes à partir des photos. J’ai retenu cependant l’une d’elles pour guider votre observation vers plus de précisions. Il me semble distinguer sur ces jeunes pousses:
      – des feuilles grignotées en demi-cercle: l’oeuvre d’un coléoptère nocturne: l’othiorynque
      – des feuilles qui se déforment: peut-être sous les piqûres de minuscules insectes: des thrips, sortes de puces noires. N’en distingue t-on pas d’ailleurs sur le bas de la photo ?
      – des fils sur les feuilles recroquevillées qui pourraient bien abriter des cocons de chenilles (pyrale de l’olivier) se métamorphosant en papillon.
      Revenez vers moi après cette observation attentive 🙂

  21. Bonjour,

    Je possède un olivier en pot depuis 5 ans.
    Malheureusement il perd régulièrement ses feuilles alors qu’il a de nombreuses fleurs et quelques olives.
    Pouvez-vous m’indiquer les causes de ces pertes et bien sûr le traitement qui correspond.
    Je vous en remercie d’avance.

    • Bonjour,

      Le problème veut venir d’une sécheresse trop importante, auquel cas les feuilles jaunissent massivement avant de tomber. En plein été, surtout en période de canicule, plusieurs arrosages par semaine peuvent être nécessaires pour un olivier cultivé en pot. Il est également probable que ce problème résulte aussi d’un manque de “nourriture”. Fertilisez-vous régulièrement ? Avez-vous déjà effectué un rempotage ? un surfaçage (changement de la couche superficielle de terre) ?

  22. Bonjour,
    tout d’abord merci pour ce site rempli d’information tres interessante pour le novice que je suis.
    Je me permet donc de vous contacter car j’ai des taches rouges sur les troncs de mes 4 oliviers, et je n’ai pas trouvé d’information la dessus.

    Je vous ai mis les photos en piece jointe pour vous donner une idee des taches. Sur une photo, vous verrez les taches sont verdatres, je ne sais pas si c’est l’etape avant ou apres (ou si ca n’a rien avoir).

    On m’a conseillé de faire des arrosages avec de l’alliette, mais je n’ai pas vu de changement.

    Si vous avez deja rencontré ces taches rouges, et si vous connaissez un traitement, alors je serais tres interesse par vos conseils.

    Merci d’avance pour vos conseils,

    tache rouge tronc olivier

    Cordialement,

    • Bonjour Benoit,

      L’aliette est un fongicide systémique, c’est-à dire véhiculé par la sève de l’arbre dans tous ses organes, sève descendante ou montante. Les taches rouges peuvent être la manifestation visible d’un Phytophtora, c’est à dire un champignon présent dans le sol et justement véhiculé par la sève montante. L’aliette est donc un traitement adapté. Il est souvent accompagné d’autres symptômes: dessèchement brutal de rameaux, voire de grosses branches, parfois localisé ou plus global. Est-ce le cas pour vos arbres ? Je précise que le Phytophtora se plait en sol humide, peu ou mal drainé.
      Le problème est qu’une fois déclaré, il est presque impossible à combattre, même avec des pulvérisations d’aliette. La présence d’un arbre contaminé suffit également à contaminer d’autres arbres environnants.

      • Bonjour,
        merci pour ces premiers elements de reponse peu encourageant ;o)
        Pour info, je suis dans l’Herault, donc en general un terrain assez sec, a l’exception des episodes de pluies cevenoles.
        Pour le dessechement, j’ai quelques branches qui font de l’ecorce (mais c’est peut-etre normal ?), mais a par ca, je n’ai pas observé de dessechement particulier.
        Si c’est bien un Phytophtora, qui serait impossible a combattre, que puis-je faire ? L’olivier peut-il vivre avec ce champignon sans deperrir ? Dois-je etre obligé de les abattre ? Y a-t-il une chance que ce soit autre chose ?
        Encore merci pour vos conseils !
        Cordialement,

        • Benoît,

          Si la ramure est tout à fait normale, sans dessèchement particulier ou brutal comme vous le confirmez, l’arbre n’est peut-être pas atteint de phytophtora.
          Qu’entendez-vous par des arbres qui font “de l’écorce” ? Il ne s’agirait pas de petites excroissances qui se développeraient sur les rameaux ? Auquel cas il pourrait s’agir de gale de l’olivier…

          • Bonjour Bruno,
            Je suis desole, ce n’etait peut-etre pas le bon terme.
            Je joins une photo, c’est plus parlant :
            Le tronc de gauche fait de l’ecorce, mais c’est peut-etre le cycle de vie de l’olivier qui grossit. En opposition, en arriere plan on voit un tronc tout lisse.
            Mes oliviers sont plutot verts, et continuent de pousser, il n’y a quasiment pas de feuilles jaunes…
            Merci encore d’avance pour votre aide,
            Cordialement,

          • Bonjour,

            Merci pur ces nouvelles photos reçues, c’est effectivement plus parlant ! Il faut simplement savoir que l’écorce lisse d’un olivier devient rugueuse et crevassée avec l’âge, généralement après 50 ans !
            Quant à l’arbre en lui-même, il semble en parfaite forme ! Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter 🙂

  23. Bonjour , je suis desesperee … j’ai du couper toutes les branches de mon olivier en fevrier car nous avons lancé de gros travaux de renovation sur notre maison et cela genait …. depuis il reposse a la base mais rien au dessus , l’avons nous un peu trop maltraité ? J’ai peur de ne plus retrouver mon bel olivier

    • Bonjour,

      Malheureusement, les arbres dont on supprime tout le feuillage repartent souvent de la base. Cela revient presque à faire ce que l’on appelle un recépage, c’est à dire couper l’ensemble des parties aériennes. La sève va au plus vite et alimente en priorité les repousses naissant au plus bas. L’arbre va se développer sur cette nouvelle base. Il faut je pense attendre encore et voir comment cela évolue.

  24. Bonjour Bruno,
    Je viens de lire votre blog sur les 6 maladies des oliviers, que j’ai trouvé très intéressant car j’ai 2 oliviers malades. En total j’ai 10 oliviers sur mon terrain, tous des vieux oliviers acheté en pots. Tous les 10 ont poussés très bien jusqu’à cette année. Deux sont malade : toutes les feuilles sont tombes de quelques branches. Sur un d’eux il y a 2 grosses branches presque nues, sur l’autre il y a plusieurs petites branches sèches et nues. J’attache 2 photographies de chacun. Est-ce que c’est la verticiliose.

    Amicalement,

    dessechement branche olivier
    branches olivier qui meurent
    Ronald

    • Bonjour Ronald,

      Les symptômes ressemblent en effet à ceux de la verticiliose, maladie causée par un champignon: dessèchement brutal d’une ou plusieurs banches (y compris les plus grosses) de l’olivier. Cet avis est renforcé par le fait que seuls deux arbres proches sont contaminés. Le champignon est en effet présent dans le sol. Peut-être cette partie de terrain est-elle trop humide ou mal drainée, favorisant sa présence ?

      Une fois déclarée, la verticiliose perdure d’année en années, (se manifestant essentiellement au printemps) la maladie pouvant s’entendre à d’autres arbres. Comme elle est véhiculée par la sève depuis le sol, il n’y a malheureusement pas de traitement. Seul un arrachage des arbres contaminés permet de limiter l’expansion. Bien sûr, ne pas replanter d’oliviers au même endroit, ils seraient aussitôt contaminés à leur tour.

  25. Bonjour

    J’ai lu pas mal d’articles et je n’ai pas la réponse.

    Peut être pouvez vous me renseigner.

    En fait j’ai acheté un olivier que j’ai planté cette année au mois de mars .

    Il possède beaucoup de feuilles jaunes.

    Est ce l’arrosage ( beaucoup ou pas assez d’eau ?

    Les feuilles jaunes n’ont pas de traces noires ou autres choses ( elles sont belles mais jaunes et tombent )

    Merci pour votre aide .

    Cordialement

    olivier feuilles jaunes

    • Bonjour Joseph,

      Je pense tout simplement que votre olivier a un coup de chaud, c’est la raison pour laquelle ces quelques feuilles jaunissent et tombent. La terre, à ses pieds, semble vraiment très sèche, ce que semble également confirmer la présence de cette herbe “grasse” qui me rappelle les jardins espagnols plombés par le soleil.
      Versez régulièrement un arrosoir d’eau plein au pied de l’olivier: 10 à 20 litres d’eau par semaine lui suffisent.

      Bonne journée,

  26. Bonjour,
    Merci pour votre article bien détaillé. Je viens de comprendre par le balai incessant des fourmis que mon vieil olivier devait abriter des cochenilles. Les fourmis se faufilent dans les interstices du tronc, comme si elles le creusaient (terre tamisée au pied de l’arbre). J’espère en venir à bout et qu’il n’y a pas d’autres problèmes…
    Belle journée ensoleillée

  27. Bonjour, je suis régulièrement votre site mais n’avais jamais laissé de commentaires.
    Mais cette fois je suis désarmé et ne trouve pas de réponse dans votre article.
    J’ai du déplacer de 3m un jeune olivier qui était planté depuis 4 /5 ans.
    J’ai fait ce déplacement début janvier et 2 mois plus tard, les feuilles ont commencé à brunir et maintenant elles sont à 90% toutes dessechées et marrons.
    Certaines branches semblent également dessechées mais les principales sont encore vertes quand on les gratte avec l’ongle.
    J’habite à La Rochelle et c’est vrai que nous avons eu un hiver et un printemps très pluvieux.
    Que dois-je faire ?
    Olivier transplanté sèche
    Cordialement

    • Bonjour Yannick

      Le problème vient peut-être de la manière dont a été réalisée la transplantation. Avez-vous mis à nu les racines ? Ou bien avez-vous conservé une motte la plus large possible ? L’olivier est un arbre assez sensible aux Phytophtoras, des champignons qui se trouvent dans la terre et profitent, dans les terrains détrempés et froids, de blessures occasionnées sur les racines pour s’introduire et infecter l’ensemble de l’arbre par le biais de la sève montante. Dans votre cas, il faudrait donc déterrer et voir comment se portent les racines ! Vous pouvez me faire parvenir une photo à contact@jardipartage.fr. Je l’ajouterai à votre commentaire.

      • Bonsoir Bruno,

        Merci pour votre réponse et désolé pour le mienne un peu tardive .
        Lors de la transplantation, le terre était meuble et j’ai pu facilement dégager les racines principales et les replanter correctement.
        Pour autant il est évident que j’ai du en blesser certaines.
        Mais quand j’ai transplanté cet olivier on était loin de la montée de sève car on était la 1ère semaine de janvier .
        Maintenant il m’est difficile d’accèder de nouveau aux racines car j’ai depuis amené d’autres plantations.
        Je vous joins des photos prises la semaine dernière .
        Mon interrogation principale est : est que je dois à l’aube de juillet couper toutes ces branches qui semblent « mortes » ?

        Merci pour votre aide et bravo pour vos conseils de passionné.

        Cordialement,

        Yannick

        • Bonjour Yannick,

          Merci d’avoir poursuivi la discussion en ligne, ce qui permet à tous les lecteurs d’en profiter 🙂
          D’une part, l’olivier portant des feuilles persistantes (les feuilles se renouvellent au bout de 3 ans de vie environ), son activité (photosynthèse) est continue tout au long de l’année, même si elle est ralentie en hiver. La circulation de sève est donc continue pour permettre d’entretenir le feuillage l’hiver. La transplantation a donc pu causer un stress, en particulier si des zones racinaires importantes ont été blessées ou coupées. Il faut également savoir que les racines les plus importantes sont les radicelles (donc les plus fines !) car elles multiplient énormément la surface d’absorption de l’eau et des nutriments. En supprimer une bonne partie revient à amputer l’arbre (pour donner une image) !

          Dans votre cas, et au vu de l’étendue des dégâts, je pense à une blessure plus importante ayant créé une porte d’entrée pour un champignon naturellement présent dans le sol et qui affectionne les sols gorgés d’eau et les temps frais: le Phytophtora. Malheureusement, ce champignon (qui attaque aussi fréquemment les conifères en sol lourd et compact) ne laisse aucune chance à l’arbre. Il dépérit peu à peu sans quoi ne soit possible de faire quoi que ce soit. Dans l’immédiat, tentez de supprimer toutes les parties atteintes. Désinfectez le sécateur et les outils dans l’alcool avant et après la taille et pulvérisez une solution de bouillie bordelaise sur les plaies pour désinfecter. Vous allez vite constater l’étendue des dégâts. Si les sections sont brunes, l’olivier est malheureusement mort.

  28. Bonjour
    J ai certain bout de mes rameaux d Olivier qui se cassent
    J ai constaté qu il y avait un petit trou dans ceux ci a l endroit de la cassure
    Comment traiter ce problème et qu est ce donc
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    • Bonsoir,

      Il s’agit peut-être d’une attaque d’un insecte xylophage, en l’occurrence du neiroun, un petit coléoptère qui, s’il n’est pas spécifique de l’olivier, est susceptible de causer des dégâts au printemps. Je vous renvoie vers cette page de l’INRA pour identification et plus de détails. Si vous avez l’occasion et la gentillesse de prendre quelques photos et de me les faire parvenir afin que je mette à jour l’article, ce seraittrès sympa de votre part.

  29. Bonjour Bruno,
    Super votre site !
    Vivant à Aix en Provence, j’ai un petit olivier en pot sur une terrasse. Il a donné beaucoup de fleurs et voilà que les fleurs sont désséchées ! Que faire ? J’ai remarqué aussi que les feuilles étaient mangées ?
    Merci pour votre réponse.

    • Bonjour,

      Pour le problème des fleurs desséchées, je pense à un défaut de fécondation, peut-être dû à une période de pluie ou de froid pendant la courte période où les fleurs sont fécondables ? Cette année est vraiment particulière au niveau du temps.
      Pour les feuilles mangées, les causes peuvent être multiples: limaces ? Escargots ? (Rarement) plus souvent à cause de l’othiorhynque. La réponse est alors dans l’article.

  30. Bonjour Bruno,
    Mon olivier présente depuis quelques années le noircissement de l’écorce du tronc et cela se repend petit à petit sur les charpentières. Un ami m’a indiqué qu’il fallait traiter avec de la bouillie bordelaise l’ensemble de l’arbre, mais je n’ai pas l’impression d’une amélioration après quelques mois. Je ne sais plus quoi faire, car je ne retrouve pas ce cas dans les maladies courantes de l’olivier. En fait l’écorce noircie et se craquelle, puis finie par tomber en laissant l’arbre à nu. Le reste de l’olivier est parfaitement sain et il continue de produire normalement. Que puis-je faire pour soigner et arrêter la progression de la maladie ? Si s’en est une. Merci d’avance pour votre aide.

    • Bonjour Bernard,

      Le problème que vous décrivez pour votre olivier me semble davantage lié à un souci racinaire. Je pense notamment (et malheureusement) d’emblée à une pourriture d’une partie des racines provoquée par un champignon (un Phytophtora notamment) se développant en sol mal drainé, compact et lourd. Cela expliquerait aussi l’absence d’efficacité de la bouillie bordelaise. Il faudrait donc essayer de dégager ( si vous le pouvez) une partie de la souche pour vérifier l’état sanitaire des racines. Si la maladie est avérée, il n’y a malheureusement pas grand chose à faire, le mal s’étend au fil du temps à l’ensemble de l’arbre. On agit généralement en prévention en pulvérisant de l’aliette, un fongicide puissant et efficace contre les phytophtora et les bactérioses.

  31. Bonjour,
    J’ai un lot de terrain où j’ai planté des oliviers originaires du Maroc, je veux savoir la fréquence et la dose d’eau que je dois adapter pour l’irrigation des oliviers.
    Merci par avance pour votre aide.

    • Bonjour,

      Il est impossible pour moi de répondre à cette question: la fréquence d’arrosage et les quantités d’eau à apporter à un olivier dépendent en effet précisément du climat et de la nature du sol de l’oliveraie. Je ne connais ni l’un, ni l’autre.

  32. bonjour, merci beaucoup pour l’article sur les maladies des oliviers les cochenilles, cela va me rendre service.
    on m’a donné un abricotier en pot ( 20cm) quand dois je le planter en terre

    • Bonjour Valérie,

      Vous pouvez le planter maintenant mais il faudra l’arroser régulièrement tout l’été. Choisissez un endroit très ensoleillé, abrité des courants d’air froids hivernaux/printaniers et n’hésitez pas à mélanger à la terre d’origine une bonne quantité de sable et de gravier pour assurer un bon drainage. L’abricotier déteste garder les pieds dans l’eau. J’espère aussi pour vous qu’il s’agit d’une variété cultivée avec succès dans votre région, au risque d’une désillusion à venir les années suivantes.

  33. Bonjour,

    Mes oliviers ont des branches sèches !!! Que faire, les couper certainement mais d’où peut provenir le problème ?
    Merci pour votre réponse

    • Bonjour Michel,

      Il est possible qu’il s’agisse d’une verticiliose, une maladie causée par un champignon présent dans le sol (généralement trop humide pour ce type d’arbre) et se répandant dans l’olivier par la sève. Cette maladie se manifeste par le dessèchement de quelques branches. Elle n’est pas mortelle pour l’olivier mais il n’existe pas de traitement. Coupez les branches touchées et éliminez-les. Si vous aviez la gentillesse de prendre et partager quelques photos de votre arbre, je mettrai à jour l’article pour que les lecteurs puissent identifier facilement ce mal. Vous pouvez me les envoyer à contact@jardipartage.fr. Bonne journée,

  34. Bonjour,
    Depuis le début du printemps les nouvelles feuilles d’un de mes oliviers sont toutes enroulées sur elles-même (dans le sens de la longueur, la pointe des feuilles s’enroule vers l’intérieur). Le 2eme olivier situé à 3 mètres n’a aucun soucis.
    Je n’arrive pas a trouver de cas similaire sur le net. Avez vous une explication ? Je peux vous envoyer des photos si besoin
    feuilles olivier enroulees

    • Bonjour,

      Des photos seraient en effet les bienvenues pour aider à identifier le problème. Vous pouvez me les envoyer à contact@jardipartage.fr. J’illustrerai votre commentaire avec ou m’en servirai (si cela ne vous dérange pas) pour compléter cet article. Il serait souhaitable de prendre des photos des rameaux et feuilles (avers et revers si possible). Bon après-midi,

    • Bonsoir Fred,

      C’est étrange…Les feuilles, les rameaux, les jeunes pousses…tous les signaux sont bons, l’arbre est en période de croissance et a l’air sain. Alors quelques demandes de précisions: les feuilles se sont-elles enroulées après le traitement contre les cochenilles ? Quel traitement avez-vous utilisé ? L’arbre est-il en pot, en pleine terre ? A t-il subi un changement important depuis le début du printemps (rempotage, plantation en pleine terre ?).
      L’attaque de cochenilles pourrait être à mon sens à l’origine du problème tout comme le substrat de culture, mais aussi l’arrosage.
      Merci pour les réponses.

      • Bonsoir. Et merci pour les réponses.
        L’olivier est en terre depuis 3 ans maintenant. Les feuilles se sont enroulées avant le traitement (produit à base colza naturen). Les cochenilles étant d’ailleurs quasi inexistantes a ce moment la (pas de blanc visible)
        J’ai egalement pensé à un excès d’arrosage, le printemps étant très pluvieux cette année et l’olivier se trouvant dans une zone ombragée (même si le deuxième arbre est en pleine santé dans les mêmes conditions )
        Si les cochenilles sont bien la cause, quel est le traitement idéal pour s’en débarrasser ? pour l’instant le traitement fait n’a pas eu d’effet, faute aux orages successifs.

        • Bonjour,

          Merci pour les précisions. Il faut procéder par élimination mais je pense que le problème vient des cochenilles, l’olivier voisin n’est pas attaqué ? Au moment du traitement, elles étaient présentes mais probablement encore trop difficiles à repérer sans une observation attentive. Le produit utilisé est le bon. Vous pouvez aussi le fabriquer “maison” (20 ml d’huile de colza bio du commerce pour 1 litre d’eau (dilution à 2%), 4/5 gouttes de savon noir). Tentez une nouvelle pulvérisation sur le feuillage, à effectuer plutôt en fin de journée et sans risque de pluie dans les 12 heures qui suivent minimum. Pulvérisez sur et sous les feuilles, sur les branches également. Renouvelez au bout de 4 à 5 jours si nécessaire.

  35. Bonjour Bruno,

    après avoir lu toutes les causes possibles de maladie, ainsi que tous les témoignages sur ce site, je ne retrouve pas les symptômes de mon olivier …
    Il est en pot et, vivant dans le nord-est où les hivers sont plutôt rigoureux, j’ai protégé l’arbre avec un voile adapté (feuillage et tronc). Malheureusement, en le découvrant de son voile aux beaux jours, l’état de mon olivier m’a fortement inquiété : la base du tronc était blanc (sachant que depuis l’an dernier celui-ci présentait une “plaie” que j’ai tenté de soigner par une pâte cicatrisante conseillée par un magasin spécialisé … mais le symptôme persiste malheureusement) et surtout, la quasi totalité des feuilles étaient blanches sur leur côté extérieur (le côté tourné vers la lumière). Aujourd’hui les feuilles sont en totalité déséchées, brunes/cuivrées et cassantes … Un détail peut-être important pour vous : la ramure tout entière se dirigeait par tropisme dans une même direction, comme si elle cherchait désespérément le soleil …
    J’ai d’abord pensé que le pot était trop petit et/ou qu’il y avait une carence en potassium. J’ai l’intention de le planter en terre mais j’ai peur de faire une bêtise … Je me permets de vous envoyer quelques photos sur votre adresse de messagerie, afin que vous puissiez vous rendre compte de l’ampleur des dégâts.
    En vous remerciant à l’avance pour vos conseils.
    Fabel

    • Bonsoir,

      J’ai bien peur que votre olivier soit atteint d’une forme de phytophtora, les symptômes coïncident. Ce champignon, présent dans le sol, s’introduit dans l’arbre par une blessure et bouche les canaux de sève. Les rameaux ne sont plus alimentés, l’arbre entier déperrit. Une fois l’infection déclarée, il n’y a malheureusement rien à faire. L’atmosphère confinée du voile associée à un hiver pluvieux n’ont pas dû aider. Je pense qu’il aurait été plus judicieux de désinfecter la plaie avec un produit à base de cuivre (bouillie bordelaise par exemple) et de laisser ensuite cicatriser à l’air libre, sans le mastic. Mais il est toujours plus facile de parler après…M’autorisez-vous à utiliser vos photos pour mettre à jour l’article avec cette nouvelle maladie, ce qui aidera les lecteurs à identifier le mal ? Par avance, merci,

  36. Bonjour,

    Habitant près de paris, nous avons acheté il y a 7 ans, un olivier en pot que nous n’avons pu replanter (faute de verdure, nous n’avons qu’une terrasse) que dans un pot plus grand. Cette année, nous avons remarqué que les racines devaient certainement prendre trop de place dans le pot car si il pleut ou que l’on arrose, l’eau reste en surface.
    Aujourd’hui les feuilles sont très sèches et commencent à tomber. Nous déménageons à la campagne dans moins d’un mois et nous pensions pouvoir le replanter dans quelques mois en terre mais que faut il que l’on fasse pour que d’ici là il reste en vie ?
    Devons nous le couper ? si oui, comment nous y prendre sachant qu’il se meurt petit à petit (devrions nous couper toutes les branches et ne laisser que des “moignons”) ?
    Merci de bien vouloir nous aider, nous ne trouvons pas vraiment de réponse adaptée à notre cas.

    • Bonsoir Séverine,

      Les feuilles jaunissent-elles avant de tomber. L’arbre est-il blessé, notamment au bas du tronc ? Les feuilles qui sèchent peuvent être le symptôme de plusieurs maladies, pas seulement un manque d’eau. L’idéal serait de prendre et me communiquer quelques photos (à contact@jardipartage.fr) pour un diagnostic plus précis.

  37. bonjour

    j’ai un olivier qui a pris comme des œufs blancs très collant pourriez vous me dire quelle traitement puis je adapter un olivier de trois ans et qui est planté en terre merci beaucoup

    • Bonsoir Pascal,

      Il s’agit très probablement de la cochenille farineuse. Je viens de mettre à jour l’article avec la description/solution pour lutter contre ce ravageur, photo à l’appui ! Bonne lecture. 🙂

  38. Bonjour,
    On m’a offert un olivier en pot en décembre. Depuis, les feuilles sont toutes entièrement marrons (pas de tâches ni de dessèchement ni de perte de feuilles) . Si je gratte un peu l’écorce des branches, elles restent vertes.
    Que dois-je faire?

    • Bonsoir Flora,

      Je pense que votre olivier a gelé. Même si c’est un arbre rustique, en pot, il est toujours plus sensible au froid, surtout au froid humide, ce qui est souvent le cas en France. Le feuillage peut entièrement virer au marron sans pour autant tomber. Dans ce cas, je pense que le mieux à faire est de laisser faire la nature et d’attendre que de nouvelles feuilles sortent pour observer l’ampleur des dégâts. Lorsqu’il aura bien repris, vous supprimerez alors toutes les parties abîmées ou mortes. En attendant, assurez-vous que les branches sont bien vertes en raccourcissant une ou deux d’entre elles au sécateur. Si vous avez l’occasion de prendre une photo de l’arbre, vous pouvez me la communiquer à contact@jardipartage.fr. Je l’ajouterai à votre commentaire pour illustrer le problème 🙂

  39. Gilles
    En novembre 2016 j’ai déplacé un olivier il a perdu toutes ses feuilles et depuis il végète pas une seule pousse par contre le bois reste vert . A t il une chance de repartir ?
    Merci pour votre conseil
    Glm

    • Bonsoir Gilles,

      Depuis fin 2016 il végète ? Il y a de quoi être sceptique sur ses chances de reprise. Le système racinaire a dû sacrément souffrir. Il faudrait rabattre sa ramure pour rééquilibrer avec les racines. Si c’est un sujet âgé, c’est en revanche dommage de devoir supprimer des charpentières et il vaut donc mieux le laisser en l’état… et prendre son mal en patience.

  40. Bonjour, mon olivier cultivé en pot à des tâches blanches sur casi toutes ses feuilles. je ne trouve pas de cas similaires sur les forums et autres sites. Si quelqu’un à un conseil je prends!
    Merci

  41. bonjour, 2 grosses branches de mon olivier ont les feuilles entièrement sèches j’ai remarqué que sur ces branches des trous minuscules courent tout le long des branches d’où ressort de la sciure du bois.Est-ce un ver ou autre chose ? comment traiter? merci à vous.

    • Bonsoir Michel,

      Il s’agit très probablement de la verticiliose, une maladie fongique transmise par des outils de taille infectés ou véhiculée par la sève de l’arbre quand le champignon est présent dans le sol. Les symptômes décrits, à savoir 1 ou 2 branches qui se dessèchent, sont éloquents. Il n’y a pas grand chose à faire mis à part tailler ce qui sèche et désinfecter les outils à l’alcool à brûler et les plaies à la bouillie bordelaise. La maladie n’est pas mortelle, l’olivier devrait s’en remettre.
      Auriez-vous l’amabilité de prendre une ou plusieurs photos des symptômes pour que je puisse mettre à jour l’article avec ce nouveau problème, ce qui aidera à coup sûr l’ensemble de la communauté ? Vous pouvez me les transmettre à contact@jardipartage.fr.
      Par avance, merci Michel.

  42. Bonjour, mon olivier a des cochenilles ET de la fumagine, jedois le traiter avec une emulsion de huile de colza d’abord et de bouillie bordolaise apres? Ou viceversa?

    • Bonsoir Paola,

      La bouillie bordelaise n’aura aucun effet sur les cochenilles, c’est un anti-fongique. En revanche, elle pourra aider à supprimer la fumagine. Mais je vous déconseille de l’utiliser pour ce cas précis, surtout si l’olivier est asse jeune et peu développé. Que faire alors ?
      1- Nettoyez les feuilles noires (avec la fumagine) à l’eau additionnée de quelques gouttes de savon noir,
      2 – Pulvérisez (sur et sous les feuilles, sur les rameaux) un produit anti-cochenille bio, à base d’huile minérale (généralement de l’huile de Colza à environ 17g/litre). Pour une efficacité maximale, vérifiez avant d’effectuer le traitement que plusieurs jours de beau temps sont annoncés !

      • Merci beaucoup Bruno, c’est en effet un petit arbre (1m50 env) en pot que je’ viens de récupérer, il a un peu souffert mais j’ai bon espoir car depuis que je l’ai il a commencé à emettre des petits boutons et a faire des nouvelles feuilles. Je vais suivre votre conseil.

  43. Bonjour je viens de regarder des photos de cette carence sur olivier. Effectivement c’est le même symptôme que les phénomènes de pollution que j’ai déjà rencontré. Une fois en plein champ d’Olivier après un épandage des boues de fosse septique le problème persistait 10ans après. Et plusieurs fois à côté de piscine sur des oliviers et d’autres arbres. En tout cas Navel devrait réussir à trouver d’où vient son problème si ce n’est pas une pollution c’est sûrement comme vous dites une carence, bien que l’olivier soit quand meme adapté aux terres ingrates.

  44. les feuilles de mon olivier sont de la pointes au milieu seches . quel est cette maladie et que dois je faire .
    C’est un olivier que l’on m’a offert, tout juste un metre , je l’ai mis en terre il y a + d’un an .
    Merci pour vos conseilles .

    • Bonjour c’est typiquement un problème de brûlure par une pollution du sol dût généralement à une fosse septique, une surverse de piscine ou tout autre déversement chimique au sol parfois à plusieurs dizaines de mètres si le terrain est en pente, le problème peut perdurer pendant de très longues années et peut être visible sur les arbres sans se voir sur les arbustes ou l’herbe.

      • Bonsoir,

        Je ne suis personnellement pas tout à fait d’accord avec ce diagnostic Clément.
        Je pense tout simplement que le bout des feuilles sec de l’olivier peut traduire une carence en potassium. Cela commence par une décoloration qui s’étend depuis le bout de la feuille et gagne progressivement vers la base (un tiers à deux tiers de la feuille impactés). Le dessèchement important (couleur bronze) traduit l’importance de la carence. Le problème touche d’abord les feuilles les plus âgées et gagne les jeunes feuilles dans un second temps. La coloration de l’ensemble du feuillage est également plus terne. Il faut amender le sol (sous la ramure) avec un engrais plantes méditerranéennes riche en potassium.
        Ce qui serait chouette en échange de cette réponse, Olivier, ce serait de prendre une ou plusieurs photos représentatives du problème et de mes les faire parvenir à contact@jardipartage.fr. Je pourrai ainsi mettre à jour l’article pour l’ensemble de la communauté Jardipartage. Merci !

        • Oui, je suis oléiculteur et je partage le diagnostic de Bruno. C’est souvent une carence en potassium qui crée une nécrose apicale du limbe. Cela ou, très rarement, un début de xylella.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.