Arbustes fleuris et persistants

Calendrier de Taille des arbustes : Quand, Comment couper ?

Une taille régulière des arbustes à fleurs et à feuillage caduc est nécessaire pour garder un volume équilibré et, d’un point de vue décoratif, pour conserver une jolie forme. Mais cette taille, si elle effectuée à la bonne période, aide aussi vos arbustes à bien fleurir ! Retrouvez dans cet article le calendrier, les conseils et les bons gestes pour tailler les principaux arbustes du jardin.

Quand tailler les arbustes ?

Le calendrier de taille des arbustes varie selon les espèces, en fonction notamment de leur période de floraison :

  • Les arbustes qui fleurissent au printemps se taillent juste après leur floraison, d’avril à juin.
  • Les arbustes à fleurs d’été se taillent en fin d’hiver, au mois de mars, après les périodes de grand froid.
  • Les arbustes à feuillage persistant apprécient deux tailles légères dans l’année : une première à la fin du printemps pour redonner une belle silhouette après une période de forte pousse Une seconde taille d’entretien, tout aussi légère, peut être effectuée en fin d’été ou en début d’automne afin de garder une jolie forme tout l’hiver.

Voici un calendrier de taille indicatif en fonction des espèces :

En avril et en mai, dès la fin de la floraison : taillez le forsythia, le groseillier à fleurs, l’osmanthe, les cerisiers à fleurs (Prunus), le cognassier du Japon, l’aubépine, la spirée de printemps, l’amélanchier, l’azalée de Chine, l’azalée du Japon, le cytise, l’Hortensia, l’oranger du Mexique, le lilas, l’Exochorda, etc…

En tout début d’été, fin juin et juillet : taillez les arbustes qui fleurissent tardivement au printemps : le Cotinus, le Deutzia, la corête du Japon, le seringat, le Viburnum boule de neige, le Chionanthus, le robinier faux-acacia, le Photinia, le Kolkwitzia, le wégélia, le Tamaris de printemps, le rhododendron, les viornes etc…

Dès février, mais surtout au mois de mars : taillez tous les arbustes qui fleurissent en été ou en automne : le Buddliéa, la lavatère arbustive, l’Althéa, le Lespédéza, le gattilier (Agneau-Chaste), le Caryopteris, le Perovskia, le Leycesteria, le céanothe caduc, le tamaris d’été, le Fuchsia rustique, le genêt des teinturiers, le millepertuis, la véronique en arbre, le Lagerstoemia buissonnant, le sureau, etc…

tailler des arbustes
Les arbustes doivent être taillés au moins une fois dans l’année afin d’éliminer les branches mortes, abîmées ou qui déséquilibrent sa forme

Comment tailler les arbustes à fleurs et à feuillage caduc ?

La taille de fin d’hiver

« Taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille des arbustes au mois de mars ! » nous dit le dicton.

La taille de fin d’hiver est une taille de nettoyage et de rajeunissement.

Elle concerne les arbustes qui fleuriront l’été prochain. En raccourcissant leurs branches dès à présent, on laisse quelques mois à ces plantes pour produire de nouvelles pousses à l’extrémité desquelles apparaîtront les fleurs.

Dans le cas de certains arbustes, on coupe à ras quelques branches parmi les plus âgées afin de favoriser l’apparition de nouvelles branches.

On supprime aussi tout le bois mort afin de nettoyer et d’aérer l’intérieur de l’arbuste, ce qui permet une meilleure circulation d’air.

Pour d’autres, on raccourcit seulement les branches (à 50 ou 70 cm du sol) pour qu’elles se ramifient. On coupe alors juste au-dessus d’une branche peu vigoureuse qui va servir de tire-sève.

La taille des arbustes printaniers

D’avril à début juillet, on effectue une taille de nettoyage sur les arbustes printaniers.

L’objectif est de renouveler les parties défleuries car les fleurs sont plus nombreuses sur les branches âgées d’un an, c’est-à-dire celles qui ont poussé au cours de l’été précédent.

Cette taille permet donc d’enlever les fleurs fanées, de redonner une jolie forme à votre arbuste, mais aussi de laisser aux jeunes pousses le plus de temps possible pour qu’elles grandissent suffisamment.

Voici comment l’effectuer :

  • Raccourcissez les branches défleuries en taillant juste après une jeune pousse.
  • Enlevez les branches cassées en les coupant au-dessus d’une branche saine.
  • Sur les branches trop ramifiées, vous pouvez couper à ras les ramifications qui partent vers le centre de l’arbuste. Cela permet de favoriser la circulation de l’air et de redonner de la lumière.
  • Supprimez les branches mortes.
  • Chaque année, coupez une ou deux grosses branches près du sol afin de dégager le centre du buisson et favoriser l’apparition de nouvelles pousses. Ces dernières profiteront pour se développer de toute la sève qui alimentait les anciennes branches.
tailler des arbustes persistants
Les arbustes persistants doivent être taillés plus légèrement, idéalement deux fois par an.

Comment tailler les arbustes persistants à fleurs ?

Chez les arbustes persistants, pas question de tailler trop fortement car les tailles sévères sont généralement suivies de pousses très vigoureuses, mais sans fleurs. Il faut donc tailler en douceur afin d’éclaircir le centre du buisson :

  • Dégagez le haut de l’arbuste pour que la lumière puisse pénétrer et favoriser l’apparition de nouveaux rameaux sur les parties de branches les plus anciennes.
  • Raccourcissez également les côtés toujours dans l’idée de faire pénétrer la lumière qui permettra l’apparition de nouveaux bourgeons et de nouvelles pousses. Mais il faut veiller à conserver une forme générale équilibrée : naturelle ou arrondie.
  • Coupez les branches les plus basses près du sol. Ce sont les rameaux les plus vieux car plus elles sont âgées, plus les branches se plient et se rapprochent d’une position à l’horizontale.
  • Enlevez tout le bois mort à l’intérieur du buisson.

5 commentaires

    1. De fin janvier/début février, suivant les températures jusqu’à la fin mars. Après, c’est trop tard et risque d’anéantir la floraison de l’année.

  1. Bonjour,

    J’ai un petit pommier, et je pense qu’il faudrait que je le taille un peu ; mais, malheureusement, je ne sais pas comment faire : j’ai peur de trop -ou pas assez – lui couper ses branches.
    Je vous remercie par avance,
    Bien cordialement,
    Dany.

    1. Bonjour, la taille des pommiers doit être menée avec précision. Elle nécessite une grande observation, notamment pour identifier les différents types de bourgeons (à bois, à fleurs…). Elle dépend aussi de la forme de l’arbre cultivé (forme palissée, de plein vent, forme naine…). Il m’est donc impossible de l’expliciter ici. Deux conseils: vous rapprocher d’un professionnel pour une journée de stage de taille de fruitiers ou bien vous procurer un ouvrage explicitant ces gestes: par exemple le livre de J.Beccaletto et D.Retournard (La taille des arbres fruitiers, mode d’emploi). Un guide complet, ancien, peut-être légèrement difficile à prendre en main pour le novice. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page