Accueil » Le jardin d'ornement » Les cerisiers du Japon: une somptueuse floraison !
cerisier japonais

Les cerisiers du Japon: une somptueuse floraison !

Le genre Prunus occupe une part importante de la famille des Rosacées,  regroupant de nombreux arbres fruitiers (prunier, abricotier, amandier, cerisier à fruits, pêcher..) et d’autres cultivés pour leurs qualités ornementales. Plutôt rustiques (-15°C), les cerisiers japonais (Prunus serrulata est le plus représentatif des cerisiers à fleurs du Japon) appartiennent à ce dernier groupe, comportant pas moins de 40 à 50 cultivars. Au printemps, leur somptueuse floraison offre un spectacle unique que les Japonais ne manquent pas de célébrer chaque année !

Une nuée de fleurs !

Suivant les cultivars et la hauteur de greffage pratiqué, les cerisiers à fleurs du Japon forment de grands arbustes ou  de petits arbres très ramifiés, développant au fil des ans un silhouette plus ou moins évasée. Si leur croissance peut paraître assez lente au départ, le temps de l’installation, ces arbres d’ornement se rattrapent ensuite jusqu’à atteindre 5 à 6 mètres de hauteur pour les formes les plus hautes.

Leur principal attrait réside dans leur généreuse floraison, simple, double ou semi-double, qui succède à de somptueux boutons roses. Les fleurs blanc-rosé ou franchement roses s’épanouissent en bouquets fournis de mars à mai. Elles sont malheureusement dépourvues de parfum, c’est leur seul défaut !

Les feuilles, ovales et caduques, bronze au débourrement, se parent de vert tout l’été, avant de virer vers des tonalités jaune d’or, orangées ou franchement rouges sous la douceur automnale.

En hiver, reste la belle couleur brun acajou de l’écorce et sa texture graphique, également très décorative.

cerisier ornement
Les cerisiers à fleurs figurent parmi les arbres d’ornement les plus utilisés dans les espaces verts publics. ©Jardipartage, Oloron (64)

Où le cultiver ?

Le cerisier japonais se plaît dans toute bonne terre de jardin, même calcaire, du moment qu’elle est bien drainée et humifère.

Côté exposition, cet arbre ne réclame que du soleil pour bien fleurir et offrir un feuillage automnal aux somptueuses teintes.   Installez-le à l’abri des courants d’air froid.

Peut-on le cultiver en pot ?

A éviter. Le cerisier du Japon ne supporte pas des conditions de culture en pot mais certaines variétés, plus compactes, à l’image de Prunus serrulata Amanogawa ou de Kojo-No-Mai, peuvent se contenter d’un bout de terre jouxtant une terrasse ensoleillée.

Comment le planter ?

  • Préparez soigneusement l’emplacement. Désherbez, creusez un trou au moins deux fois plus grand que la taille du conteneur.
  • Ameublissez la terre du fond, versez et mélangez deux à trois bonnes poignées de compost mûr.
  • Faites tremper la motte une bonne dizaine de minutes dans un seau d’eau
  • Dépotez la plante, démêlez ses racines sans les casser puis installez-la. Rebouchez soigneusement.
  • Tassez avec les mains puis arrosez abondamment.
  • Paillez pour empêcher le développement des herbes indésirables et conserver de la fraîcheur au pied.
  • Pensez à arroser régulièrement l’année de la plantation.

Comment l’utiliser ?

Les cerisiers japonais s’utilisent classiquement en isolé, sur une pelouse, en bordure d’une allée fréquentée ou dans un angle disgracieux du jardin que l’on souhaite masquer. Un tapis de bulbes printaniers (Narcisses, tulipes…) à leurs pieds contribuent à les mettre joliment en valeur ! Les formes les plus basses, bonsaïfiables, peuvent trouver place dans de petits jardins, y compris citadins, ou au sein d’un espace japonisant, en particulier en bordure d’un bassin où ils sont du plus bel effet pour reconstituer un paysage d’inspiration nipponne.

Un petit air de Japon

Il flottait aujourd'hui dans le Sud Ouest un petit air de Japon. Les cerisiers à fleurs du Japon étalent leur splendeur…

Publiée par Jardipartage sur Dimanche 3 mars 2019

Quel entretien ?

Taille

Comme leurs cousins à fruits, les cerisiers à fleurs du Japon n’apprécient pas vraiment les tailles, surtout à mesure qu’ils prennent de l’âge. Les plaies occasionnées provoquent en effet fréquemment des écoulements de gomme. Néanmoins, tous les 3 à 5 ans, il est important de débarrasser la ramure de son bois mort et d’éclaircir le centre pour faire entrer davantage de lumière. Intervenez en cours d’été pour limiter les sécrétions de gomme et les risques d’infections.

Les formes plus basses peuvent être taillées tous les 2 ans, ce pour maintenir une silhouette compacte et ramifiée. Raccourcissez les rameaux d’un tiers.

cerisier a fleurs du japon
Des pompons de fleurs roses très doubles en grappes, malheureusement sans parfum ! ©Jardipartage

Quelle variété ou cultivar choisir ?

Cerisier à fleurs du Japon « Royal Burgundy »

Ne dépassant pas 6 mètres de haut, cette variété est idéale pour un jardin de taille moyenne. En avril, la ramure disparaît complètement sous une pluie de bouquets de fleurs roses, très doubles. Le feuillage automnal de Royal Burgundy s’empourpre avant de virer au rouge.

Cerisier à fleurs du Japon « Kanzan »

La floraison la plus spectaculaire ! Cet arbre peut atteindre 6 mètres de haut quand il est formé sur tige. Autrement, il pousse en buisson qui s’ouvre avec l’âge et se couvre de fleurs très doubles d’un rose doux en avril tandis que naissent les feuilles couleur cuivre.

Cerisier à fleurs du Japon « Kojo No Mai »

Un véritable bonsaï ! Cette variété se démarque des autres par ses dimensions contenues (1,5m à l’âge adulte), sa silhouette tortueuse se couvre dès la fin d’hiver (début mars) d’une multitude d’élégantes petites fleurs en clochettes blanc rosé. Inutile de tailler cette forme, il suffit juste de lui trouver un bel emplacement qui mettra parfaitement en valeur sa très belle silhouette !

Partagez votre avis

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

2 Commentaires

  1. Rrien de plus beau au printemps qu’un cerisier du japon !Quand on a un petit jardin ( au moins 100m2 ) je recommande le prunus ACCOLADE . IL est en fleurs chez moi actuellement . IL ne monte pas à plus de 4M . Les esprits chagrins diront , oui mais la floraison ne dure pas longtemps , oui c’est vrai , mais il est tellement beau ! et puis d’autres floraisons font suite , comme les merveilleux prunus TRILOBA , beaucoup plus bas , des branches courbées , chargées de petites fleurs pompon roses . Dessous un tapis de myosotis et des petites tulipes blanches , c’est le paradis !

    • Bonjour Anne,

      Merci pour ces idées ! C’était important de préciser aussi qu’il existe une multitude de cerisiers du Japon, aux dimensions et formes variées. Que notre jardin soit petit ou plus grand, il y en a toujours un qui va bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.