Accueil » L'hiver » Plantez un érable du Japon en pot
Planter erable du japon

Plantez un érable du Japon en pot

L’érable du Japon (Acer palmatum) est un magnifique petit arbre originaire du Japon et de Corée. Il offre en automne un spectacle inoubliable lorsqu’il se couvre de jaune, orange ou rouge suivant la variété.

Sa culture est délicate car ce petit arbre pousse dans ses régions d’origine sur les pentes des volcans, en altitude, sur un sol acide, drainant, et sous une pluviométrie aussi régulière que généreuse. Un érable (nain de préférence comme avec la variété Dissectum au feuillage très découpé), s’il n’est pas destiné à rester à l’état de bonsaï, a besoin d’un grand pot pour développer son système racinaire.

Comment planter en pot un érable du Japon ?

Comment planter un erable du japon en pot

  1. Choisissez un pot en terre cuite d’au moins 50 centimètres de large  et autant, voire plus, de profondeur. La terre cuite est idéale car elle laisse respirer les racines. L’inconvénient, c’est qu’un tel pot se montre plus sensible au gel. Aussi optez pour un contenant vernis. Pensez à le surélever (sur des cales en bois par exemple) pour permettre à l’eau de s’évacuer par le bas.
  2. Tapissez les parois du pot d’un tissu géotextile (à l’exception du fond qui doit rester libre pour que l’eau s’écoule). Il offre une première protection de la motte contre le froid.  
  3. Mélangez 1/3 de pouzzolane, 1/3 de terreau universel et pour finir, 1/3 de terre de jardin non calcaire.
  4. Évitez d’utiliser dans votre mélange de la terre de bruyère car elle se dessèche plus rapidement en été. Déposez dans le fond du pot un lit de 5 centimètres de gravier afin que l’eau d’arrosage puisse s’évacuer par le trou.
  5. Plantez l’érable lorsque l’ensemble de  son feuillage est tombé, pas avant.  Installez l’arbre en laissant le collet à l’air libre.
  6. Complétez avec le mélange réalisé et tassez fermement  à la main.
  7. Terminez par un paillage (d’écorces, de pouzzolane ou encore de galets) qui offrira, en plus d’être réellement esthétique, une protection supplémentaire, aussi bien estivale (contre le dessèchement) qu’hivernale (contre le froid).

L’arbuste se montrant vulnérable au cours de ce 1er hiver, protégez par ailleurs immédiatement contre le froid en recouvrant les parois extérieures du pot d’un plastique à bulles ou d’une toile de jute nouée à l’aide d’une cordelette.

Erable du japon en terrePour illuminer un coin sombre

L’érable du Japon constitue un très bon choix dans des cours un peu sombres. Il est facile à entretenir. Placez-le à l’abri des vents froids, où ses couleurs orangées font merveille à l’automne, comme par exemple celles de l’érable du Japon Atropurpureum.  Evitez-lui autant que possible le soleil de midi qui brûle ses feuilles l’été.

Petite histoire de l’Acer palmatum

Le Japon est longtemps resté un pays fermé aux étrangers et, a fortiori, aux occidentaux. Aussi fallut-il attendre le voyage dans l’archipel nippon en 1776 de Carl Peter Thunberg (1743-1828), un naturaliste suédois, qui, le premier, décrivit la plante. L’Acer palmatum ne sera toutefois introduit en France qu’à partir de 1820 et l’engouement du public pour ce bel arbuste n’interviendra qu’à partir de la seconde moitié du 19 ème siècle.

Mis à jour le Fév 27, 2019 @ 10 h 54 min

 

Plantez un érable du Japon en pot
5 (100%) 1 vote[s]

A propos de Bruno Nunez

Jardinier du côté de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les végétaux et l'univers du jardin. Des infos, des expériences, des portraits de plantes, les animaux, le bien-être par les plantes...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, du naturel avec une bonne dose de bon sens !

50 Commentaires

  1. bonjour, j’ai un acer palmatum en pot sur ma terrasse depuis 4 ans, il grandissait très bien et soudain il y a environ 3 semaines les feuilles ont commencé à se dessécher et à jaunir. L’arbuste mesure presque 2 mètres et il est planté dans la terre de bruyère. Il est exposé au sud-ouest et arrosé régulièrement par arrosage automatique (5 mn / jour). Que faire pour le sauver ? Merci par avance pour votre aide

    • Bonjour,

      Votre Acer a trop chaud.L’exposition Sud-Ouest ne lui convient pas, le soleil grille son feuillage et assèche le substrat. Déplacez-le sous la frondaison d’un arbre pour qu’il profite d’ombre tout l’après-midi. Maintenez aussi son sol humide par des arrosages plus importants. Attention, sol frais mais pas détrempé ! Attention également au niveau de l’arrosage à ne pas toucher les feuilles ! Pas d’arrosage par aspersion !

      • Merci pour votre réponse, hélas je ne peux pas le déplacer car ma terrasse est exposée sud-ouest, donc soleil tout l’après-midi ! Je suis surprise que mon Acer ait séché au printemps, cela faisait 4 étés qu’il se portait à merveille. Les feuilles sont toutes sèches mais ne tombent pas, pensez-vous que je puisse le sauver, et si oui comment ? Excusez-moi d’insister et encore merci pour votre réponse, bonne soirée

      • Bonjour,

        En 4 ans, les racines ont dû se développer jusqu’à tapisser les parois du pot, rendant l’érable du japon plus sensible aux coups de chaud. Vous pouvez essayer d’y installer un arrosage en goutte-à-goutte avec une bouteille d’eau pour conserver le substrat frais en permanence et pourquoi pas, suivant la configuration de votre balcon, ombrer aussi l’arbre (voile d’ombrage, parasol) les après-midis. De nouvelles feuilles vont se reformer. Il sera important d’effectuer un rempotage dans un pot plus grand (mais pas beaucoup plus grand) dès le début du mois d’octobre.

  2. Bonjour
    J’ai sept érables du japon dans des jardinières en terre cuite. L’un (Purple Gost) vient de mourir à l’âge de trois ou quatre ans : tronc et branches ont séché très vite. Puis-je utiliser la même jardinière pour le remplacer ? Quelles précautions dois-je prendre ? Dois-je également remplacer la terre ? Des taches noires sont apparues sur les feuilles d’un autre (Moonrise). Je ne sais pas comment les traiter ! Bouillie bordelaise ? J’ai sept autres érables en pleine terre, qui heureusement se portent bien !

    • Bonjour Pierre,

      A moins de parfaitement nettoyer et désinfecter la jardinière, je vous déconseille de la réutiliser pour planter un nouvel érable. S’il s’agit d’une maladie fongique, les spores du champignon peuvent en effet rester en dormance plusieurs années à l’abri du contenant et infecter le nouvel arbre peu après son installation. Pour ce qui est du substrat, il est effectivement absolument indispensable de le changer entièrement, à la fois pour les raisons sanitaires évoquées mais aussi à cause des besoins: la terre aura probablement été épuisée par le précédent Acer.
      Pour ce qui est des taches noires, il pourrait s’agir de la maladie des taches goudronneuses mais il faudrait une photo (vous pouvez l’envoyer à contact@jardipartage.fr) pour confirmation car le champignon responsable se rencontre surtout sur les érables planes et sycomores. Si tel est le cas, aucun traitement n’est efficace. La maladie se propage par les feuilles mortes laissées au sol. Il est donc indispensable de les ramasser entièrement dès la chute et de les éliminer pour éviter la contamination des sujets de pleine terre.

  3. Bonjour Bruno j’ai eu hier une vilaine déception avec mon érable japonais en pot de 30cm , , il mesure 1M , Il est en pot plastique ( hé oui , pas jojo , mais moins cher et surtout moins lourd que les gros pots en terre cuite et moins vulnérable au gel ) je l’ai depuis plusieurs années ,complètement à l’ombre devant des arbustes . Il reçoit très régulièrement de l’eau ( hé oui mon eau est calcaire )en aspersion .il se portait très bien Mais en ce moment ici en Ile de France ,il fait chaud ;, je l’aspergeais tous les jours et depuis 2 jours j’ai complètement oublié de le faire et je l’ai retrouvé les feuilles complètement frippées , moi qui attendait fébrilement le rougissement des ses feuilles ! Nada ! je dois attendre l’année prochaine ……est ce que je pourrais en profiter pour le changer de pot maintenant , un peu plus grand , car je trouve que le tronc a bien épaissi , bien sûr en le changeant , je suivrai vos instructions écrites plus haut.
    UN grand merci d »avance

    • Bonjour Anne,

      Oui, le rempotage de votre érable est favorable à l’automne. Je vous conseille d’attendre quand même la chute totale du feuillage, l’arbre sera alors entré au repos. Débutera alors le moment le plus adéquat pour l’installer dans son nouveau contenant. Vous aurez jusqu’à la fin d’hiver (fin mars) pour le faire, à condition bien sûr d’éviter de rempoter pendant les périodes de gel ou de neige ! Bonne journée 🙂

  4. Bonjour Bruno,

    je souhaitais mettre plusieurs Acer Palmatum aureum en pot pour encadrer ma terrasse de restaurant. Je trouve cela d’une grande esthétique et peu vu dans ce cadre.
    En revanche, à la lecture des différents commentaires, je me demande si c’est une bonne idée…car même si je cherche à rendre ma terrasse attrayante et original pour la clientele, je veux également que les arbres se sente bien.
    Le principal problème que j’identifie, serais surtout l’exposition de ma terrasse. Car elle est plutôt ombragée le matin, le soleil est caché derriere des immeubles, puis passe plein soleil de 14h à 17h pour finir de nouveau à l’ombre.
    Ma seconde interrogation concerne la nuit, car je rentre ma terrasse…donc les plantes avec…serais-ce un problème pour ces arbres d’être déplacé quotidiennement ?

    • Bonsoir,

      3h d’ensoleillement, c’est largement supportable pour un érable du japon…enfin, tout dépend du climat en fait. Le soleil du Var n’est pas tout à fait le même que celui du Finistère. En Bretagne, l’érable du Japon peut être cultivé en grande partie au soleil. Si vous êtes dans le Sud, notamment dans le midi et Sud-Est, ce n’est pas possible, ses feuilles grilleront, même avec 3h de soleil au plus fort de la journée. Orientez-vous alors davantage vers des arbustes (oranger du Mexique sundance ou aztec pearl par exemple) ou de belles grimpantes (bougainvillée, dipladénia , dentelaire du Cap)supportant bien les climats chauds et la sécheresse passagère. Prévoyez un support roulant sous le pot pour les déplacer à votre guise.

      • Merci pour votre réponse Bruno, ainsi que vos précieux conseils.
        Il est vrai que j’avais complètement oublié de vous preciser que j’habitais sur Lyon…

      • Bonjour je viens de recevoir mon érable du Japon je voudrais savoir si je dois le mettre dehors en sachant qu’il fait une dizaine de degrés et que j’habite en correze
        Merci de Votre reponse

      • Bonjour Francine,

        Votre nouvel érable peut rester dehors sans problème, les Acer sont parfaitement rustiques.

  5. Bonjour Bruno. J’ai remarqué hier dans la terre de mon érable en pot de minuscules mille pattes rouge / bruns qui se renforcent dans la terre si je les dérange. Je suis inquiète. Mon érable est tout jeune mis en pot au printemps . Merci.

    • Bonjour Françoise,

      Avez-eu le temps d’observer l’une de ces chenilles ? Est-elle de couleur vive, jaune-orange en particulier, très poilue ? Dans l’idéal, pour que je puisse vous aider davantage, il faudrait pouvoir en capturer une (avec des gants !) et la photographier. Vous pouvez alors me faire parvenir l’image à contact@jardipartage.fr pour qu’elle vienne illustrer votre question et que je puisse précise ma réponse. Bon après-midi,

  6. Bonsoir j’ai acheté un érable du Japon (atropurpurem) Il est en pot pour le moment par la suite il ira en terre, j’aimerais avoir des conseils pour bien l’entretenir, faut il lui apporter un apport nutritif (engrais, etc…), Quand faut t’il le remboter comment procéder et comment choisir la taille du pot, Et je me poser la question quand il sera en terre lors de la période d’hiver si il neige que faudra t’il faire. Merci d’avance pour la réponse et si possible de pouvoir avoir contact avec vous si j’ai d’autres questions dans les mois à venir ou autres cordialement.

    • Bonjour Nancy,

      La culture de cet érable est parfaitement adaptée en pot. Il peut même y rester toute sa vie ! Le contenant doit être en terre cuite, idéalement, plus respirante pour les racines que le plastique rotomoulé. Pour le substrat, mélangez une bonne terre de jardin avec de la terre de bruyère et une ou deux poignées de sable. Pensez à bien drainer le fond du pot avec un lit de gravier. Pour l’exposition, il vaut mieux la mi-ombre, soleil en matinée et ombre tout l’après-midi. Arrosez dès que le substrat sèche en surface et maintenez un paillage en surface pour éviter un déssèchement trop rapide. Pour l’engrais, 2 apports (au printemps et début été) suffisent. Épandez un engrais à libération lente, équilibré en N-P-K. En hiver, l’arbre perdra ses feuilles (il est caduc) mais n’a pas besoin d’une protection particulière. Les semaines de grand froid néanmoins, vous pouvez rapprocher le pot d’un mur bien exposé, à l’abri du vent et des intempéries. La taille du pot, enfin, dépend de l’arbre. Il vaut mieux commencer petit et monter progressivement en diamètre, avec rempotage tous les deux ans. A ce moment là, le diamètre du pot doit être à peine plus grand (on doigt pouvoir passer un à deux doigts tout autour) que la motte. Bonne plantation !

  7. Bonjour Bruno, c’est la 2ème fois que je tente l’aventure avec un acer palmatum sumi-nagashi. Le premier, que j’avais directement planté dans la terre du jardin, est mort en un temps record. Cette fois-ci j’en ai planté un en pot, taille environ 40 centimètres en hauteur. Je l’ai planté dans un grand pot avec des billes dans le fond et un tissu de protection, comme cela m’avait été indiqué. Mélange de terreau universel et de terre de bruyère. Ayant un jardin plein sud je l’ai placé dans un coin où il prend surtout le soleil en 2ème partie d’après-midi, mais je ne peux éviter un peu de vent. Ma question concerne l’arrosage : comment être certaine de ne pas trop l’arroser ? Et vu que le fond du pot est composé des billes je me demande si l’eau s’évacue correctement. Merci d’avance pour votre réponse car je me sens très peu sûre de moi avec ce spécimen.

    • Bonjour,

      Côté exposition, l’érable du Japon préfère un emplacement où il profite du soleil en matinée puis d’ombre tout l’après-midi. Le vent n’est pas problématique au printemps/été, sauf à assécher plus rapidement la motte. Par contre, évitez ce courant d’air (froid) l’hiver, même si les Acer palmatum sont très rustiques en terre, beaucoup moins en pot.

      Pour ce qui est de l’arrosage, vérifiez surtout que l’eau s’évacue bien. N’utilisez d’ailleurs pas de soucoupe au-dessous. Pour être sûre de devoir arroser, enfoncez le doigt dans le substrat. Il peut paraître sec en surface (1 à 2 cm) mais être humide plus bas: il n’est alors pas utile d’arroser. Et vous n’en avez pas parlé, mais un pot en terre cuite (pas de plastique surtout) est ici indispensable pour le bien-être des racines (la fraîcheur de la motte est mieux conservée) !

    • Merci beaucoup.

  8. Bonjour, je possède un érable du Japon qui est en pot et semblant bien installé dans ma cour mi ombre mi soleil depuis cet été et la, depuis qu il y a eu un coup de froid avec 2 nuits où il a gelé ,ses feuilles ont dessèche et tombent (est ce normal en hiver ? ) . Paradoxalement il y a de jeunes feuilles qui ont poussé au pied de l érable . Que dois je faire . Merci

    • Bonjour Nathalie,

      Oui, c’est tout à fait normal. Les érables du Japon sont des arbres à feuillage caduc. Les feuilles tombent donc en automne après avoir pris de très belles teintes, du rouge au jaune vif en passant par les cuivres suivant la variété.

      • Merci Bruno .il peut donc passer l hiver dehors sans craindre le gel ?

      • Bonsoir Nathalie,

        Oui il peut rester dehors sans problème. Néanmoins, comme c’est sa première année de culture, protégez le pot et la souche en utilisant du carton ondulé ou en disposant un matelas de feuilles mortes maintenues par du grillage tout autour du pot. Vous pouvez aussi le rapprocher d’un mur bien exposé, il sera plus abrité des gelées.

      • Merci beaucoup Bruno pour vos conseils que je vais appliquer .bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.