Arbres de parcs

Remplacer une vieille haie de thuyas

Remplacer une vieille haie de thuyasVous souhaiteriez enlever des thuyas et remplacer votre vieille haie de sapinettes par d’autres espèces, persistantes de préférence, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Laissez-nous vous guider.

Vous allez d’abord devoir supprimer l’ancienne haie

La haie étant âgée, ce travail ne sera pas aisé. Pour ce faire, commencez par dénuder les thuyas en coupant près du tronc toutes les branches qui en partent. Il vous faudra certainement plusieurs voyages à la déchetterie voisine pour en venir à bout. Aussi, si vous possédez un broyeur de végétaux thermique ou même électrique, utilisez-le pour vous permettre de réduire de façon significative le volume de déchets, plus facilement transportables dans de grands contenants ( type sacs à gravats).

Lorsqu’il ne reste que les troncs, à nus, coupez-les à une hauteur d’environ 80 cm à 1m de haut

Surtout, ne coupez pas au ras du sol, sinon vous n’aurez plus aucune prise pour remuer la souche ! A ce stade et suivant la longueur de votre haie, il peut-être préférable de louer une mini-pelle pour les déterrer. Vous économiserez du temps et beaucoup efforts. Si vos moyens sont plus restreints, armez-vous d’une pioche, d’une bêche, d’une pelle et d’une bonne dose de patience ! Commencez par creuser en cercle autour du tronc. Vous tomberez bien vite sur des racines de diamètres variés qu’il vous faudra suivant le cas scier à la main ou couper à l’aide d’un ébrancheur. Lorsque la souche sera désolidarisée des nombreuses racines latérales qui l’ancrent au sol,  vous pourrez penser à la retirer. Glissez une planche dans le trou créé, sous la souche. Passez ensuite une corde solide autour de la souche pour tirer ou manipulez-la par le tronc. La planche servira de rampe.

La première étape, de loin la plus difficile, est achevée.

Bêchez ou passez ensuite le motoculteur à l’emplacement de votre ancienne haie pour décompacter et aérer la terre

Profitez-en pour incorporer du terreau et du fumier en quantité destiné à régénérer un sol épuisé par des années de monoculture. Il ne vous reste plus qu’à replanter de nouvelles espèces. Un article ultérieur vous apportera quelques conseils de choix et d’agencements d’espèces pour créer une haie mixte.

Enfin est venu le temps de replanter

Choisissez des arbustes adaptés à votre climat.

Parmi les espèces à feuilles persistantes, l’if est un conifère qui forme une jolie haie qui se taille parfaitement, mais sa pousse est beaucoup plus lente que celle du thuya. Il faudra aussi débourser plus à l’achat.

Vous pouvez également envisager de créer une haie mixte en associant quelques uns de ces arbustes au feuillage persistant:

  • L’Elaeagnus ebbingei, à la floraison parfumée, fera merveille dans votre région.
  • Le laurier-tin (Vibumum) se taille bien et a une agréable floraison hivernale.
  • Le photinia, avec ses jeunes pousses rouges (variété ‘Red Robin’) croit rapidement. Il supporte très bien de sévères tailles.
  • Le fusain du Japon, au joli feuillage vernissé, peut également convenir; il en existe des variétés à feuillage panaché de jaune.
  • Loranger du Mexique, au feuillage vert tendre, se couvre de petites fleurs blanches parfumées dès le printemps et, en climat chaud, remonte souvent à l’automne.
  • Le laurier du Portugal, aux jeunes feuilles vert chartreuse s’assombrissant avec l’âge.

7 commentaires

  1. Bonjour, j’ai Une question un peut bête …
    J’ai mon beau père qui veut couper les thuyas dans le week-end…
    Un paysagiste lui à dit qu’il y’avait pas besoin de desoucher ,juste creuser un peut puis couper à ras pour ensuite couler et mettre une clôture à la place ? Je trouve cette méthode pas très opérationnel…

  2. Bonjour, j’ai besoin d’un conseil, nous agrandissons notre jardin avec l’achat d’un terrain en face de ma maison, mais le hic c’est que jai clôturé avec une haie de cyprès , il y a 4 ans. Mes sapinettes sont super belles, puis-je les déterrer et les replanter un peu plus loin???? Vont elles supporter ???? Ou faut que j’en rachète d’autres??? merci pour vos retours

    1. Bonjour, tout dépend en fait de leur développement. Si elles sont bien grandi depuis la plantation, il est probable que l’enracinement soit assez profond et étendu en surface. Vous aurez donc du mal à les déplacer sans les abîmer. Si leur croissance en revanche est restée faible, alors ce sera plus facile. Vous pourrez déterrer la motte racinaire pour le faire. La période idéale, comme ce sont des persistants, c’est en toute fin d’hiver, avant la reprise de la croissance.

  3. Bonjour,

    Dans le cas de thuyas mort de maladie, est ce possible de le remplacer par un cyprès de leyland ? Y a t il un risque que les maladies du thuyas encore présentent dans le sol, s’attaquent au cyprès ?
    merci, cordialement.

    1. Bonjour Sébastien,

      A moins de complètement changer le substrat de culture, il vaut mieux éviter de planter des conifères après des conifères. Les maladies se transmettent en effet par l’air mais aussi par le sol ! Pas de conifère à cet emplacement donc pendant au moins 3 à 5 ans !

    1. Bonsoir,

      Je vous déconseille de tenter le coup, surtout si les thuyas sont morts de maladie. Le rabotage n’éradique pas en effet les maladies ou les champignons qui restent présents dans le sol. 2nd point à prendre en considération, le sol est d’autant plus épuisé en nutriments que les thuyas sont installés depuis longtemps. Planter une haie vive sans même prendre la précaution d’amender et régénérer le sol, c’est prendre le risque que les plantes ne poussent pas, ou bien trop lentement. Dans l’idéal, il faudrait donc amender et laisser en jachère quelques années pour que le sol se refasse une santé. Ou bien retirer et remplacer la terre épuisée, ce qui s’apparente à de lourds travaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page