Haie persistante

L’oranger du Mexique: Choisya ternata

L’automne est la saison idéale pour planter arbres et arbustes, qu’ils soient vendus en racines nues ou en containers. C’est maintenant en effet que l’enracinement s’opère, à la faveur de pluies abondantes qui assouplissent une terre encore relativement chaude.  C’est donc le moment d’installer une haie. Avec ce billet, je lance aujourd’hui une série de 6 fiches qui vous amèneront à découvrir ou redécouvrir quelques espèces à associer pour former une haie libre et fleurie.

L’oranger du Mexique : Choisya ternata

Comme leur nom l’indique, les Choisya sont originaires d’Amérique Centrale et le subtil parfum que dégagent leurs fleurs blanches ou le froissement des feuilles les rapproche de l’oranger. Ce sont des arbustes à croissance rapide, au feuillage persistant, dense, brillant et lumineux,  s’étalant du vert tendre au jaune suivant les cultivars. L’espèce type porte à la périphérie des jeunes pousses vert clair, qui se distinguent des autres feuilles d’un  vert un peu plus soutenu.

L’abondante floraison des orangers du Mexique survient en avril-mai. Les fleurs étant mellifères, elles attirent insectes butineurs et auxiliaires du jardin et favorisent la biodiversité.

L'oranger du Mexique, choisya ternata

L’oranger du Mexique supporte tout type de sol, pourvu qu’il ne soit ni trop sec, ni trop humide.

S’il est peu exigeant de ce côté-là, il se montre en revanche plus difficile quant à son emplacement. Épargnez-lui les courants d’air frais et les zones d’ombres. Préférez un endroit plus ensoleillé, quitte à lui offrir le plein soleil en été. Il s’en accommodera très bien, sous réserve d’arrosages réguliers.

L’oranger du Mexique est un arbuste sans grand entretien.

Son port arrondi s’élargit avec l’âge. Il n’est donc pas nécessaire de le tailler, si ce n’est pour supprimer les fleurs fanées après la floraison, ce qui favorisera une meilleure remontée en fleurs à l’automne, jusqu’aux premières gelées destructrices.

Variétés d’oranger du Mexique conseillées

Si vous ne recherchez pas d’effet particulier, optez pour l’espèce type, c’est-à-dire Choisya ternata. Sinon, voici d’autres variétés plus originales.

Choisya White dazzler

Cet oranger du Mexique forme une boule d’1,20 m de diamètre, il est donc idéal pour une culture en pot, sur une terrasse. Mais il trouve tout aussi bien place dans un massif, en haie basse fleurie, en compagnie d’autres arbustes persistants, ou à l’avant de tamaris de printemps dont il cache le bas dégarni.

Si son support de culture est bien drainé, White dazzler est rustique (-20°C) et ne craint ni les fortes chaleurs, ni le froid.

choisya white dazzler

Cette variété séduit par son feuillage luisant et persistant, plus fin que l’oranger du Mexique classique. Sa floraison blanche, très parfumée avec des notes d’agrumes, intervient au printemps et recouvre presque totalement l’arbuste. Cette variété étant remontante, une seconde floraison, tout aussi intense, arrive en fin d’été.

Enfin, sa taille et son port naturellement compact facilitent son entretien : le Choisya « White dazzler » ne se taille pas !

Choisya ternata sundance

Sinon, peut-être jetterez-vous votre dévolu sur Choisya ternata « sundance », une variété au feuillage doré qui supporte bien le soleil mais se révèle moins rustique (-10°C) et vigoureuse que l’espèce précédente.

Choisya Aztec pearl

Avec son feuillage vert persistant très découpé et ses fleurs blanches mellifères, cet arbuste compact (1 mètre en tous sens) arrondi apporte une touche d’exotisme. De mai à juillet, ses fleurs blanches, roses en boutons, simples, parfumées s’épanouissent en bouquets. Elles sont plus grandes que celles de l’oranger du Mexique classique.

oranger du mexique aztec pearl
Choisya Aztec pearl © Peganum, Flickr

Installez-le en situation très ensoleillée, dans un sol bien drainé. En terrain humide, l’oranger du Mexique Aztec pearl ne survit par longtemps. Il est assez peu rustique, en région froide, plantez-le à l’abri des courants d’air dominants. Côté entretien, il est inutile de le tailler.

Plantez cet oranger du Mexique compact en bac ou en pot, sur une terrasse ou un balcon, à côté de cistes pour profiter de l’agréable odeur d’oranger de ses fleurs.

D’autres arbustes à associer :

Les feuilles du laurier-tin sèchent
La germandrée: un arbuste à feuillage gris

Mis à jour le (last-modified]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page