Accueil » L'automne » Les népétas ne plaisent pas qu’aux chats !
nepeta cataria

Les népétas ne plaisent pas qu’aux chats !

Les népétas ne plaisent pas qu'aux chats !
Partagez votre avis sur cet article !

Nepeta cataria, cataires, chataires, herbe-aux chats ou encore menthe-à-chats, les diverses dénominations des népétas traduisent sans équivoque le succès qui accompagne ces vivaces de la famille des lamiacées si faciles à vivre ! Résistants à la sècheresse, les népétas font le bonheur de quiconque souhaite créer un jardin bieveillant pour l’environnement. Economiques en eau, ces belles vivaces sont en effet également de bonnes plantes mellifères, des piliers même sur lesquels s’appuyer pour aménager un jardin accueillant, respectueux des principes de la biodiversité. Comment cultiver et entretenir les népétas tout au long de l’année ?

Des buissons aux allures de lavande

Plantés en groupes, les Népétas cataria forment rapidement un buisson étalé dont les épis floraux culminent à près de 70 ou 80 cm de hauteur. Leur feuillage aromatique, composé de petites feuilles vert-gris foncé, ovales, dentées et gaufrées, n'est pas sans rappeler celui d’une autre plante de cette famille des lamiacées : la menthe. Si ce feuillage se montre semi-persistant, la plante sèche souvent totalement l’hiver.

Les fleurs sont étagées le longs de hauts épis. D’une couleur bleu-violet proche de la lavande, ces fleurs très mellifères attirent en nombre abeilles et papillons qui se régalent de leur nectar. Les Népétas sont à ce titre des plantes très intéressantes pour créer un jardin riche en biodiversité. La floraison, très longue, s’étire souvent sans discontinuer de mai aux premières gelées dans le Sud, marquant seulement parfois une pause au plus fort des chaleurs estivales (juillet, août).

Où cultiver les Népétas ?

La clé de la réussite de la culture des Népétas se trouve du côté du sol. Ces vivaces sont en effet d’autant plus généreusement fleuries que le sol qui les accueille est bien drainé, voire même sec et pauvre. Un bon drainage est ainsi essentiel pour conserver en parfaite santé d’une année sur l’autre les pieds de Népétas. Les souches redoutent en effet davantage l’humidité hivernale que le froid.

D’un point de vue exposition, privilégiez un emplacement chaud et sec, au plein soleil, indispensable à une floraison de qualité.

nepeta cataria chat
Par la forme de ses inflorescences, ce Népéta Six Hills Giant prend des allures de sauge arbustive. La couleur des fleurs le rapproche des lavandes. Jardin de l'hôtel du département de Pau (64)

Culture

Où et comment les planter ?

Installez de préférence les Népétas au printemps, à 30 centimètres de distance pour les variétés basses et 50 à 60 centimètres pour les plus hautes. Pour obtenir un bel effet, pensez à grouper plusieurs plants. Leur croissance étant rapide, les plants se couvriront généreusement de fleurs dès leur première année de culture ; ce sont donc des plantes privilégiées par les jardiniers désireux d’obtenir rapidement un massif fleuri.

Si la terre est lourde, il ne faut pas hésiter à incorporer sable et gravier pour en améliorer le drainage. Suivez enfin l’arrosage les premières semaines, le temps de l’installation.

Quel entretien ? Quels soins ?

Tuteurage

Les variétés de Népétas les plus hautes ont parfois du mal à se tenir et ont tendance à verser sous le poids des hampes florales, surtout en sol riche. Un tuteurage discret ou le voisinage de plantes plus hautes sont d’une aide précieuse pour conserver une bonne tenue.

Quand et comment tailler ?

L’hiver, les parties aériennes sèchent et meurent. Attendez la fin de la mauvaise saison avant de tailler l’ensemble de la touffe à ras à l’aide d’une cisaille. Le feuillage sec offre en effet une première protection efficace contre le gel.

Si les Népétas marquent une pause estivale dans leur floraison, vous pouvez également rabattre les touffes à 20 centimètres de hauteur dès juillet pour encourager la production de nouvelles pousses et offrir une remontée automnale aussi belle que la floraison printanière. Les pieds isolés se contentent quant à eux d’une taille au sécateur ; supprimant seulement chacune des inflorescences sèches pour conserver un buisson fourni.

Apports d’engrais

Pour nourrir les touffes, apportez chaque année, en début de printemps, une pelle de compost bien mûr au pied, que vous incorporez en griffant délicatement le sol.

Comment multiplier les Népétas ?

Procédez à des divisions de touffes tous les 3 ou 4 ans au début du printemps, fin mars- début avril. Si cette technique de multiplication permet d’obtenir de nouveaux plants à installer ailleurs au jardin, elle permet également de régénérer efficacement les touffes les plus anciennes.

nepeta cataria culture
Les concepteurs du jardin de l'hôtel du département de Pau (64) ont associé les Népétas Six hills giant à des oliviers et des graminées pour recréer une ambiance méditerranéenne où le minéral a toute sa place.

Comment utiliser les Népétas ? Quelles associations privilégier ?

Les plus petits Népétas (Nepeta faassenii) sont des variétés au port rampant ne dépassant guère 30 centimètres de hauteur. Tirez profit de cette faculté à s’étaler pour ourler un massif d’une belle vague vaporeuse d’épis bleus.

Les variétés plus hautes, à l’image de « Six hills giant », la plus répandue, ou encore « Walker’s low » s’installent davantage en plates-bandes et massifs de vivaces où elles accompagnent à merveille des graminées dorées d’automne ou encore des sauges arbustives. Ces népétas buissonnants s’utilisent aussi pour remplacer avantageusement les lavandes et pérovskias, des plantes visuellement proches, mais à la floraison plus courte et qui présentent par ailleurs une moins bonne résistance à l’humidité hivernale que les népétas.

La variété « Zinser’s giant » mérite le détour. Ce Népéta grandiflora géant aux beaux épis bleu-azur offre des fleurs plus lâches que les népétas classiques, lui conférant de fausses allures de sauges.

Enfin, les Népétas se prêtent bien à la conception de jardins écologiques, offrant un minimum d’impact sur l’environnement. Faciles d’entretien, mellifères, ces vivaces se passent en effet totalement d’arrosage. Ce sont donc des plantes de premier choix pour les jardins de bord de mer ou de résidence secondaire.

Herbe-à-chat, menthe aux chats…

Si les Népétas sont classiquement affublés de différents surnoms en rapport avec nos félins préférés (Herbe-à-chat, herbe-aux-chats ou encore menthe-à-chat), c’est que les minous quels qu’ils soient en raffolent ! Mieux vaut donc éviter de planter cette vivace à proximité des planches de culture pour ne pas que les chats viennent creuser et faire leurs besoins dans la terre fraîchement aérée. 

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.