Fruits secs

Problème de noisettes vides

Comment lutter contre le balanin ?

Pour ce 3ème numéro du podcast « Les pouces verts », on s’intéresse au problème des noisettes vides. C’est une question de Pierre :

« J’ai planté en 2010 un noisetier de la variété Merveille de Bollwiller. Il produit beaucoup de fruits chaque année mais ces noisettes sont de plus en plus attaquées par un ravageur. Je ne sais plus trop quoi faire pour m’en débarrasser ! » Pierre

Le podcast à écouter:

Un coupable : le balanin de la noisette

Tout d’abord, identifier le ravageur à l’origine du problème est facile ! On est malheureusement là face à la signature du balanin des noisettes (Curculio nucum). En faisant une petite recherche sur internet, on se rend rapidement compte de l’étendue des dégâts que provoque ce balanin, surtout dans la filière professionnelle des producteurs de fruits à coques. Il s’agit là en fait de l’ennemi n°1 du noisetier, celui contre lequel il faut à tout prix lutter !

Le balanin des noisettes est un petit coléoptère brun (6 à 8 mm de long) de la famille des charançons. Pour le voir, il faut bien chercher parce que ses couleurs sont assez discrètes.

Sa particularité ? Une sorte de longue trompe qui lui permet de piquer les jeunes fruits en formation au cours des mois de mai ou juin. Le problème, c’est surtout la femelle du balanin. C’est elle qui fore les jeunes noisettes pour déposer ses œufs à l’intérieur.

Cela étant, l’insecte se fait oublier une bonne soixantaine de jours après la ponte. Pendant tout ce temps, la larve, qui ressemble à petit ver beige bien dodu, naît puis se développe à l’intérieur de la noisette en se nourrissant de l’amande.

Une fois qu’elle a vidé le fruit, elle en sort par une trou bien rond qu’elle perce dans la coque et tombe au sol, au pied de l’arbre.

Elle s’enfouit alors très vite dans la terre, à quelques centimètres de profondeur, pour passer l’hiver au chaud.

Dès le retour des beaux jours, de nouveaux adultes émergent et le problème revient inévitablement, prenant davantage d’ampleur chaque année !

balanin des noisettes lutte
Le balanin des noisettes fait des ravages. A la récolte, parfois, près d’un tiers de noisettes sont vides ! © Jardipartage

Comment lutter bio ?

La lutte contre le balanin des noisettes est difficile, principalement en raison de son caractère discret.

Une capture des adultes ?

Les balanins adultes sont aussi discrets que les larves mais on peut au moins essayer d’en capturer un maximum quand ils se promènent sur les branches et les feuilles de l’arbuste. Procédez un peu à la manière de ce que faisaient les entomologistes. Étendez une grande bâche au pied de l’arbre, secouez ses branches énergiquement et normalement, un grand nombre de ces insectes devraient tomber dans votre piège. Simple, efficace, écologique et peu coûteux si c’est fait régulièrement en mi-juin ! Il n’y a plus qu’à s’en débarrasser d’une manière ou d’une autre.

Comment lutter contre les larves ?

Sinon, il faut attendre l’hiver, au moment de la taille du noisetier, quand les larves se trouvent bien au chaud enfouies dans le sol. Commencez par griffer la surface de la terre puis, quelques jours plus tard, remuez à la bêche un peu plus profondément ! Les oiseaux insectivores et le froid vont faire le reste. Ils vont vous débarrasser d’une partie de ces horribles balanins.

Si vous êtes à la campagne, il y a encore mieux ! Les poules ! Lâchez-les de temps en temps sous votre noisetier. Vous verrez qu’en quelques jours, elles auront fait le ménage pour vous !

A lire aussi sur le noisetier:

Planter un noisetier: quelle variété choisir ?

Mis à jour le Juin 16, 2020 @ 21 h 24 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page