Accueil » Le verger » Le dessèchement des feuilles de l’abricotier.
Monilia de l'abricotier

Le dessèchement des feuilles de l’abricotier.

Le dessèchement des feuilles de l'abricotier.
Partagez votre avis sur cet article !

Les fleurs de mon abricotier se dessèchent ! Les rameaux collent puis les feuilles se dessèchent à leur tour.

Monilia de l'abricotierChaque année, les pêchers et les abricotiers bravent le froid et développent leurs premières fleurs avant la fin des gelées printanières. Ces dernières sont donc souvent responsables de la destruction des fleurs. Mais le gel n’est pas la seule cause de dessèchement des fleurs.

Bien souvent, un champignon, le Monilia, profite d'un temps frais et pluvieux plus tardif ( avril-mai) pour se développer. Les bouquets de fleurs se couvrent d’une poudre grisâtre et les rameaux présentent des écoulements de gomme. S’en suit un dessèchement des feuilles et parfois des fruits en formation

Pour lutter contre la moniliose et pour éviter une propagation du champignon, il ne faut pas tarder à couper et brûler les pousses atteintes.

Ramassez toutes les feuilles tombées et n’oubliez pas d’éliminer les fruits séchés. A l’automne, dès la chute des feuilles, l’arbre est traité à la bouillie bordelaise puis du gonflement des bourgeons jusqu’à la chute des pétales et l’étalement complet des feuilles à raison d’une pulvérisation tous les 15 jours ( une par semaine si le temps est vraiment frais et pluvieux).

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

28 Commentaires

  1. Bonjour,

    Nous avons emmenagé dans une nouvelle maison il y a 2 ans et l’abricotier qui doit avoir une dizaine d’années voire 15 n’avait que très peu été taillé.
    J’ai donc fait une bonne coupe de raffraichissement mais l’année d’après je n’ai pas eu un seul fruit.
    Par contre il avait lui aussi des branches entières qui se recroquevillaient et qui sechaient. J’ai mis ça sur le compte de la taille et de la sécheresse en été.
    Cette année, rebelotte, très peu de fleurs, pas un seul fruit et les feuilles recommencent à sécher.
    Une charpentière est fendue depuis un certain temps et semble avoir tant bien que mal cicatrisé.

    Je me demande s’il vaut mieux essayer de sauver l’arbre ou l’éliminer et le remplacer avant qu’il ne contamine les autres à côté.

    Merci d’avance pour vos conseils.

  2. bonjour
    toutes les branches de mon abricotier retombent (comme un saule pleureur) comme si les branches étaient trop lourdes.
    c’est à la suite d’une forte poussée mon abricotier a pratiquement doublé de volume et de taille.

    • Bonsoir,

      Tout dépend 1/ de l’âge de l’arbre (planté l’an dernier ? Plus vieux ?) et 2/ de sa forme (arbre de plein vent, c’est à dire haut sur tige ou, au contraire, avec un tronc bas – on parle de forme en gobelet). Pouvez-vous préciser pour une réponse plus détaillée ?

      • bonjour
        J’ai planté mon abricotier il y a deux ans il mesurait 1m50 depuis il n’avait pas spécialement poussé mais depuis 2mois il a eu croissance démesurée au niveau des branches elles ont pris plus de 50cm et du coup elles retombent de “lourdeur”.
        Le tronc mesure 70 cm avec un diamètre de 6cm.
        Merci pour votre réponse.

        • Bonsoir Thibault, merci pour ces précisions. C’est donc une forme en gobelet. Il faut donc pour cet été se contenter de laisser pousser l’arbre même si les rameaux retombent. Vous pouvez en revanche supprimer quelques branches mal placées dans le centre de la ramure. L’objectif est double: ouvrir cette ramure vers l’extérieur (c’est l’allongement des branches qui va le permettre) et surtout laisser circuler l’air à l’intérieur. La taille en hiver sera alors importante pour structurer cet abricotier. N’hésitez pas alors à revenir vers ce site.

  3. Bonjour. Mon petit abricotier a plein de tâches brunâtres sur les feuilles.
    Les feuilles se ferment sur elles mêmes et tombent.

    Et mon autre abricotier a comme de la gomme et certaines branches meurent.
    Que puis je faire pour le sauver ?
    Merci de votre réponse

    • Bonsoir Anne-Marie,

      Tentez une pulvérisation de bouillie bordelaise après avoir éliminé (pas dans le compost !) les parties malades (notamment sur le second arbre). Malheureusement, les années humides voient davantage de Monilia se développer. Une fois les symptômes déclarés, il est très difficile d’enrayer la propagation de ce champignon. Si l’arbre survit, il sera très affaibli et l’année suivante sera compliquée.

  4. Bonjour
    J’ai le même problème , une branche de mon abricotier à commencer à ce flétrir, ensuite j’ai vue l’écorce de mon arbre se fendre sûr 4cm et comme de la scure entre l’écorce du tronc. Que puige faire à cette période de l’année (Mai), de plus nous avons eu beaucoup de pluie cette année . L’arbre à 5ans et je l’ai taillé qu’une seule fois, est ce la cause ?
    C’est rageant, parce que c’est la premère année où il y a plein de fruits

    • Bonjour Dominique,

      Il faut tailler rapidement la partie atteinte, l’éliminer (surtout pas au compost) pour éviter la transmission de la maladie au reste de l’arbre et désinfecter soigneusement la plaie avec un produit à base de cuivre comme la bouillie bordelaise. Il n’y a pas vraiment d’autre choix ici pour essayer de sauvegarder l’arbre. Quand il porte beaucoup de fruits, c’est rageant, c’est vrai. Les abricotiers, comme malheureusement les pêchers aussi sont fragiles. Ils détestent les printemps humides et froids. Bon courage

  5. avec traitement sur le pieds et le tronc de purin d’orties , purin de raifort , , consoude ,,j’ai éliminé les

    branches mortes , éliminé la gomme et nettoyé ensuite avec bicarbonate de soude et savon noir , éliminé l

    fruits malades en grande partie ; j’ai récolté de beaux fruits de 115 gr en majoritée ; mais certains ont des

    taches grises de 1cm ‘une ou deux sur le fruit d’autres pas .., question ? je peux manger ces fruits ?, il

    a eu au moins 5 kg cet arbre a 5 ans ; et la 1ere récolte est tombée l’an drenier

    • Bonsoir,

      Les fruits peuvent être consommés, pas de problème. En revanche, l’intérieur risque d’être contaminé. Ouvrez-en un pour voir si la chaire est touchée. Si non, éliminez la partie grise et consommez le reste.

  6. Bonjour, merci pour tous vos conseils!
    Mon abricotier est atteint de moniliose. La floraison s’est faite normalement et d’un seul coup centaines branches se sont flétries et on séché… et cela continue. Je n’ai encore rien coupé car je ne découvre vos conseils que maintenant. Que faire si même des grosses branches sont atteintes? Faut-il les couper aussi, sachant qu’elles forment la charpente de l’arbre???

    • Bonjour Elisabeth,

      A vous lire, on retrouve les symptômes du dépérissement de l’abricotier. Alors que l’arbre est en train de pousser vigoureusement, que sa floraison s’est bien déroulée et que parfois les fruits sont déjà bien en formation, tout un rameau, ou une charpentière dépérissent brutalement au printemps. On sait que l’infection est due à une bactérie mais on ne connait pas bien encore les raisons de cette infection: stress comme le gel ? les coups de soleil ? l’alternance entre les 2 ? blessures de l’arbre ? Dans tous les cas, et pour tenter de sauver l’arbre, il faut couper court les branches atteintes (même si ce sont des charpentières) pour provoquer l’apparition de nouvelles pousses. En hiver également, chaque année, tentez d’appliquer sur le tronc et les branches principales un badigeon de cendres ou alors d’argile et bouse de vache pour protéger l’écorce des intempéries et limiter l’effet gel/coup de soleil.

  7. Mon abricotier âgé de 7 ans l’an dernier avait une belle vigueur. Cette année, les feuilles sont flappy et se replient sur leur centre
    Quelques brindilles sèchent.

    Pouvez vous me dire ce qu’il en est et quel traitement ?
    Merci

    • Bonjour,

      Même sans photo, je pense qu’il s’agit bien du Monilia de l’abricotier. Le champignon affectionne particulièrement les grosses chaleurs en journée suivies d’un rafraîchissement nocturne (matins frais). La seule chose à faire à ce stade, c’est de couper et brûler les parties touchées. Et finir par une pulvérisation de bouillie bordelaise sur les plaies et le feuillage sain.

      • Bonjour,
        Vous mentionnez souvent “couper et bruler”. Pourquoi bruler ? Une fois coupées et jetées, que craint-on des parties touchées? De plus, comment détecter les parties touchées ? Toutes les feuilles de l’arbre sont seches. Faut-il couper uniquement la branche porteuse ou + ?

        MERCI

        • Bonjour,

          Brûler, c’est pour éviter que les spores du champignon (Monilia) ne puissent se propager, à travers le compost par exemple si les résidus de taille sont déposés dedans, à d’autres fruitiers. Le vent est aussi un facteur de dissémination important de ces spores.

          Les parties touchées se signalent par un dessèchement des feuilles et des rameaux. Si l’arbre est entièrement atteint, malheureusement, je crains le pire. L’abricotier peut se remettre d’une forte attaque mais cela l’affaiblit considérablement.

  8. j’ai un jeune abricotier ,ou toute les feuilles se desséchent que puis je faire pour le sauver?

    • Bonsoir Jean-Paul, malheureusement il n’y a pas grand chose à faire quand la maladie est déclarée mis à part couper et brûler les rameaux atteints ou tenter une pulvérisation de bouillie bordelaise. Mais je ne suis pas sûr qu’elle permette de sauver votre jeune arbre.

  9. Bonjour,
    J’ai un abricotier bergeron qui jusqu’à cette Année était vigoureux et donnait de beaux fruits.
    Au printemps, les feuilles étaient vertes et les fruits commençaient à se former. Depuis 15 jours les feuilles déssèchent et maintenant presque tout l’arbre est désséché. J’habite la normandie et le printemps a été pluvieux. Que puis je faire ?
    Je vois que vous parlez de bouillie bordelaise mais puis je en mettre maintenant ?
    Je suis novice sur le sujet.
    Merci d’avance

    • Malheureusement, il n’y pas grand chose à faire lorsque le monilia est déclaré mis à part de couper rapidement les rameaux atteints et de les brûler pour éviter la propagation aux autres. Les pulvérisations à base de cuivre sont surtout efficaces en prévention. Le champignon adore lorsque les journées commencent bien fraîchement et qu’il pleut aussi par exemple. Puis, subitement, le soleil sort et la température augmente très fortement. Des conditions idéales pour lui.

      • Ce sera bien de renforcer la résistance des fruitiers en arrosant et en pulvérisant de la décoction de prèle et du purin d’orties. J’ai aussi pulvérisé du bicarbonate de soude et du soufre. Le résultat ne se voit pas tout de suite, mais franchement, cela a marché pour mon petit poirier qui était tout le temps malade.

  10. j’ai planté un abricotier de tardif de 1,50 m , il y trois ans , je lui donne de l’engrais bio 2 fois par an
    Il pousse bien , je fait une taille du vert chaque année .
    L’année derniere il a eu quelques fleurs , mais les vruits sont tombés avant maturité;
    Cette année beaucoup de fleurs , et j’ai compté 35 fruits ;
    Malheureusement je constate de temps en temps des petites branches avec des feuilles flétries que je m’empresse a couper , par ailleurs , a deux endroits ily a un ecoulement de gomme…
    QUEL TRAITEMENT ME RECOMMANDEZ VOUS ????
    Merci de réponse

    • Bonjour,
      Un fongicide à base de cuivre (bouillie bordelaise par ex) est efficace mais il faut réaliser le traitement en prévention et à la chute de feuille avant l’automne, au moment où les spores des champignons entrent en hibernation.

      • patrick deleplanque

        bonjour comme je pense par apport a ce que viens de lire mon abricotier a surement la moniliose les feuilles fletrissent et tombe en tres grosse quantite.mon peche de vigne par contre ces feuilles jaunisses et celle des extremite deviennent rouge que puis je y faire ,si il y a un remede sinon au niveau preventif pour l annee prochaine faut t il traite et avec quoi.merci d avance

        • Bonsoir Patrick,

          Pour le pêcher de vigne, il s’agit probablement de la cloque du pêcher, un champignon qui boursoufle les feuilles de rouge lorsque le printemps est humide et frais. Il est presque inutile d’agir quand la maladie est déclarée. On agit généralement en prévention en pulvérisant de la bouillie bordelaise (suivre le dosage préconisé sur le paquet) une première fois à la chute des feuilles (en automne), une seconde au moment du débourrement (assez tôt, février-mars). Un arbre atteint perd généralement les feuilles touchées mais en produit de nouvelles derrière. En revanche, cela l’affaiblit. Je vous conseille la lecture de cet article pour y voir plus clair (qui commence à dater 🙂 un peu):

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.