Accueil » Le printemps » Des fraisiers cultivés sur palette
plantation fraisier sur palette

Des fraisiers cultivés sur palette

Des fraisiers cultivés sur palette
Partagez votre avis sur cet article !

Depuis plusieurs années, je suis déçu par mes planches de fraisiers. D’une part parce qu’elles sont envahies de mauvaises herbes difficiles à éradiquer (malgré le paillage fait de BRF). D’autre part, parce les fruits en formation sont dévorés avant même d’arriver à maturité par des limaces et des fourmis gloutonnes. Et enfin parce que le sol, trop humide l’hiver et sec l’été, est propice à l’apparition de maladies.

Au vu de ce constat peu engageant, et comme mes enfants adorent ces petits fruits rouges, j’ai décidé cette année de revoir ma façon de cultiver les fraisiers. C’est ainsi que je me suis lancé dans l’expérience des fraises sur palette !

Quel type de palette utiliser ?

Une palette simple, non consignée et surtout non traitée ! Il est facile de se procurer ce type de palette « légère » auprès des sociétés de transports par exemple. Certains entrepôts les laissent même à disposition devant leur porte pour s’en débarrasser.

La palette trouvée, le reste n’est que bricolage et ingéniosité !

Préparer la palette pour la plantation des fraisiers.

planter des fraisiers
Agrafez sur le fond et les bords de la palette du géotextile. (c) Jardipartage.fr

Une petite demi-heure suffit. Personnellement, j’ai d’abord vissé quelques lames de volige sur les côtés de  la structure pour empêcher le mélange de terre versé dans le contenant de se disperser. J’ai ensuite agrafé un film géotextile sur l’arrière (ou le fond, suivant comment est perçu ce côté de la palette). En plus de retenir la terre, la perméabilité du géotextile aide à l’évacuation du surplus d’eau de pluie ou d’arrosage.

J’ai ensuite préparé dans une brouette un volume important d’un mélange de terre de jardin, compost bien mur et terreau potager de qualité additionné d’une poignée d’engrais organique fraisiers. L’idée est ici d’offrir un substrat de culture léger, suffisamment drainant et riche, car ces petits fruitiers sont gourmands !

Une fois la palette remplie de terre, et pour contrecarrer les pousses de mauvaises herbes, j’ai découpé et agrafé sur le dessus un film de paillage noir. Micro perforé, il laissera l’eau d’arrosage s’infiltrer tout en conservant un sol frais l’été.

La plantation des fraisiers.

Pour ce premier essai sur palette, j’avais envie d’installer 16 pieds différents répartis comme suit : 3 Ostara, 4 Charlotte, 3 Cirafine, 3 Rabunda et 3 Maestra.  Histoire de profiter de goûts variés et d’une période de maturité étalée. Certaines variétés de cette sélection sont d’ailleurs remontantes, c'est-à-dire qu’elles produiront en continu de fin mai/début juin à octobre.

plantation fraisier
Un paillis et quelques plantations autour gommeront le côté disgracieux de l'installation. (c) Jardipartage.fr

Pour la plantation, après avoir lassé les mottes en godets bassiner 10 min, j’ai installé les pieds en les espaçant d’une vingtaine de centimètres. J’ai terminé en en tassant légèrement, en complétant d’un peu de terreau supplémentaire et surtout par un arrosage copieux, comme pour tout rempotage. Afin de masquer l’aspect disgracieux du film noir, j’ai disposé une bonne couche de broyats de végétaux sur le dessus. J’installerai aussi dans quelques temps un arrosage en goutte-à-goutte pour arroser juste ce qu’il faut chacun des pieds.

Résultat dans quelques semaines.

La culture des fraisiers peut également être menée sur support vertical, notamment sur une toile spécifique disposant de poches dans lesquelles sont installés les pieds. Cette méthode de culture est intéressante dans les petits jardins ou pour obtenir quand on est citadins de belles fraises sur le balcon.

A propos de Bruno Nunez

Je m’appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l’univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes…bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l’ornement…Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

3 Commentaires

  1. je me marre cultiver des fraisiers!!!!. prenez un morceau de tuyau de canalisation de route diamètre 400 coupez le en deux dans la longueur .posez les sur des agglos … vous n’aurez pas a vous baisser pour récolter remplissez de ce que vous voulez…. bâchez percez plantez si c’est du tuyau annelé percez le fond des cannelures pour que l’eau ne stagne pas .obturez a chaque bout avec du bois ou autre mais il faut que l’eau s’écoule du fond. prendre du tuyau de 25 d’arrosage faire des arches au dessus des plants y accrocher le filet de protection pour les oiseaux arrosage auto par petits asperseurs soit au centre des arches soit sur le cote .engrais une fois par mois et c’est le régal chez moi sur 36 mètres j’ai 250 fraisiers .pour les tuyaux sa ce chine sur les chantiers … les restes sinon pour info ça vaut environ 220 euros les 6 mètres égal donc 12 mètres de fraisiers 80 plants l’hiver je couvre avec un géotextile pour récolte précoce film poliane en avril.

    • Bonjour Yves,

      Merci pour ces astuces de culture. Avec trop fois rien et beaucoup d’imagination, il est possible d’augmenter les rendements de façon considérable. Seule difficulté ici, trouver comment “récupérer” (de façon légale bien sûr) les tuyaux en questions. Neufs, ils sont bien trop chers.

  2. merci pour cette idée… nos fraisiers n’ont pas bien donnée en 2013… problème de limaces notamment et surement pas bien placé au jardin, on reflechit avec mon chéri pour faire autrement
    faut que je lui montre cet article
    bon dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *