Plantes aromatiques et médicinales

Sauge de Russie, Perovskia: culture, entretien, taille

C’est un arbuste aux multiples appellations : sauge de Russie, de Sibérie, lavande ou sauge d’Afghanistan. Le Perovskia blue spire (nom botanique : Perovskia atriplicifolia) est un sous-arbrisseau buissonnant de la famille des lamiacées qui ressemble à la lavande. Une plante qui se prête donc naturellement bien à la composition d’un jardin méditerranéen.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Perovskia atriplicifolia
Nom courant : Pérovskia, sauge russe, sauge de russe, sauge de Sibérie, sauge afghane
Famille : Lamiacées
Origine : Afghanistan

Hauteur x étalement : 1 m 50 de hauteur en fin de saison pour un étalement de 2 mètres maximum, la sauge de Russie développe un port buissonnant composé de rameaux grisâtres arqués.
Branches: Les branches grises restent décoratives jusqu’au début de l’hiver.
Feuillage : Caduc. Ses feuilles, opposées, gris clair et dentelées, exhalent un parfum aromatique quand on les froisse rappelant celui de la sauge.
Fleurs : Ses petites fleurs bleu lavande s’épanouissent de juillet à septembre sur de longs épis ramifiés (30 à 50 cm), dressés au bout des branches. Cette floraison légère et vaporeuse dure 4 à 6 semaines, jusqu’au cœur de l’automne dans les régions au climat doux.

Exposition : Au plein soleil et à l’abri des vents froids l’hiver.
Sol : Terre ordinaire, même légère ou calcaire. Le plus important est qu’elle soit légère et bien drainée.
Rusticité : -20°C si le sol est sec en hiver.

sauge de russie perovskia
La sauge de Russie se couvre de beaux épis de fleurs bleues en été © Jardipartage

Où planter le Pérovskia ?

Facile à cultiver et d’un entretien limité, la sauge de Russie résiste à la sécheresse et ne montre aucun signe de faiblesse, de maladie, ni même de parasite si les conditions de culture lui conviennent.  

Un sol bien drainé, même pauvre, sec, caillouteux et de préférence calcaire, sont indispensables. La sauge de Russie redoute en effet les sols lourds et humides qui asphyxient ses racines.  

Si votre terre est un peu lourde, mélangez-lui du sable grossier ou du gravier. Choisissez également un emplacement en plein soleil, chaud. 

Pour obtenir de belles associations, vous pouvez la cultiver :

  • En bac, dans une cour ou sur une terrasse ensoleillée ;
  • En bordure d’allée,
  • Sur un talus ou sur un muret ensoleillé pour former une petite haie basse à tailler chaque année.
  • Dans une rocaille : elle appréciera le sol drainé et la chaleur apportée par les rochers.
  • Comme élément de séparation sur une pelouse.
  • Dans une plate-bande : Ses fleurs d’un bleu électrique accompagnent à merveille des rosiers à églantine blancs ou jaunes, des cistes, des lavatères annuelles ou vivaces, etc. Elles se marient aussi très bien à des vivaces hautes et denses comme les potentilles arbustives, la buglosse, les échinacées, des penstémons ou encore les asters.
  • Dans un carré de plantes aromatiques : avec du romarin et de la sauge officinale.

Résistants à la sécheresse et aux embruns, les perovskias sont enfin un bon choix dans un jardin en bord de mer, ou au cœur de la ville où il ne craint pas la pollution.

Cet arbuste remplace aussi avantageusement la lavande dans les régions froides et ne doit pas être confondu avec le Nepeta cataria, une plante vivace de la famille des menthes à la floraison en épis bleus qui lui ressemble.

Plantation du Perovskia blue spire

Ce Perovskia peut être indifféremment planté au printemps ou à l’automne. Mélangez à la terre argileuse quelques cailloux ou une pelletée de graviers pour en améliorer le drainage.

Pour une culture en pot, préparez un mélange à parts égales de terre de jardin, terreau et sable.

Entretien du Pérovskia

L’entretien de la Sauge de Russie est limité.

Sa reprise est tardive : Au printemps, ne vous inquiétez pas si votre sauge de Russie met du temps à redémarrer. Votre arbuste n’est pas mort mais sa reprise s’effectue toujours à partir de mi-avril !

Arrosage : L’arrosage est inutile, sauf à faire pourrir les tiges.

Protection en hiver : En hiver, le Pérovkia résiste au froid jusqu’à -20°C s’il est planté en terrain sec. Il n’est donc pas utile de le protéger. Au contraire même, le gel brûle et fait mourir les branches, ce qui favorise l’apparition de nouvelles branches vigoureuses à la base de l’arbuste au printemps suivant.

Seul un épais paillis de feuilles mortes est apprécié l’hiver, notamment dans les régions très froides, pour protéger la souche. Ailleurs, on se contentera de la taille annuelle.

Taille de la sauge de Russie

Pourquoi faut-il tailler la sauge russe ? Sa taille est indispensable car lorsque les branches de l’arbuste ne sont pas taillées, elles s’écroulent sur le sol, ce qui donne une allure négligée.

De plus, si vous laissez votre Pérovskia vieillir, il va former des tiges épaisses et dures sur lesquelles peu de nouvelles pousses apparaîtront. La floraison sera donc moins importante.

Quand tailler le Pérovskia ? Sa taille ne doit pas être faite trop tôt à cause de la sensibilité au froid humide de l’arbuste. La sauge de Russie ne se taille qu’en fin d’hiver ou au tout début du printemps, en mars ou avril.

Non seulement, les rameaux desséchés protègent la souche du froid mais ils sont également très décoratifs au petit matin, lorsqu’ils sont figés sous une couche scintillante de gel.

  • Courant mars, avant la reprise de la végétation, utilisez un sécateur pour rabattre un à un sévèrement les rameaux de l’année passée à 10 ou 20 centimètres au-dessus du sol. Cela va favoriser l’apparition de nouvelles pousses, plus vigoureuses mais avec une floraison un peu plus tardive.
  • On ne conserve alors que 2 à 3 bourgeons sur chacun.
  • Supprimez également quelques vieilles branches du cœur de la touffe. Les bourgeons perçant aisément le vieux bois, une nouvelle ramure va se redéployer au cours de la belle saison.

Multiplication, bouture de la sauge russe

Le perovskia blue spire se bouture au milieu du printemps, en mai, ou plus tard, en août.

  • A l’aide d’un sécateur, prélevez des rameaux de l’année non fleuris (latéraux) de 10 à 15 centimètres de longueur. Taillez juste au-dessus d’une feuille, cela facilite le démarrage d’un rameau de remplacement.
  • Avec un couteau, retaillez en biais la base de chaque bouture juste au-dessous d’une paire de feuilles.
  • Supprimez ensuite à la main les 2 ou 3 paires de feuilles. Conservez les 2 à 3 dernières paires.
  • Toujours avec le couteau, coupez la moitié des feuilles de l’extrémité afin de limiter la transpiration de la bouture et ainsi de faciliter sa reprise.
  • Remplissez un pot en terre cuite d’un mélange à parts égales de terreau et de sable de rivière.
  • Repiquez chaque bouture préparée sur la moitié de sa hauteur de tige. Tassez avec les doigts le terreau pour bien le plaquer contre la tige.
  • Humidifiez délicatement le terreau au pulvérisateur.
  • Placez sous abri ou châssis frais, en aérant régulièrement, au chaud mais sans soleil direct. A l’aide d’un petit sac de congélation transparent maintenu par des arceaux ou des piques à brochettes, vous pouvez aussi fabriquer une petite serre individuelle simple et efficace.
  • Les boutures s’enracinent au bout d’un mois environ. Rempotez-les ensuite individuellement dans des godets.
  • Remplissez chaque godet d’un mélange à parts égales de sable et de terreau. Placez-y vos boutures enracinées.
  • Avec le bout des ongles, pincez ensuite l’extrémité des jeunes tiges pour les forcer à se ramifier. Gardez les godets tout l’hiver à l’abri du gel.

Il faudra patienter jusqu’ au printemps suivant pour planter vos nouveaux Perovskias à leur place définitive ! 

Variétés de sauges russes conseillées

  • Perovskia atriplicifolia blue spire est la variété la plus classique. Cette sauge de Russie forme un buisson d’1 m 50 de hauteur pour 1 à 2 m de largeur. Elle se distingue par la couleur bleu violacé lumineuse de ses petites fleurs et ses longues tiges blanchâtres.
  • Perovskia atriplicifolia little spire reprend les atouts de la précédente. Cette variété est simplement plus basse et compacte, ne dépassant pas 70 à 80 centimètres de hauteur et d’étalement.
  • Perovskia atriplicifolia Lacey bleu lislitt est encore plus compacte (50 cm de haut). Ses épis floraux dressés sont du plus bel effet en bac, sur une terrasse ou un balcon.

5 commentaires

    1. Un menu de recherche rapide se trouve pourtant tout à droite du menu du site. Très pratique pour trouver en un clin d’œil une autre fiche plante 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page