Accueil » Le verger » Mettre en place le support d’un pommier en espalier.

Mettre en place le support d’un pommier en espalier.

Mettre en place le support d'un pommier en espalier.
Partagez votre avis sur cet article !

Pommier UPour conduire un pommier en espalier ou en contre espalier, il est nécessaire de mettre en place, si possible avant la plantation des scions, un support solide qui accompagnera la croissance de l’arbre et permettra aisément de le tuteurer et de lui donner sa forme au fil des saisons ( U, U double….)

Dans le cas d’un pommier en espalier, si les scions sont plantés au pied d’un mur bien exposé, fixez préalablement aux deux extrémités du mur des séries de crochets scellés chimiquement ou d’équerres galvanisées qui offrent un éloignement du mur d’au moins 10 cm. Il peut être nécessaire, si la longueur de votre future haie fruitière est importante, de fixer aussi une ou plusieurs séries d’attaches intermédiaires.

Pommier en espalierTendez ensuite du fil de fer de bon diamètre. Utilisez à cet effet des tendeurs de grillage de préférence galvanisés, qui ne rouillent pas. Le premier câble est placé un peu plus bas que la hauteur du scion taillé (généralement entre 30 et 50 cm du sol). Les autres sont échelonnés tous les 30 ou 40 cm suivant la hauteur que l’on souhaite donner aux arbres formés.

Des lattes de bois sont ensuite régulièrement attachées au fil de fer au moyen de courts morceaux de bois vissés au dos des lattes horizontales pour coincer le câble

Pour les poiriers et les pommiers, un écartement minimum de  30 cm entre deux lattes doit être respecté.

Pommier en contre espalierDans le cas d’un arbre en contre espalier, les crochets ou équerres d’extrémité sont remplacés par des poteaux en T épais assorti d’une jambe de force de bonne amplitude. Si vous devez installer des poteaux intermédiaires qui ne serviront qu’à conduire le fil, des cornières percées suffisent. Tous les poteaux sont scellés au sein d’un socle profond et d’au moins 30 cm de large. Comme en espaliers, les lignes de fil de fer sont étagées en hauteur. La première, entre 30 et 50 cm du sol, les autres 30 à 40 cm plus haut suivant la hauteur finale désirée. La mise en place des lattes est analogue à la structure précédente.

Si vous ne plantez qu’un seul scion, un tel investissement n’est pas nécessaire.

Fabriquez une structure en bois. Vous pouvez utiliser du bois traité qui résistera mieux aux intempéries et prendre une jolie teinte grise avec le temps. Dans la mesure du possible, évitez les tasseaux utilisés en charpente qui sont fragiles et ont tendance à se déformer. Préférez une section plus importante.

Si vous optez pour la formation d’un pommier ou d’un poirier en U, taillez deux longueurs de 1 m 60 minimum qui constitueront les lattes verticales puis quatre longueurs de 40 cm qui seront étagées horizontalement, donneront l’écartement entre les deux charpentières du U et assureront la rigidité de l’ensemble. Cette treille est enfin fixée sur un tuteur au pied de l’arbre qui soutiendra le poids.

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *