Arbustes

Le laurier-rose est toxique !

Aussi beau soit le laurier-rose, toutes ses parties sont très toxiques ! Autant les feuilles que les fleurs ou encore les tiges, qu’elles viennent d’être fraichement coupées ou même que vous ayez taillé votre laurier-rose depuis un moment et que vous ayez laissé traîner les déchets du côté du compost.

Comment a été découverte la toxicité du laurier-rose ?

C’est le pharmacien Julien Larue du Barry qui, le premier, souligna dans un journal de chimie médicale datant de 1843 cette grande toxicité du laurier-rose (Nerium oleander) ! Il racontait dans ses écrits la mésaventure survenue à des soldats qu’il avait soigné après avoir ingéré accidentellement la substance toxique contenue dans la sève de cette belle plante méditerranéenne.

En 1841, ces officiers faisaient campagne en Algérie. Un soir, le cuisinier du bataillon prépara une bouillie d’orge. Le malheureux ne trouva rien de mieux que de mélanger la marmite à l’aide d’une branche de laurier-rose trouvée à proximité du campement.

Avant la fin même du repas, 5 soldats commencèrent à souffrir de symptômes désormais bien connus : pupilles dilatées, vomissements, convulsions, vertiges, insensibilité, regard hagard et douleurs articulaires…

Julien Larue Du Barry  leur administra un traitement pendant quelques jours à base d’eau émétisée (un anti-vomitif), de lavements huileux, de tisanes vinaigrées et de saignées. C’est comme cela que les soldats se remirent de leurs émotions.

Julien Larue Du Barry conclut que le laurier-rose était non seulement toxique pour la peau, par simple contact de sève par exemple, mais que la substance toxique agissait aussi sur le système nerveux et le cerveau quand on l’ingérait, un peu comme un stupéfiant.

Le laurier-rose est toxique pour les chiens et les enfants

Au jardin, le danger est donc surtout à craindre pour les enfants et les animaux de compagnie. Si des enfants fréquentent votre jardin, il est plus prudent de se passer de la culture du laurier-rose plutôt qu’un accident ne survienne.

Si vous avez des animaux de compagnie, il est peu probable qu’ils aillent d’eux-mêmes mâchouiller les branches ou les feuilles de l’arbuste mais  prenez quand même l’habitude d’éliminer tous les déchets de taille dès que vous intervenez sur la plante. Quelques feuilles ingérées par un chien ou un chat suffisent à l’empoisonner.

Il est bon aussi de rappeler que vous risquez des brûlures sur votre peau par simple contact. Portez une paire de gants épais et des vêtements longs lorsque vous devez couper un laurier-rose.

Laurier rose toxique pour les chiens
Toutes les parties du laurier-rose sont toxiques © Jardipartage

Le laurier-rose est-il toxique pour le compost ?

Si le laurier-rose est hautement toxique pour les humains et les animaux de compagnie, il ne présente pas de danger particulier pour les petites bêtes du compost. (l’arbuste est d’ailleurs sensible à quelques insectes: pucerons, cochenille du laurier-rose). Par contre, certaines de ses substances inhibent la décomposition du reste des déchets verts. Mieux vaut donc éviter d’en déposer dans le tas de compost ou alors en quantité limitée.

Nous cultivons de nombreux autres arbustes toxiques comme la trompette des anges, le Solanum rantonnetii, l’if…sans pour autant que leurs déchets soient dangereux pour le tas de compost.

 Peut-on épandre du broyat de laurier-rose ?

Si je vous parle souvent l’intérêt de fabriquer du BRF à partir des déchets de taille d’arbustes, en particulier dans l’idée de recycler la matière organique et de la conserver au jardin plutôt que de la dilapider bêtement à la déchetterie,  il est clair qu’il faut éviter de produire et d’utiliser du broyat à partir de branches de laurier-rose, même mortes ou desséchées par un coup de gel.

D’autant plus si vous envisagez d’utiliser ce paillis au potager ou au pied des petits fruits. Les salades, les radis ou les fraises par exemple ne risquent pas grand-chose. Par contre, en récoltant ces légumes, vous risquez de ramasser aussi par mégarde quelques copeaux de laurier-rose que vous pourriez porter jusque dans votre assiette !

Mis à jour le Sep 24, 2020 @ 7 h 44 min

3 commentaires

  1. Est-ce que le bois broyé de laurier rose utilisé en paillis peut, via la pluie, communiquer sa toxicité aux légumes, par exemple aux pommes de terre ?

    1. Bonjour,

      En théorie, non, la toxicité n’est pas communiquée aux pommes de terre. Mais je vous déconseille tout de même d’utiliser le laurier-rose en paillis. Utiliser plutôt le broyat obtenu à partir des tailles de framboisiers, d’arbustes de haie et, en ce moment, de tontes de gazon sèches. C’est préférable.

  2. Merci pour ces conseils extrêmement importants au sujet du laurier rose que nous avons à foison en Provence, et auquel nous ne prêtons pas particulièrement attention

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page