Plantes grasses

Sedum spectabile, Orpin d’automne

Culture, plantation, entretien

Les grands sédums (Sedum spectabile) sont des plantes grasses assez proches des crassulacées. Ces orpins d’automne résistent à la sécheresse et se montrent décoratifs presque toute l’année, en particulier en fin d’été quand les couleurs rose à rouge rubis de leurs fleurs enflamment les massifs. 

3 conseils pour réussir la culture du Sedum spectabile 

Allégez la terre, il se plait dans les sols bien drainés, 

En massif, 5 ou 6  sujets côte à côte permettent d’obtenir de superbes tâches de couleurs 

Bouturez-le pour le multiplier: rien de plus facile ! 

Des fleurs mellifères en fin d’été  

Sedum spectabile fait partie des grands sedums ou orpins d’automne. Il forme une touffe arrondie, compacte, haute de 40 à 60 cm, qui s’étale et se densifie au fil des ans. Ce sédum offre un spectacle de toute beauté toute l’année: d’abord d’élégantes et de très graphiques rosettes de feuilles au printemps avant que ne s’élancent de belles tiges porteuses de fleurs pour la fin d’été. 

Les feuilles rondes, vert-bleuté, sont charnues et luisantes. Comestibles, elles croquent délicieusement sous la dent mais sont légèrement piquantes. 

sedum spectabile brilliant
sedum spectabile brilliant © Jardipartage

Les fleurs apparaissent sur de larges ombelles plates, d’abord vertes, puis d’un vieux rose en s’ouvrant. Elles virent ensuite doucement au rouge rubis ou au pourpre suivant les variétés, en septembre et octobre. Mêmes sèches et brunies, elles restent encore très décoratives, saisies par le gel du début d’hiver.  

Ces petites fleurs, riches en nectar, sont mellifères et appréciées des butineurs, en particulier des papillons, des bourdons et des abeilles. Les fleurs coupées durent par ailleurs longtemps en bouquets. 

Où cultiver les Sédums ?

Le sedum spectabile est globalement une plante peu exigeante. Il pousse au plein soleil, dans tous les sols, mais apprécie les terres bien drainées, voire sèches. 

Comment les planter ?

Comptez 3 godets par mètre si vous voulez créer une bordure ou 5 au mètre carré, à 30 ou 40 centimètres de distance, pour une installation en massif ou en rocaille. 

sedum spectabile taille
La taille du Sedum spectabile s’effectue en fin d’hiver, © jardipartage

Dans les terres argileuses et lourdes, prenez le temps de mélanger du sable et des graviers pour améliorer le drainage.

Recouvrez légèrement le bas des tiges pour renforcer l’enracinement et terminez en tassant légèrement avec les doigts avant d’arroser. 

Quel entretien effectuer ?

L’entretien du sedum spectabile est des plus simples.  

La plante n’a ainsi pas besoin d’arrosage, même en cas de sécheresse. Elle est donc parfaitement adaptée pour créer des massifs de vivaces sans arrosage. 

Supprimez les tiges et fleurs séchées à la base en mars pour nettoyer la touffe.  

Il est inutile d’apporter un quelconque engrais, ce sédum se débrouille par lui-même. 

Pas besoin non plus de le protéger l’hiver. Rustique, Sedum spectabile supporte des températures de l’ordre de -20°C. Les tiges et fleurs séchées offrent par ailleurs déjà une première protection contre le gel. 

Les tiges et les feuilles sont relativement fragiles cassantes, c’est le petit défaut de ce sédum. Elles peuvent donc nécessiter un tuteurage discret et il vaut mieux éviter d’installer cette vivace rustique dans un coin venté du jardin.   

sedum spectabile culture pot
L’orpin apprécie aussi une culture en pot en compagnie d’autres succulentes © jardipartage

Comment les cultiver en pot ?

La culture en pot du Sedum spectabile est possible, notamment pour des variétés basses comme Siebold. Cependant, les sédums cultivés de cette manière sont plus sensibles au froid qu’en massif. Abritez-les l’hiver en extérieur et utilisez un mélange léger et très drainant. 

Ennemis et maladies des Sédums

Les limaces sont de redoutables ennemis du sédum. Elles dévorent sans vergogne leurs feuilles charnues. Utilisez des pièges à bière ou des granules de ferramol pour les tenir éloignées des jeunes pousses. 

Variétés de grands sédums conseillées

  • Sedum spectabile Brilliant (Brillant): une variété classique, très répandue, aux fleurs rose cramoisi.  Ses feuilles grasses forment une touffe dense.
  • Sédum Herbstfreude et Sédum Autumn joy: deux variétés qui développent de solides tiges élancées se couvrant de fleurs vertes. Peu à peu, ces fleurs se teintent de carmin en automne pour finir totalement brunes en hiver . 
  • Sédum de Siebold: au port retombant, c’est le sédum le plus adapté à la culture en pots ou en suspensions. Elle permet aussi d’habiller élégamment murets et rocailles. 
  • Sédum Carmen: en plus d’un joli jeu de mots, offre des fleurs rose carmin. 
  • Postman’s pride: propose un feuillage plus original, d’une couleur vert-bronze. 
  • Sédum Black pride: pousse encore plus loin l’originalité. Ses feuilles pourpres, presque noires, tranchent avec les fleurs d’un vieux rose.  
  • Sédum purple Emperor: un autre sédum pourpre sombre très beau dès le printemps. En fin d’été, apparaissent des ombelles denses de fleurs grenat.
  • Sédum Abbeydore, c’est une variété d’orpin d’automne qui pousse sur tous les sols, même les plus durs et secs l’été. La couleur de ses fleurs,  en fin d’été, d’abord rose intense puis rouge, est d’autant plus intense que le soleil est généreux. Abbeydore offre aussi un feuillage bleuté de toute beauté, dès le début du printemps, ce qui en fait l’une des meilleures variétés de sédums. Une plante à utiliser à l’avant d’un massif ou même en pot.
  • Sédum erythrostictum Mediovariegatum: à feuillage panaché
  • Sédum T Rex: aux élégantes feuilles crénelées

Utilisations des grands sédums

 Plantez les sédums dans les massifs, intercalés entre une bordure de plantes basses à l’avant qui masqueront l’été le bas des tiges disgracieux et des vivaces plus hautes à l’arrière pour offrir un tableau fleuri.

Ils se marient bien aux vivaces qui fleurissent jusqu’à l’automne: les Alstroemères, les Asters, les rudbéckias, les échinacéas,  les monardes, les penstémons aux épis de fleurs en trompettes, les achillées hybrides remontantes , ou encore les graminées, des Miscanthus à feuilles fines par exemple, des Pennisetums ou encore une liriope muscari, aux épis étroits et dressés bleus en automne.

Les grands sédums s’utilisent aussi pour créer des bordures, occuper le pied d’un mur ou d’une haie ensoleillée en compagnie de géraniums tapissants.

Les plus bas trouveront encore place dans une vaste rocaille ou sur la pente d’un talus. Ils supportent enfin les embruns, pour une installation dans un jardin de bord de mer.

Sur le même thème:

Epiphyllum: le cactus de Noël
Sédum de Palmer, sédum palmeri

Mis à jour le Juin 9, 2020 @ 8 h 06 min

7 commentaires

  1. Bonjour, j’en ai beaucoup à la maison et je pense que vous le savez mais les feuilles sont comestibles. Nous en prélevons sur les différents pieds au printemps, quand elles commencent à devenir bien larges mais que le pied n’est pas encore en fleur. Avec une vinaigrette à la crème fraîche, c’est absolument délicieux !

    1. Bonjour,

      Merci pour cette idée. Oui, les feuilles du Sedum sont comestibles. Personnellement je n’aime pas trop mais par curiosité, je vais essayer votre recette. 🙂

  2. J’ai fait une haie de sedum autumn Joy ce printemps, tout allait très bien mais tout à coup 3 plants se sont détériorés, semblent pourrir, feuilles sont devenu jaunâtre et les tiges grisâtre et flétrie, semble pas avoir de parasites, quoi faire?

  3. Bonjour Bruno, le jardinier de ma coop a planté dans un grand pot mon sedum spectabile. Il fait beaucoup de boutons mais n’arrive pas à devenir bleu comme la 1 ere fois qu’il me l’a vendu. Il était tout bleu, sauf sur des repousses très courtes, les autre doivent faire 80 cm et se cassent, le jardinier ne sait pas pourquoi, dans la coop nous en avons au nord, le mien a t il trop de vent ? Pas sur ma terrasse protégée, le jardinier doit venir lundi lui faire sa taille d’hiver merci de votre réponse Christiane Sol Laporte à Cannes

    1. Bonjour Christiane,

      Il s’agit probablement d’un problème de substrat de culture. Le Sedum spectabile aime les sols drainants, mais fertiles. Il ne faut donc pas hésiter à apporter à cette plante succulente un peu d’engrais de temps à autre. N’utilisez pas d’engrais pour plantes vertes (les succulentes n’aiment pas ça); préférez la corne broyée ou le sang séché qui amélioreront la qualité de la floraison.

  4. Bruno, SVP aidez-moi : j’ai de très beaux sedum actuellement en fleur à Fourqueux (Yvelines). Il y a quelques années, j’ai planté des morceaux de ces sedums dans mon jardin de Saint-Sornin la marche dans le Limousin; ils ont bien repris et tous les ans ils font des tiges de plus de 150 cm qui trainent au sol et très peu de fleurs. J’ai posé la question à divers professionnels et chaque fois je me heurte à l’incompréhension : c’est peut-être la terre … Avez-vous une idée, sachant que les fleurs de mes iris ont tendance à faire la même chose ‘ de grandes tiges qui se trainent au sol).

    1. Bonsoir Monique,

      Cela pourrait effectivement s’expliquer par la nature du sol, en particulier par sa richesse en azote. Les plantes succulentes, comme les bulbes/cormes de manière générale, détestent les sols trop riches et les apports d’engrais azotés. Peut-être avez-vous remarqué dans votre jardin du limousin une présence important d’orties ? L’ortie est une plante bio-indicatrice des sols trop riches…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page