Aménager son jardin

Créer un jardin paysager : L’art du paysagiste

Vous souhaitez avoir un magnifique jardin, mais vous n’avez pas la main verte ? Vous avez indéniablement besoin des services d’un paysagiste. Aussi appelé jardinier professionnel, ce spécialiste se chargera d’aménager votre espace vert pour en dévoiler tous ses atouts.

Mais avant d’en arriver au jardin de vos rêves, il y a tout un processus de création. Le paysagisme est en effet assimilé à de l’art. Par quelles étapes passe-t-on pour concevoir un jardin ?

Créer un jardin grâce à l’expertise d’un paysagiste

Pour créer un jardin agréable, il ne suffit pas de planter des fleurs ici et là. Tout comme la construction d’un bâtiment, la conception d’un jardin doit également suivre certaines règles.

En effet, certaines personnes ont un don pour cette tâche, d’autres l’apprennent. Si vous faites partie de la première catégorie, vous pourrez à vous seul concevoir votre jardin. Si ce n’est pas votre domaine, les services d’un paysagiste pourraient bien vous être utiles.

Pour concevoir un jardin, il ne faut pas brûler les étapes.

La première consiste alors à visualiser le terrain à aménager. Pour ce faire, il faut relever les mesures.

Une fois ceci fait, il est l’heure de commencer à dresser un plan du jardin. Un paysagiste procédera à un plan grossier dans un premier temps. Il s’agira d’une esquisse approximative.

Vient ensuite le plan de base qui reprend le dessin du plan grossier, mais à l’échelle. À partir du plan de base, il faudra établir un plan de création. Dans celui-ci, seront indiqués les emplacements des haies, de la terrasse en bois ou en béton, le mobilier de jardin… soit les éléments composant le jardin.

Pour finir, il y a le plan de plantation qui indiquera les plantes qui composeront le jardin.

petit jardin paysager
© Jardipartage.fr

À partir de ces plans, s’ils sont validés, il est possible de commencer la partie pratique. Il suffira de suivre les indications sur les plans pour mettre en forme le jardin.

Parfois, la réalité dépasse la théorie. En cours de route, certaines idées peuvent être modifiées selon les envies du client ou du concepteur.

Habituellement, on débute avec les gros œuvres (muret en pierre reconstituée ou en pierre sèche, clôture, grillage, tracé puis création des allées du jardin…). Cette étape nécessite en effet de la place. Le matériel utilisé pourrait endommager les plantes.

Une fois les gros œuvres terminés, c’est l’heure de s’occuper de la partie végétale. Il faudra à ce titre tracer les zones fleuries. La composition des massifs de plantes vivaces sera déterminée par le paysagiste.

Enfin, l’on terminera avec la pelouse pour qu’elle ne soit pas piétinée tout au long des travaux.

Conception d’un jardin : quel est le rôle du paysagiste ?

On pourrait se dire que concevoir un jardin est chose facile, qu’il suffit d’établir les plans et le tour est joué. Il est vrai qu’un particulier peut concevoir lui-même son jardin, mais l’expertise d’un paysagiste est un vrai plus.

Le paysagiste est considéré comme un architecte avant tout. En fonction de vos demandes et du terrain, il concevra un jardin sur-mesure. Son travail commencera donc par les plans.

Pour les plans de création, il essaiera d’intégrer vos idées et les siennes pour donner un ensemble harmonieux.

De même, pour le plan de plantation, il saura quelles plantes mettre côte à côte, lesquelles séparer. Le dernier mot vous appartiendra évidemment.

Le paysagiste ne s’occupe pas uniquement de l’agencement et du choix des plantes. Il prend également en charge le design du jardin dans les moindres recoins. L’agencement de la terrasse, l’emplacement de l’abri de jardin, le type d’allées… sont autant de détails qu’il doit prévoir.

Aujourd’hui, les paysagistes disposent d’outils technologiques qui permettent de réaliser des plans en 3D. Vous aurez ainsi une vue d’ensemble du projet.

Un paysagiste ne conçoit pas juste le jardin, il le réalise. Il supervisera ainsi les travaux, que ce soit au niveau des plantes à proprement dit que des aménagements du jardin.

Le paysagiste ne s’occupera pas de l’entretien, qu’il s’agisse de création ou de rénovation. Il doit toutefois maîtriser les bases du jardinage pour concevoir les projets. Ainsi, le paysagiste est un agent polyvalent.

Pour quel type de jardin opter ?

Le style de votre jardin déterminera l’âme de votre espace extérieur. Plusieurs types de jardins peuvent être envisagés. Tout dépendra de l’espace disponible, mais aussi de l’environnement.

Le jardin à la française

Le jardin à la française sera sans doute le plus familier. Inspiré des jardins italiens, il sera facilement reconnaissable à ses aspects royaux. Il peut d’ailleurs être apprécié dans les châteaux.

Arbustes bien taillés, bégonias, roses, le tout entouré de gravier et de terre cuite. Sans oublier les fontaines et les statuts qui marqueront un certain romantisme à votre aménagement.

Ce type de jardin se démarquera par la justesse de ses lignes et le mariage des couleurs.

Le jardin à l’anglaise

Moins sophistiqué, le jardin à l’anglaise sera par contre plus éparpillé, voire irrégulier. Les couleurs seront mélangées tandis que les voies d’accès seront plus difficiles.

Le jardin à l’anglaise semble plutôt inspiré d’un tableau artistique bien éclairé. Ici, place aux aspects naturels, qui rappellent la liberté, mais toujours structurés. Lavande, rosiers, plantes grimpantes… seront privilégiés.

Le jardin méditerranéen

Pour plus de joie et de gaieté, optez pour le jardin méditerranéen. Il rappelle les ambiances de vacances au soleil et à la mer, sous un ciel bleu d’azur. Les conifères, la lavande, le laurier ou encore le romarin y seront les rois.

Il est préférable d’opter pour ce type de jardin si vous avez un climat doux et sans hivers rigoureux. Le jardin méditerranéen s’adapte très bien aux microclimats présents sur les littoraux français.

Si vous aimez les poteries colorées, vous pouvez créer un jardin andalou. Il s’agit d’un type de jardin méditerranéen où l’eau, les végétaux parfumés et la céramique sont à l’honneur.

Le jardin japonais

Le jardin japonais sera quant à lui axé autour de l’eau comme le veut la culture nipponne. Son véritable objectif sera de reproduire la nature quitte à la miniaturiser. C’est d’ailleurs dans les jardins japonais que vous trouverez les bonsaïs et les niwaki.

Ce type de jardin sera majoritairement constitué de fontaines, de galets et de lanternes. Il se rapproche d’ailleurs du jardin zen qui sera surtout bénéfique à la relaxation.

Un jardin japonais sera généralement composé de graviers, de galets, de roches, mais également de mousses ou encore d’arbustes.

Le jardin minéral

Comme son nom l’indique, Le jardin minéral laisse une large place aux rochers, pierres et galets pour créer une ambiance agréable et offrir une décoration très soignée à votre jardin.

Sa conception a généralement pour point de départ une forme géométrique. Il peut s’agir d’une spirale, d’un polygone ou de toute autre forme que l’on vient ensuite agrémenter de pierres, gravillons et graviers en alternance avec des plantes vivaces ou des arbustes.

Il est également possible d’apporter du relief en jouant sur les dénivelés de votre jardin ou en y ajoutant de belles roches. Les créations et mises en scène peuvent être très originales et, une fois installé, ce type de jardin nécessite peu d’entretien.

À la différence du jardin japonais, il s’agit d’une œuvre spécifique et originale et non de la reproduction d’un jardin miniature. Voici un article intéressant pour en savoir plus sur le jardin minéral.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page