Accueil » L'été » L’arbre-à-soie, Albizia julibrissin
planter un albizia

L’arbre-à-soie, Albizia julibrissin

L'arbre-à-soie, Albizia julibrissin
Partagez votre avis sur cet article !

Très apprécié pour sa somptueuse floraison estivale, l’Albizia julibrissin (arbre-à-soie) l’est tout autant pour son feuillage d’une finesse remarquable. Originaire d’Iran, cet arbre de taille moyenne croît vite les premiers temps, puis ralentit sa croissance ensuite jusqu’à  atteindre 10 à 12 mètres de hauteur à l’âge adulte. Si l’Albizia est surnommé le « Mimosa rose » dans le Midi de la France et aux Etats-Unis, c’est qu’il appartient, comme le mimosa, dont il est très proche, au genre Acacia. Nettement moins florifère que son cousin jaune, il compense ce désavantage par une floraison de toute beauté !

150 espèces d’Albizia, le plus cultivé en France : Albizia julibrissin

L’Albizia prend naturellement au fil du temps un port étalé, en parasol, présentant une cime aplatie, offrant un ombrage léger agréable.

Ses feuilles caduques, en dentelle, sont très belles. Elles ressemblent aux frondes des fougères. Longues de 20 à 45 centimètres, doublement pennées, elles comportent un grand nombre de folioles vert clair.

Les fleurs, blanches, roses ou rouges, en glomérules isolés, s’épanouissent à l’extrémité des rameaux entre les mois de juin et septembre. Remarquables de légèreté et d’exotisme, ces fleurs soyeuses sont surmontées d’un bouquet de longues étamines vivement colorées.

albizia julibrissin
Fleurs soyeuses de l'Albizia julibrissin

En fin d’été, apparaissent les fruits verts. Ces gousses plates, longues d’environ 15 cm, rappellent la parenté de l’Albizia avec la famille des Fabacées (fève, haricot). A l’image des Acacias, ces graines se ressèment spontanément et il n’est pas rare d’observer de jeunes arbres dans les fissures d’un béton.

Où cultiver l’Albizia ?

L’ arbre-à-soie a besoin de beaucoup de chaleur et de lumière pour fleurir abondamment. Installez-le au plein soleil, en sol fertile mais drainé. Il redoute en effet les sols lourds et asphyxiants.

C’est lorsqu’il est planté en isolé sur une belle pelouse qu’il est le plus majestueux mais ses racines traçantes s’éloignent parfois assez loin, pouvant causer des dégâts au bâti environnant. Évitez de le planter à proximité immédiate d’une terrasse ou en bordure d’une allée pavée.

Jeune, l’Albizia supporte une culture en pot mais il faudra tôt ou tard l’installer en pleine terre pour qu’il continue de croître.

Doit-on le protéger du froid ?

L’Albizia julibrissin est le représentant des mimosoïdées le plus tolérant au froid (-15°C), ce qui permet de le cultiver sous la plupart des climats français, à condition de le planter en situation protégée. S’il est fréquemment installé sur l’ensemble du littoral Atlantique et de la côte méditerranéenne, il n’est pas rare pour autant de l’observer sous des conditions plus fraîches, à l’intérieur des terres. Quelques très beaux spécimens s’épanouissent ainsi sous bonne exposition jusque dans les cours, jardins et parcs de la capitale.

Pour prévenir les dégâts, n’hésitez pas à protéger les jeunes arbres du froid. Enveloppez le tronc ou couvrez ponctuellement l’ensemble de la ramure d’un voile d’hivernage si les dimensions le permettent encore. Lors des hivers très rigoureux, les parties aériennes des jeunes sujets peuvent exceptionnellement geler et sécher. Attendez alors le redoux printanier pour recéper l’Albizia, il repartira de la souche.

Une fertilisation inutile !

A l’image de toutes les plantes de la famille des Fabacées (légumineuses), l’arbre-à-soie n’a pas besoin d’engrais. Il est en effet capable de puiser l’azote de l’air que de nombreuses bactéries logées dans des nodules racinaires transforment en éléments nutritifs.

albizia croissance
De taille moyenne, l'Albizia julibrissin atteint 10 à 12 mètres de hauteur et de largeur.

Comment le tailler ?

En temps normal et si l’arbre dispose de suffisamment de place, il n’est pas utile de tailler l’Albizia. Comme la plupart des arbres à floraison estivale, l’arbre-à-soie produit en effet ses fleurs sur les pousses printanières. Une taille sévère ou même tardive peut donc se traduire par une floraison moins importante, voire nulle, et entraîner un écoulement de sève important, constituant un terrain favorable pour les maladies. C’est la raison pour laquelle une taille légère, annuelle, doit être privilégiée.

Attendez la toute fin d’hiver pour agir, puis :

  • supprimez les longues branches verticales d’une part (gourmands),
  • aérez le centre de la ramure d’autre part, en coupant le bois mort et les branches qui se croisent et ne verront plus la lumière,
  • retirez celles qui gênent le passage.

Maladies de l’Albizia

A l’image d’autres arbres d’ornement (érable, aulne, marronnier, chêne…) ou de fruitiers (abricotier, cerisier, figuier, noisetier, poirier, pommier…), l’arbre-à-soie peut être affecté par la maladie du corail (Nectria cinnabarina). Les symptômes se manifestent surtout au niveau du tronc : l’écorce sèche, se détache et de nombreuses pustules de couleur orange apparaissent vers la fin d’été.

Comment le multiplier ?

Le semis est efficace. Tellement efficace qu’il n’est d’ailleurs pas véritablement utile de semer l’albizia ! Il suffit de récupérer l’un de ses nombreux semis spontanés et de le planter ailleurs

La bouture de rameaux semi-lignifiés, en été, donne également de bons résultats. Conservez les boutures à l’étouffée, à la lumière, sans soleil direct.

planter un albizia racines
Les feuilles de l'Albizia comportent de nombreuses folioles

Variétés

Depuis quelques années, l’Albizia pourpre « Summer chocolate » a le vent en poupe. D’origine japonaise, ce petit arbre laisse entrevoir de jeunes feuilles vert tendre au printemps, virant au pourpre ou chocolat à mesure que la lumière et le soleil s’intensifient. Une variété magnifique en isolé car les pompons roses de ses fleurs soyeuses sont remarquablement mis en valeur par ce feuillage sombre.

L’Albizia Rosea se distingue pour sa part par des fleurs aux coloris plus vifs que l’espèce-type.

Origine du nom Albizzia, histoire

L’Albizia est originaire d’Iran. Son nom botanique « julibrissin » (fleur de soie) fait référence à ses origines persanes, ce qui a valu aussi à l’Albizia le surnom d’arbre-à-soie.

L’arbre est dédié à Filipo del Albizzi, du nom du naturaliste florentin qui a introduit cet arbre en Europe depuis l’empire ottoman (Turquie actuelle). C’était en 1745. L’arbre de soie attendra la du règne de Louis XV (1715-1774) pour gagner la France. En raison de ses origines, on le cultiva d’abord en serres chaudes. Ce n’est qu’à partir du 1er Empire (vers 1804) que l’on commença à le planter en pleine terre. Il fut alors rapidement prisé pour son allure exotique.

Albizia ou Albizzia ?

Petite précision orthographique : Si le nom Albizzi s’écrit avec un double zz, le nom courant de l’arbre doit s’écrire Albizia. L’erreur est fréquente dans de nombreux ouvrages botaniques.

Mis à jour le Oct 20, 2018 @ 8 h 27 min

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.