Arbustes fleuris et persistants

Comment tailler les arbustes à floraison printanière ?

La taille des arbustes à floraison printanière s’effectue dès que leurs fleurs ont fané. Raccourcir les branches en fin d’hiver supprimerait en effet de nombreux bourgeons et priverait donc d’une partie de la floraison. Cette règle de jardinage est simple à comprendre et à mémoriser. Voici, pour l’illustrer, comment tailler 14 arbustes printaniers.

Le cognassier du Japon, Chaenomeles speciosa

Ses jolies fleurs blanches, roses ou rouges sont parmi les plus précoces. Elles apparaissent en effet dès février, directement sur le bois nu.

Le cognassier du Japon (n°1) est un arbuste vigoureux. Il produit au bout de quelques années seulement de nombreux rejets qui forment un buisson épineux.

La taille du chaenomeles s’effectue chaque année, en fin d’hiver, juste avant l’apparition des fleurs. Il s’agit d’une taille de régénération, à étaler sur 3 ans.

  • Gardez toutes les branches âgées d’1 ou 2 ans. Elles sont faciles à repérer car ce sont celles qui fleurissent le plus.
  • Rabattez au ras du sol ⅓ des rameaux les plus âgés. Eliminez aussi les plus fragiles et celles qui gênent.

Le Groseillier à fleurs, Ribes sanguineum

Avec ses belles fleurs en grappes, le groseillier sanguin (n°2) est magnifique entre mars et mai. Comme le Forsythia, il forme une touffe et émet de nombreux rejets. Cependant, de nouvelles pousses courtes apparaissent aussi au centre de l’arbuste sur les branches plus vieilles.

La taille du groseillier sanguin n’est pas indispensable mais peut redonner de la vigueur à un sujet âgé. Elle s’effectue après la floraison.

2 tailles sont couramment pratiquées :

  • Coupez chaque année 1⁄3 des branches les plus âgées. Cela favorisera l’apparition de nouveaux rejets et permettra de renouveler l’ensemble de l’arbuste sur 3 ans.
  • Sur les branches conservées, taillez les plus ramifiées juste au-dessus d’une pousse verticale vigoureuse.

Arbre à perruque, Cotinus coggygria

Le Cotinus, aussi appelé arbre à perruques (n°3) à cause de l’aspect plumeux de ses fleurs tardives, développe un port buissonnant. Il occupe naturellement un grand volume.

Contentez-vous si besoin de faire une taille ponctuelle de nettoyage, en fin d’hiver. Pour cela, retirez seulement les branches mortes et celles qui s’entrecroisent ou qui gênent le passage.

Azalée du Japon persistante, Rhododendron x hybridum

Ces azalées colorées (n°4), couvertes de fleurs roses en avril ou en mai, poussent lentement. Elles forment naturellement un buisson compact, si bien qu’il n’est généralement pas utile de les tailler.

Leur taille est seulement pratiquée pour limiter l’allongement de certains rameaux ou pour les rendre encore plus touffues. Pour cela, vous pouvez raccourcir les tiges en coupant au-dessus d’un rameau latéral. Cette taille très légère s’effectue après la floraison.

Retrouvez dans cette vidéo les conseils pour entretenir votre azalée.

taille des arbustes à floraison printanière
© Jardipartage

L’amélanchier de Lamarck, Amelanchier lamarckii

Ses magnifiques fleurs blanches, en avril ou en mai, sont très attendues. L’amélanchier (n°5) développe naturellement un joli port.

Sa taille, à effectuer après la fin de la floraison, doit donc être très douce.

Contentez-vous de supprimer le bois mort et d’éclaircir le centre de la ramure en supprimant ou en raccourcissant les branches qui se croisent.

L’aubépine, Crataegus laevigata

Les aubépines (n°6) forment un buisson dense et compact qu’il n’est pas nécessaire de tailler pour fleurir en avril ou en mai. Mais cet arbuste épineux peut aussi être conduit en petit arbre dans une haie champêtre par exemple.

Pour obtenir un arbre, il faut simplement veiller à former un tronc dès la plantation en supprimant systématiquement toutes les branches basses et les rejets.

Les années suivantes, défourchez les branches et aérez la ramure pour que se forment de belles charpentières. Cette taille s’effectue en fin d’hiver ou après la floraison.

Lilas, Syringa vulgaris

Si vous prélevez régulièrement ses longues tiges fleuries pour faire des bouquets en mai ou juin, le lilas (n°7) n’a pas besoin d’être taillé. Cette taille régulière lui suffit !

En complément, nettoyez l’arbuste après la floraison en supprimant toutes les branches sèches et toutes celles qui se croisent à l’intérieur de la ramure.

Mais si vous le taillez trop tôt, en particulier en hiver, le lilas ne fleurit pas.

La spirée de printemps, Spiraea thunbergii

Dès le début du printemps, en mars ou avril, la spirée de printemps (n°8) se couvre d’une multitude de petites fleurs blanches ou roses. Cette floraison généreuse revient chaque année, à condition d’effectuer très régulièrement une taille de régénération en fin d’hiver.

Surtout, gardez les jeunes branches de 1 ou 2 ans et ne taillez pas la spirée en boule.

Ne raccourcissez pas non plus ses rameaux car elle fleurirait moins.

Eliminez en revanche chaque année 1 à 3 branches plus âgées en les coupant à ras.

A lire : ➥ Les conseils pour la taille de la spirée de printemps

Le Forsythia

Le forsythia (n°9) fleurit de manière spectaculaire, en mars ou avril. Ses fleurs s’ouvrent directement sur le bois nu, avant l’apparition des feuilles.

Les branches de 2 ans sont souvent plus fleuries que les rameaux de l’année précédente, ces derniers étant trop vigoureux.

La taille du Forsythia s’effectue chaque année, de préférence juste après la floraison.

  • Ne touchez pas aux rameaux âgés d’1 ou 2 ans.
  • A la place, coupez au ras du sol 1 ou 2 branches très âgées ou gênantes. De cette façon, vous provoquerez l’apparition de nouvelles pousses de remplacement à la base. Ce sont elles qui assureront les floraisons des années à venir.

Oranger du Mexique, Choisya ternata

Les fleurs blanches du Choisya ternata (n°10), subtilement parfumées, sont un spectacle pour les yeux et le nez, entre mars et mai selon la douceur du climat !

Cet arbuste à floraison printanière développe un port plus étalé que haut.

Sa taille régulière, à effectuer après la floraison, permet de limiter son volume.

Raccourcissez d’un tiers les branches les plus longues. Taillez pour faire en sorte que la plaie, dirigée vers le centre de l’arbuste, reste invisible, car elle brunit et sèche rapidement.

L’osmanthe, Osmanthus delavayi

Cet arbuste persistant pousse lentement mais sa floraison blanche, précoce entre février et avril, est délicieusement parfumée.

La taille de l’osmanthe (n°11) n’est pas indispensable mais elle peut être utile pour densifier la silhouette comme pour l’égaliser. Elle s’effectue durant la période de croissance, entre la fin de la floraison et la fin de l’été.

Effectuez des tailles régulières pour raccourcir les branches les plus longues au fur et à mesure qu’elles s’allongent. Dans la mesure du possible, taillez en biais au-dessus d’une branche de faible vigueur. Elle fera office de tire-sève.

Tamaris de printemps, Tamarix tétrandra

Il faut laisser le tamaris (n°12) prendre naturellement son joli port. C’est comme cela qu’il fleurit le mieux en mai ou juin.

Néanmoins, pour le rajeunir, coupez à ras 1 à 3 branches très âgées tous les 3 à 5 ans. Cela favorisera le renouvellement des rameaux florifères.

Exochorda, Exochorda x macrantha

Ce bel arbuste se couvre de fleurs blanches en avril ou en mai. Il atteint généralement 2 m de hauteur et forme une masse de tiges prenant un port pleureur sous le poids des fleurs.

Sa taille s’effectue après la fin de la floraison, essentiellement pour limiter le volume.

Supprimez les branches mortes et celles qui se croisent.

Raccourcissez une partie des tiges trop hautes, en coupant en biais juste au-dessus d’une branche latérale.

Weigelia

Chez le Weigélia, une taille régulière chaque année, après la fin de la floraison, favorise la naissance de nouveaux rameaux qui porteront de jolies fleurs roses, blanches ou rouges les années suivantes.

Il faut donc couper à ras quelques branches parmi les plus âgées. Ne raccourcissez pas les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page