Accueil » L'été » L’Agave à cou de cygne: gracieux mais gélif
agave attenuata

L’Agave à cou de cygne: gracieux mais gélif

L'Agave à cou de cygne: gracieux mais gélif
Partagez votre avis sur cet article !

Un extravagant, cet agave ! Gracieux mais gélif, l’agave attenuata, également appelé agave à cou de cygne, pousse lentement. Originaire du Mexique, cette belle plante succulente affectionne les terrains arides et peu consistants. Elle  ne supporte donc pas d’avoir les pieds humides, surtout en hiver. Où et comment cultiver cette belle plante exotique ?

Le vilain petit canard de la famille des agaves

Dans chaque famille, on trouve toujours au moins une exception aux règles de bonne conduite ! Dans celle des agaves, il s’agit d’ A.attenuata. Contrairement aux autres membres de ces plantes mexicaines, c’est la seule espèce polycarpique, c’est-à-dire capable de fleurir plusieurs fois au cours de sa vie. D’ordinaire en effet, les agaves sont monocarpiques. Leur floraison n’intervient alors qu’au bout d’une vingtaine d’années environ, parfois plus, par le bais d’une hampe florale spectaculaire, haute de plusieurs mètres, se dressant au centre de la rosette de feuilles. Sitôt la floraison terminée, l’agave entier sèche et meurt, en ayant pris soin tout de même au préalable de produire des rejetons latéraux assurant sa descendance.

agave attenuata rusticite
Agave attenuata du jardin exotique de Monaco

L’agave attenuata est lui, tout à fait capable de produire ses longues hampes florales parcourues de nombreuses fleurs jaune verdâtre (1m50 à 4m de hauteur), recourbées en cou de cygne, (à l’origine de son nom)  chaque printemps, d’avril à juin. Cette floraison n’intervient tout de même qu’après  quelques années de culture.

Second point de discorde dans cette famille, l’agave attenuata est inerme. Comprenez par là que ses feuilles molles sont dépourvues d’épines et se terminent en pointe douce. Habituellement, les feuilles des agaves sont plutôt rigides, bordées d’épines et présentent à leur extrémité un redoutable aiguillon, dangereux pour les enfants comme pour les jardiniers trop distraits.

En vieillissant, l’agave à cou de cygne forme enfin un tronc épais et court, coiffé de grandes rosettes de feuilles charnues pouvant atteindre 60 centimètres de longueur, d’un beau vert-bleuté.

Où le cultiver ?

Hormis sur le pourtour méditerranéen, notamment entre Cannes et Menton où l’agave attenuata s’épanouit en pleine terre (quelle chance !), il est nécessaire de le cultiver en pot, ou en bac, car il est frileux (limite de rusticité à -2/3°C). Quel que soit son mode de culture, cette plante exotique apprécie toujours un emplacement le plus ensoleillé possible et un sol bien drainé. Je l’ai ainsi photographiée dans une ambiance très minérale, à flanc de falaise, au jardin exotique de Monaco, ou encore en groupe dans un parterre original devant le musée Jean Cocteau de Menton (06), et bien sûr en pot à maintes reprises, du côté du Huerto del cura d’Elche (région d'Alicante) ou des petites ruelles de Ramatuelle (83)

agave attenuata floraison
Au mois d'avril, floraison en cou de cygne spectaculaire d'un Agave attenuata, Huerto del cura d'Elche (Espagne)

En climat favorable, plantez l’agave à cou de cygne en pleine-terre contre un mur orienté au Sud. Installez-le idéalement au sommet d’un petit monticule ou directement sur un talus qui favorisera un bon drainage.

En pot, il est nécessaire d’hiverner la plante dans une serre ou, mieux une véranda non chauffée, maintenue artificiellement hors gel au moyen d’un chauffage d’appoint.

Quel entretien prévoir ?

Arrosez peu cet agave, mais copieusement. Comme de nombreuses plantes succulentes, mieux vaut des bassinages réguliers plutôt que des apports d’eau à l’arrosoir ; l’excès d’arrosage entraîne en effet fréquemment une pourriture du collet. En hiver, réduisez les arrosages au strict minimum (une fois par mois).

agave attenuata entretien
Le feuillage bleuté des agaves attenuata se détache bien de celui des agapanthes à l'avant, jardin Serre Madone à Menton (06)

Côté substrat, en pot en ou en bac, utilisez un mélange à parts égales de terre de jardin, de sable et de terreau. Pensez à déposer une bonne épaisseur de tessons ou de gravier sur le fond pour évacuer rapidement l’eau d’arrosage en surplus.

Enfin, attendez pour nettoyer la touffe que la floraison ou les feuilles sèchent entièrement avant de les couper à la base, c’est presque le seul nettoyage nécessaire !

Et bien sûr, comme presque toutes les cactacées, les apports d'engrais sont parfaitement inutiles !

Mis à jour le Déc 12, 2018 @ 8 h 51 min

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.