Plantes grasses

Lewisia cotyledon: un bijou !

Connaissez-vous le Lewisia ? Non…eh bien moi non plus jusqu’à tomber sous le charme de cette belle plante de rocaille dans une jardinerie. Le Lewisia appartient à la famille des Portulacacées, comme le pourpier que l’on déguste en salade ou encore la très rare Claytone de cuba, que l’on peut consommer crue ou cuite.

Léwisia: une plante bijou

Le Lewisia, c’est donc une plante succulente (anciennement « grasse ») vivace originaire des montagnes de l’Ouest américain.

C’est une plante acaule, c’est-à-dire sans tige; sa grande rosette de feuilles persistantes, d’un vert sombre, allongées et charnues, est insérée directement sur le collet.

De cette base très graphique s’étirent de délicates hampes florales ponctuées d’une symphonie de fleurs en bouquets qui ne sont pas sans rappeler celles d’une plante qui partage un peu le même habitat montagnard : la joubarbe. La gamme de couleurs est large, s’étalant du blanc au rouge le plus criant, en passant par des teintes saumonées ou plus jaunes.

Lewisia cotyledon pot
Lewisia cotyledon en pot © Jardipartage

Où cultiver cette plante grasse ?

Les Léwisias sont adaptés au plein soleil et à la sécheresse. Ils supportent aussi très bien des hivers rigoureux (rustique jusqu’à -20°C) du moment que le sol est parfaitement drainé.  Vous pouvez l’installer sans problème au sein d’une rocaille. Vous reproduirez ainsi finalement son habitat naturel.

N’hésitez pas aussi à planter le Léwisia en pot: son faible développement (20 cm de hauteur) y est adapté. Vous pourrez aussi de cette façon bien mieux contrôler les apports d’eau et le drainage du substrat.

Plantation du Léwisia

Pour planter ou rempoter le Lewisia, mélangez dans un seau un tiers de terre de jardin avec un tiers de compost et un dernier tiers de sable. Comme les plantes grasses détestent avoir les pieds dans l’eau, le sable assure un bon drainage du substrat et il ne faut pas hésiter à mettre au fond du pot une grande épaisseur de gravier pour évacuer l’eau très vite !

Quel entretien du Lewisia effectuer ?

Après la floraison, la plante entre en dormance. Réduisez les arrosages pour respecter cette période de repos.

Surveillez les limaces, elle font d’horribles dégâts sur les feuilles charnues !

Si vous ne supprimez pas les fleurs fanées, quelques fruits vont se former. La plante va naturellement se ressemer mais les jeunes plants qui apparaîtront au printemps suivant n’auront probablement pas la même couleur de fleurs !

Le nom du Léwisia vient de Lewis, un militaire américain qui découvrit cette plante au XIXe siècle alors qu’il participait à une expédition scientifique faisant route d’Est en Ouest des Etats-Unis.

Mis à jour le Juin 16, 2020 @ 16 h 31 min

Tags

22 commentaires

  1. Bonjour Bruno,
    je viens de regarder votre vidéo pour les tuteurs en carrés pour plantes avec des fers à bétons ! Cela va m’être bien utile pour mes helianthus qui ont une fâcheuse tendance à plier au moindre coup de vent !!! Il faudra que je bricole pour qu’ils soient un peu plus hauts, car les helianthus font bien 1.50 à 2 mètres de hauteur, et encore quand ils arrivent à 60 cm de haut, je les pince pour qu’ils s’étoffent et soient plus denses en haut !
    Bonne astuce, car je veux faire une haie légère mais séparative entre mes voisins et moi, en alternant des groseilliers à fleurs, des forsythias, des Fuchsia du Cap et des helianthus !
    Merci, encore une astuce qui va me servir ! 🙂

    1. Bonsoir,

      Vous pouvez monter les modules les uns sur les autres. Ce qui est bien avec le treillis soudé, c’est qu’il à la fois suffisamment souple pour être flexible et suffisamment raide pour se tenir tout seul 😉 Bon bricolage et une petite photo une fois que les plantes auront colonisé leur tuteur sera la bienvenue 🙂

  2. Bonjour et merci pour toutes ces informations.. j’ai un autre problème avec mon seringat(en pot également), quelques feuilles jeunes surtout sont gaufrées alors que je ne vois pas de parasite(l’été dernier s’est produit la même chose). l’arbuste qui est jeune semble bien se porter. J’ai un peu traiter avec un insecticide à l’huile de colza.
    maladie seringat

    1. Bonsoir Liliane,

      J’ai ajouté votre photo au commentaire. A première vue, je dirais que votre Seringat est victime d’une attaque de (minuscules tétranyques) tisserands ou d’autres petits acariens. Armez-vous d’une loupe, ils sont généralement peu mobiles et bien à l’abri sur le revers de la feuille. Le traitement doit donc s’attarder sur ces parties de la plante. Un produit à base d’huile de colza est naturel et bien adapté.

  3. bonjour,
    les feuilles de certains de mes lewisia (en pot) sont recroquevillées…et un peu « piquées » d’où cela peut-il provenir?Merci pour votre réponse

    1. Bonjour Liliane,

      Merci pour les photos reçues, elles sont plus parlantes ! Je pense qu’il s’agit d’un excès d’eau. Dans ce cas, les feuilles du Lewisia ont tendance à se redresser et à se recroqueviller alors que pour un manque d’eau, elles ramollissent. Le substrat est-il parfaitement drainant ? Arrosez-vous (trop) souvent ? Sont-elles abritées de la pluie (utile en fonction des régions) ? Autre chose: je souhaiterais pouvoir utiliser vos photos pour compléter l’article et partager plus largement le problème à la communauté des lecteurs. Est-ce possible ?

      1. …merci infiniment pour votre réponse,je les ai laissé tout l’hiver à l’extérieur(j’habite en Provence) sous abri sans arrosage ou peu.Pour le substrat, il y a des cailloux au fond du pot et c’est un terreau universel de qualité, je mets de l’engrais osmocote etc.. Oui bien sûr vous pouvez récupérer les photos.votre site est très intéressant et utile!

      2. … votre réponse explique peut-être le problème: c’est parfait pour l’arrosage, les cailloux…Pour le terreau, je vous aurais plutôt conseillé un mélange 1/2 terre de jardin – 1/2 sable ou gravier. Les terreaux sont souvent trop riches. Pour l’engrais, c’est pareil: les plantes succulentes n’en ont pas besoin, surtout installées dans des petits pots. Ou alors de l’engrais liquide, pauvre en azote.

  4. Bonjour, j’ai des Lewisia depuis plusieurs années que j’avais laissés dans leurs pots en plastique d’origine. j’ai voulu les rassembler pour avoir une belle potée de plusieurs couleurs, mais la transplantation les a fait mourir !
    Pouvez-vous me conseiller sur la période à laquelle je peux les transplanter, en sachant que j’en ai de nouveaux qui sont en ce moment en fleurs et en boutons. Je les ai rentrés dans une pièce à 15°C pendant la grosse période de gel, mais je pense pouvoir les ressortir maintenant. Dans quel type de pot le lewisia se sent le mieux : Une vasque, un pot profond. J’ai aussi de vieilles bassines en métal trouées au fond ? Merci de m’aider, je ne voudrais pas perdre ceux que j’ai maintenant !
    Je compte sur vos conseils !
    Merci d’avance ! 🙂

    1. Les Lewisias sont des plantes succulentes: il faut les rempoter pendant la période de croissance, au cours du printemps (avril-mai). Leur repos intervient pendant l’été. Les succulentes aiment les pots en terre cuite, plus respirants. Vous pouvez les planter indifféremment en coupes ou dans des pots légèrement plus profonds. Elles aiment aussi se sentir à l’étroit et un substrat de culture léger et minéral (mélanger une bonne proportion de gravier à la terre ou au terreau).
      Au moment du rempotage, laissez la motte entière sans défaire les racines et n’arrosez pas ou alors très peu.
      Dans votre cas, j’utiliserais donc les bassines en métal comme « cache-pots », pas pour une plantation directe.

      1. Bonsoir Bruno, et merci de votre réponse !
        J’en ai 6 actuellement, dont 2 sont en boutons et 1 est en fleur. J’aimerais les mettre ensemble pour avoir un beau mélange donc, vous me conseillez de trouver un pot en terre cuite mais de quelle dimension pour que les 6 y vivent bien ?
        Au moins 30 cm, non ?
        Merci pour vos précieux conseils, je suis contente d’avoir quelqu’un qui réponde aux questions posées, et qui travaille le BIO en plus !
        Bonne journée à vous !

  5. j’ai cassée une tige de ma plante Lewisia , je l’ai mis dans un verre avec de l’eau, est-ce quelle prendras racine ? merci d’avance pour votre réponse

    1. Bonjour,

      Pourquoi pas ? Je vous conseille de couper la partie supérieure d’une bouteille plastique et de couvrir le verre d’eau de ce chapeau qui maintiendra la bouture au chaud. Un petit morceau de charbon aussi dans l’eau pour éviter qu’elle ne pourrisse. Ou alors la changer régulièrement.

  6. J’ai acheté un Lewisia (mai 2015), je l’ai rempoté et mis en plein soleil, tout s’est bien passé, il avait déjà des fleurs, qui ont bien duré plus d’un mois mais il n’a pas refleuri de tout l’été, est-ce normal, ses feuilles sont très belles il est plein sud et j’habite dans le var donc, il devrait se plaire! Qu’en pensez-vous?

    1. Bonjour Odile,
      Il est tout à fait normal que votre Lewisia n’ait pas refleuri. Il le refera l’an prochain. Veillez simplement à offrir à votre Lewisia un sol drainant, quelques arrosages réguliers et comme vous le faites, le plein soleil. De la couronne de feuilles émergera au printemps une ou plusieurs hampes de fleurs.

      1. Les lewisias que j’avais l’année passée et que j’ai perdus quand je les ai rempotés, avaient fleuris sans discontinuer de l’hiver (dans ma chambre ou il fait 15°C environ, jusqu’au moment où je les ai rempotés et tous perdus.(soit le mois d’Août environ) Je n’ai toujours pas rempotés les nouveaux que j’ai, mais je les ai sortis au soleil en les abritant avec un petit parapluie pour éviter le soleil direct. Je pense les rempoter dans le courant du mois de Mai, après les fameux saints de glace ! Pensez-vous que ce soit bien ?
        J’aime vos conseils qui sont toujours clairs et judicieux ! Merci beaucoup ! 🙂

      2. Bonsoir,

        Vous étiez pourtant dans le vrai l’an dernier, à savoir qu’on divise généralement les Lewisias en été (juillet, août), c’est donc en été le bon moment de les rempoter ! Pour ce qui est de les abriter du soleil, je ne pense pas que cela soit une très bonne idée. Les Lewisias sont des plantes très rustiques (elles résistent jusqu’à -20°C), mais de plein soleil, que l’on arrose très peu. Je pense que la perte des sujets de l’an dernier est due à l’hivernage à l’intérieur, sans doute aussi accompagnée d’un excès d’arrosage.

      3. je les ai abrités du soleil très chaud que nous avons eu il y a 15 jours environ. Comme je n’ai toujours pas trouvé de pots pour les rempoter, je vais les enterrer à 5 ou 6 cm de profondeur dans leurs pots d’origine pour que l’irrigation se fasse bien. Maintenant qu’ils sont dehors depuis 1 mois environ, je vais leur trouver une place au soleil dehors qui leur sera définitive, même une fois rempotés !
        Merci pour votre réponse, et passez un bon 1er Mai ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer