bougainvillier en hiver | Jardipartage

Comment prendre soin de son bougainvillier en hiver ?

Le bougainvillier (Bougainvillea sp.) est un élégant arbuste grimpant méditerranéen. Originaire d’Amérique du Sud et centrale, il aime le soleil et la chaleur. Ses ennemis : le froid et l’humidité. Sous nos latitudes, il est donc indispensable de l’hiverner pour qu’il passe la saison froide sans encombre. Découvrez nos conseils pour protéger votre bougainvillier pendant l’hiver.

Le bougainvillier, un arbuste exotique et frileux

Le nom du bougainvillier, ou bougainvillée, lui vient du navigateur Louis-Antoine de Bougainville, connu pour avoir mené le premier tour du monde commandité par le gouvernement français de 1766 à 1769. Le botaniste Philibert Commerson découvrit cette fleur extraordinaire au Brésil et la ramena en Europe lors de cette incroyable expédition.

Aujourd’hui, les bougainvilliers ornent les façades méditerranéennes, des côtes françaises au Portugal, en passant par l’Espagne et la Grèce. Leurs bractées blanches, jaunes, roses, violettes, rouges ou orangées font toute la beauté de l’arbuste. S’il est persistant en zone tropicale, le bougainvillier perd ses feuilles dans nos régions tempérées durant l’hiver.

Peu rustiques, la plupart des variétés ne supportent pas des températures en dessous de – 5 °C. Dans nos régions, il est donc indispensable d’hiverner ces arbustes frileux, qu’ils soient plantés en pleine terre ou cultivés en pot.

où mettre un bougainvillier en hiver | Jardipartage
Vous pouvez placer votre bougainvillier en hiver contre un mur pour le protéger

Hiverner un bougainvillier en pleine terre

Si vous habitez dans une région du pourtour méditerranéen ou de la côte atlantique, vous pouvez planter votre bougainvillier en pleine terre. Cependant, même si les hivers y sont doux, quelques précautions s’imposent pour aider cet arbuste peu rustique à traverser l’hiver sans dommage.

Dès l’automne, entre la mi-octobre et la mi-novembre, enveloppez votre bougainvillier d’un voile d’hivernage. Couvrez complètement les parties aériennes et attachez le voile à la base du tronc. N’hésitez pas à le lester à l’aide de grosses pierres pour éviter la prise au vent. Le voile d’hivernage est perméable à l’eau et à l’air, ce qui évite à la plante tout risque de déshydratation.

Ensuite, installez une épaisse couche de paillis organique au pied de l’arbuste, sur environ 10 à 20 cm d’épaisseur : feuilles mortes, paillis de lin ou de chanvre, déchets de taille, paille… Cette couche isolera les racines et les protégera efficacement du gel.

Durant toute la saison froide, n’arrosez qu’en cas de sécheresse prolongée et avec parcimonie.

Entre avril et mai, une fois tout risque de gelée écarté, vous pourrez retirer le paillis et le voile d’hivernage. Voici comment entretenir votre bougainvillier : taillez simplement les branches mortes ou endommagées par le froid pour l’aider à repartir de plus belle au printemps.

bougainvillier intérieur maison | Jardipartage
Evitez de rentrer votre bougainvillier à lintérieur de la maison surtout si le chauffage est en route

Protéger un bougainvillier en hiver cultivé en pot

Dans les régions aux hivers froids, vous n’avez pas d’autre choix que de cultiver votre bougainvillier en pot. Cela vous permet de le rentrer dès que les températures chutent. Pour l’hiverner, rien de plus simple : placez-le dans une véranda ou une serre non chauffée. La température ne doit idéalement pas excéder 15 °C. Veillez en revanche à l’installer près d’une fenêtre afin qu’il bénéficie d’un maximum de luminosité.

Diminuer progressivement les arrosages : jusqu’à deux fois par mois durant l’automne et une fois par mois pendant l’hiver. Vous pouvez en revanche vaporiser le feuillage avec de l’eau non calcaire ou de l’eau de pluie, afin de maintenir une atmosphère humide. En revanche, stoppez tout apport d’engrais. La plante étant en état de dormance, elle n’en a pas besoin.

Mon bougainvillier perd ses feuilles, que faire ?

En période d’hivernage, il est tout à fait normal que votre bougainvillier perde ses feuilles.

En revanche, si ces dernières jaunissent ou brunissent, cela peut être le signe d’un arrosage excessif ou de la présence de parasites tels que des cochenilles, des pucerons ou encore des araignées rouges.

author avatar
Camille Gauthier
Amoureuse des plantes, j'allie ma passion pour le monde végétal à mon métier de rédactrice web. Et quand je ne rédige pas, j'expérimente la permaculture, je m'inspire de nouvelles associations lors mes balades et je prends soin de mon jardin. (j'ajoute que les pépinières sont mes boutiques favorites pour le shopping !) Depuis quelques mois, mon jardin est situé de l'autre côté de l'Atlantique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut