Jardin d'ornementJardiner au printemps

Fusain du Japon, Euonymus japonicus

Le fusain du Japon (Euonymus japonicus) est un bel arbuste persistant. Son feuillage dense, classiquement vert, est parfois panaché de jaune ou de blanc. Sa croissance lente et ses dimensions contenues permettent de le cultiver dans tous les jardins, en haie libre ou taillée, en pleine terre comme en bac.

Un arbuste persistant décoratif

Moyennement rustique, le fusain du Japon supporte des températures jusqu’à -10°C. Il pousse lentement, atteignant environ 2 mètres de hauteur pour 1,5 mètre d’étalement.

Ses tiges souples et quadrangulaires portent dans le cas de l’espèce-type de petites feuilles vertes marginées de jaune doré qui persistent tout l’hiver.

La floraison se fait discrète, du mois de mai au mois de juillet, et prend la forme de grappes de 3 à 5 fleurs parfumées de couleur ivoire ou verdâtre. Ces petites fleurs donnent naissance à des fruits décoratifs. Ce sont de petites capsules globuleuses roses dont les arilles ont une couleur rouge orangé.

Le fusain du Japon supporte l’ombre

Côté exposition, Euonymus japonicus préfère les climats doux et apprécie le bord de mer dont il ne craint pas les embruns. Dans les régions fraîches, choisissez une exposition au soleil ou à la mi-ombre, bien abritée du vent, en particulier si celui-ci est froid et sec. Dans les régions plus chaudes, cet arbuste persistant supporte mieux une exposition à l’ombre.

Le fusain du Japon est assez peu exigeant sur la nature du sol. Il aime cependant les terres ordinaires, bien drainées, même calcaires, du moment qu’elles restent fraîches, voire humides dans les régions chaudes.

Il est possible de le planter aussi bien en pot qu’en en bac. Sa croissance est alors plus lente.

Le fusain du Japon offre une multitude de possibilités

Cet arbuste persistant peut être planté aussi bien en isolé au milieu d’une pelouse pour offrir du relief, que taillé de manière stricte pour souligner une bordure d’allée ou d’un massif de vivaces, en haie libre ou taillée, joliment accompagné de rosiers.

fusain du japon dore
Fusain du japon doré © Jardipartage

Comment planter le fusain du Japon ?

Vous pouvez planter un fusain du Japon vendu en conteneur tout au long de l’année, excepté pendant les périodes de gel. Mais la meilleure période reste l’automne. Pour le planter :

  • Hydratez sa motte en la plongeant une dizaine de minutes dans un grand seau rempli d’eau de pluie.
  • Creusez ensuite un trou 3 ou 4 fois plus grand que le volume des racines. Ameublissez soigneusement le fond.
  • Mélangez du compost à la terre extraite et un peu de terre de bruyère.
  • Installez la motte bien au centre en veillant à ce que les racines soient bien étalées en tous sens au fond.
  • Comblez ensuite les espaces vides autour puis tassez la terre avec vos mains.
  • Arrosez juste après la plantation et paillez bien généreusement.

Pour une plantation en pot ou en bac, prévoyez un mélange constitué à parts égales de terreau et de terre de jardin ordinaire.

L’entretien du fusain du Japon est facile

Arrosez régulièrement votre fusain du Japon s’il est cultivé en pot. En pleine terre, l’arrosage se limite à la première année. Une fois que les racines se sont installées, l’arbuste se débrouille seul et résiste bien à la sécheresse.

Pensez à renouveler le paillage très régulièrement pour aider à conserver de la fraîcheur : vous pouvez utiliser des écorces de pin, du broyat de bois ou des tontes de gazon sèches.

Le fusain ne supporte pas les températures trop froides (en dessous de -10°C). Protégez-le avec un voile d’hivernage, surtout s’il est encore jeune. Soyez également plus vigilant encore avec les sujets cultivés en pot.

Pour le nourrir, apportez du compost deux fois par an, au début du printemps, en mars-avril et de l’automne, en octobre.

Ramassez très régulièrement les feuilles tombées à ses pieds.

Le fusain est sensible à l’oïdium

Cette sensibilité concerne surtout les variétés les plus classiques, à feuilles vertes. L’oïdium n’apparaît que si les conditions de culture ne conviennent pas à cet arbuste persistant, en particulier lorsque le sol est lourd et compact. Les variétés à feuillage coloré résistent mieux.

Surveillez également l’apparition de cochenilles, assez fréquentes sur l’espèce Euonymus. Traitez au savon noir si les colonies sont importantes.

Comment bouturer le fusain du Japon ?

Bouturez l’arbuste en  cours d’été, au mois d’août grâce à des boutures semi-ligneuses prélevées sur les rameaux les plus vigoureux.

Taille du fusain du Japon

Taillez votre arbuste légèrement chaque année après la floraison. Enlevez toutes les branches mortes ainsi que celles qui présentent un port anarchique afin d’obtenir un port équilibré et de favoriser l’apparition de feuilles blanches.

Tout au long de l’année, pensez aussi à supprimer les rameaux intégralement verts dès leur apparition, surtout dans le cas des variétés marginées, sinon elles prennent le dessus.

Pour une haie stricte, le fusain du Japon a besoin d’au moins deux tailles par an : une première en fin d’hiver en mars et une seconde au mois de septembre pour garder une belle silhouette tout l’hiver.

Fusains du Japon panachés et variétés

De nombreuses variétés et cultivars existent :

  • Fusain du Japon ‘aureomarginatus’ : ce fusain du Japon doré offre de belles feuilles largement marginées de jaune, très lumineuses.
  • Fusain du Japon ‘Bravo’: ses feuilles épaisses sont d’une couleur vert sombre largement marginée de crème. Elles prennent une teinte légèrement rosée en hiver, sous l’effet du froid.
A lire aussi sur les arbustes persistants:

Aucuba du Japon: l’un des plus beaux persistants !
Cotoneaster lacteus, cotonéaster laiteux

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer