Palmiers et Plantes Exotiques

Cannas : Peut-on les laisser en pleine terre l’hiver ?

Appréciés pour leurs fleurs colorées et pour leur végétation exotique, les Cannas sont des plantes vivaces qui ne résistent pas beaucoup au froid. Peut-on laisser les Cannas en pleine terre l’hiver ? Tout dépend du climat et de leur emplacement au jardin.

En climat doux : Comment protéger un Canna en hiver ?

Dans les départements côtiers et les régions de climat doux, on peut laisser les Cannas en pleine terre tout l’hiver, mais il faut les protéger du froid et d’une humidité trop importante.

Pour commencer, les touffes de Cannas doivent être taillées afin de les nettoyer. Rabattez toutes les feuilles et les tiges à 10 cm au-dessus du sol à l’aide d’un sécateur. Pour les tiges de section les plus importantes, vous pouvez utiliser un coupe-branche.

Laissez ensuite tous les tubercules dans la terre, mais protégez-les du froid et de l’humidité en étalant et en formant un monticule de feuilles mortes afin de les recouvrir.

En climat froid : Rentrez les cannas !

Dans les régions très froides l’hiver soumises à de fortes gelées ou lorsque les températures descendent régulièrement sous -5°C, les souches des Cannas doivent être arrachées et rentrées à l’abri tout l’hiver comme celles des Dahlias.

Quand déterrer vos Cannas ? En novembre ou décembre, juste avant la première gelée ou juste après. Le feuillage flétrit et meurt alors rapidement.

Pour commencer, coupez toutes les tiges à 10 cm du sol. Déposez les déchets obtenus dans votre tas de compost. Afin de réduire leur volume et d’accélérer leur décomposition, vous pouvez les passer dans un broyeur à végétaux. Vous pouvez aussi étaler les résidus obtenus comme paillage au pied de plantes vivaces fragiles, ce qui les protègera du gel.

Utilisez ensuite une fourche-bêche pour déterrer la souche du Canna. Pour ne pas blesser les tubercules, enfoncez les dents assez loin autour de la motte. Faites levier avec le manche pour la sortir de terre.

Si la terre est humide, laissez sécher la motte quelques heures au soleil avant de la rentrer. Gardez toute la terre, sauf si la motte est trop lourde et volumineuse, auquel cas, il ne faut pas hésiter à gratter avec les mains ou à retirer un peu de terre au jet d’eau pour l’alléger.

Une fois secs, rangez ensuite les rhizomes dans des cagettes, posés sur un lit de terreau ou de sable afin de limiter leur dessèchement. Evitez aussi qu’ils se touchent, ce qui limite l’apparition et la transmission de pourritures.

Rentrez vos cagettes dans un abri ou un garage hors gel sombre et régulièrement aéré. La température doit rester fraîche, sous les 10°C, afin de ne pas faire redémarrer la végétation.

Laissez vos tubercules de Cannas au repos, au sec, sans les arroser, jusqu’au mois de mars.

Conseil du jardinier : Si vous cultivez de nombreuses variétés de Cannas, n’oubliez pas de soigneusement les étiqueter afin de les identifier au moment de la plantation : indiquez leur nom et leur emplacement au jardin.

Remettre les Cannas en végétation après l’hiver

A la fin de l’hiver (mars), nettoyez et triez les tubercules des Cannas conservés : éliminez ceux qui ont pourri ou séchés. Vous pouvez aussi en profiter pour les diviser : ils sont alors très faciles à séparer à la main.

Recouvrez-les ensuite d’un mélange de terre et de terreau. Humidifiez régulièrement les semaines suivantes. De nouvelles jeunes pousses vont apparaître.

Conservez-les ainsi au chaud jusqu’à leur plantation en pleine terre, quand les risques de gelées seront passés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page