Accueil » Le jardin d'ornement » Les plantes de terre de bruyère: le summum des couleurs
plantes de terre de bruyere liste

Les plantes de terre de bruyère: le summum des couleurs

Les plantes de terre de bruyère: le summum des couleurs
Partagez votre avis sur cet article !

Les plantes de terre de bruyère figurent sans conteste parmi les végétaux les plus élégants et les plus colorés du jardin. Dès l’hiver ou la fin d’hiver pour certains et jusqu’en automne pour d’autres, les arbres et arbustes de cette famille offrent tour à tour une spectaculaire explosion de couleurs et de senteurs.

Caractéristiques des terre de bruyère

Le point commun entre tous ces végétaux, c’est leur goût immodéré pour des terres à dominante sableuse et siliceuse, les terres de bruyère. La consistance légère et perméable de ces sols favorise un enracinement rapide, quoique plutôt superficiel. C’est la raison pour laquelle un grand nombre de ces plantes sont capables de croître dans un espace contraint comme en pot s’il le faut, sans que cela ne leur soit préjudiciable.

La couleur sombre qui caractérise les terres de bruyère témoigne d’une forte teneur en humus, un élément organique signe de fertilité, obtenu après décomposition des matières d’origine végétale.

Ces sols se caractérisent aussi par une forte acidité. Or, toutes les plantes ne sont pas en mesure de s’en accommoder. Seules les plantes acidophiles apprécient une terre dont le pH peut descendre assez bas (5,5 < pH < 6,5). Elles s’épanouissent néanmoins très bien aussi sur des terrains plus neutres (pH 7), à condition qu’un apport de terre de bruyère soit réalisé au moment de la plantation pour abaisser le pH et qu’un paillis d’entretien permette de maintenir des conditions de culture favorables.

Car les plantes de terre de bruyère apprécient également de la fraîcheur à leurs pieds l’été, et pas d’excès l’hiver. Côté exposition, la plupart de ces végétaux tolère difficilement le plein soleil. Ils aiment davantage des conditions à la mi-ombre : le soleil en matinée et l’ombre l’après-midi est l’exposition qui leur convient le mieux. Les plantes de terre de bruyère s’installent donc généralement dans une partie du jardin orientée à l’Est, à l’Ouest ou encore sous la protection de grands arbres environnants.

Quel paillis utiliser au pied des plantes de bruyère ?

Dans la nature, les racines des plantes de bruyère sont paillées par leurs propres feuilles ou celles des arbres environnants. La fraicheur du sol est ainsi conservée et la lente décomposition de ces éléments organiques contribue à acidifier le sol.

Au jardin, il s’agit de reproduire ces conditions. Fabriquez votre propre paillis en compostant des aiguilles de pin, des fougères sèches ainsi que des feuilles de chêne. Si vous ne disposez pas de ces éléments, sachez que des écorces de pin broyées finement remplacent aussi bien un paillis maison. En plus d’être esthétique, les paillis résistent très bien à la décomposition, restant en place pour des années.   

Si votre sol est calcaire

Même s’il est possible d’abaisser le pH d’une terre calcaire, elle ne deviendra jamais totalement acide ! Aussi, choisissez en premier lieu vos végétaux en fonction de la nature de votre sol. Si votre sol est calcaire, il faut malheureusement se résoudre à cultiver les azalées, les rhododendrons et toutes les  autres plantes de terres de bruyère en pots ou dans des fosses, sous peine sinon de les voir développer des chloroses. Pourquoi ne pas essayer dans un grand bac au-dessus du sol d’origine ? Le résultat est à la hauteur des espérances.

10 Plantes de terres bruyère pour des floraisons étalées

Piochez dans cette courte liste de 10 plantes de terres de bruyère des idées d’arbustes pour décorer votre jardin.

noisetier des sorcieres witch hazel
Le noisetier des sorcières, Hamamélis, est l'un des premiers arbustes à fleurir très tôt en hiver, photo Pixabay

 

#1 Hamamélis (Hamamelis spp)

Le « Noisetier de sorcières », witch hazel, comme le surnomment nos voisins anglophones, fleurit souvent très tôt l’hiver, dès le mois de  janvier ou février. Les fleurs jaunes, orange ou rouges suivant les variétés, à la fois étranges et originales, dégagent un subtil parfum. Ce petit arbre apprécie un emplacement à l’ombre légère ou à la mi-ombre.

#2 Camélia (Camellia japonica)

Séduite par la beauté de ses fleurs, Joséphine de Beauharnais rassemble dans son château de la Malmaison (92) une belle collection de Camélias et contribue ainsi à son expansion en France. Depuis, on ne compte plus les variétés et les obtentions de la « rose du Japon ».  Le Camélia du Japon forme un arbuste étoffé garni de feuilles coriaces, luisantes et de fleurs simples ou doubles, chiffonnées ou non, exhalant un doux parfum de février à mai suivant les régions. Difficile de s’en passer ! Plantez-le en fin d'hiver ou au début du printemps.

pieris plantes de terre de bruyere
La floraison de l'Andromède du Japon ressemble à celle du muguet, photo Pixabay

#3 Andromède du Japon (Pieris)

Le Pieris se couvre en avril-mai d’épis de fleurs blanches aux allures de muguet. Il offre par la suite, en mai-juin, à l’image du Photinia, de jeunes feuilles rouges ou rosées et forme tout l’été un volume dense de feuilles vertes.

#4 Magnolia étoilé (Magnolia stellata)

 De croissance lente, la ramure nue du Magnolia étoilé disparaît au début du printemps sous une constellation de fleurs blanches et parfumées. Autre atout indéniable de ce Magnolia, au fil des ans, sa silhouette tortueuse devient une sculpture végétale.

#5 Magnolia soulangeana

Ce Magnolia forme un arbuste buissonnant, aux troncs multiples. Il peut atteindre les 6 mètres de hauteur, et autant de large. Ses fleurs en tulipes, blanches ou rose tendre et parfois plus foncées en fonction de la nature du sol, s’épanouissent en avril.

cornouiller a fleurs terre de bruyere
Délicates fleurs du Cornouiller (Cornus kousa): photo Pixabay

#6 Cornouiller à fleurs (Cornus Kousa)

Le Cornouiller à fleurs forme un bel arbuste qui se couvre de mai à juillet, en fonction de la douceur du climat, d’élégantes fleurs blanches ou rose. Autre atout, son feuillage s’enflamme à l’arrivée de l’automne.

azalea japonica plantes de terre de bruyere
La floraison de l'azalée japonaise recouvre l'ensemble du feuillage, jardin de la villa saint basil's Pau

#7 Azalées du Japon (Azalea japonica)

Certaines variétés de ces petits arbustes parfaitement rustiques portent des feuilles caduques, alors que d’autres ont des feuilles persistantes. Enfin, pas tout à fait ! Elles tombent partiellement avec le froid, l’hiver. Les fleurs des azalées du Japon sont groupées en bouquet serrés. Elles occultent parfois la totalité du feuillage, offrant un nuage aux coloris vifs originaux (orange, rose, rouge) ou plus classiques (blanc, violet). Les azalées sont classiquement utilisées dans la composition d'un jardin japonais.

#8 Rhododendrons, (Rhododendron spp)

Certains Rhododendrons sont des arbustes nains, d’autres peuvent constituer des arbres. Les plus beaux sont probablement ceux qui forment avec le temps un buisson de 2 à 3 mètres de hauteur, se couvrant en mai-juin d’une multitude de boules de fleurs dans les tons rose, fuchsia, ou bleu lavande, bien rehaussées par un feuillage persistant vert sombre.

plantes de terre de bruyere definition
La couleur bleue des Hortensias résulte d'acidité du sol: les hortensias bleues s'obtiennent en terre de bruyère.

#9 Hortensia à grandes feuilles, (Hydrangea macrophylla)

La famille des Hydrangea est vaste. Les Hydrangea macrophylla (Hortensias à grandes feuilles) sont parmi les plus spectaculaires. Suivant les variétés, leurs fleurs regroupées en têtes plates, en bouquets arrondis ou coniques sont admirables tout l’été dans les massifs et en vase. Suivant la nature du sol, la couleur de leurs fleurs varie du rose-rouge au bleu !

#10 Erable du Japon (Acer palmatum)

Apprécié pour son magnifique feuillage découpé à la couleur changeante au fil des saisons, l’érable du Japon croît lentement. Il se plait particulièrement en pot, sur une terrasse, un balcon ou une cour ombragée qu’il éclaire de sa belle parure jaune, rouge ou cuivrée en automne.

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.