Potager du débutant

Créer un petit potager sur un balcon : Tout pour se lancer !

Pas besoin d’un grand espace pour récolter quelques légumes et herbes aromatiques. Il est possible de cultiver un petit potager sur un balcon ou une terrasse à condition de bien choisir les plantes et d’utiliser des pots, des bacs et des jardinières qui font gagner de la place !

Quels légumes cultiver sur un balcon ou une terrasse ?

Sur un balcon, la place est comptée. Pour limiter le gaspillage d’espace, il s’agit donc en premier lieu de ne faire pousser que les légumes que vous aimez et que vous allez régulièrement consommer.

Le rendement est également important. Les légumes cultivés doivent produire suffisamment de récoltes tout en ayant un volume limité.

Ils doivent aussi présenter une croissance rapide tout en se contentant d’un faible volume de terre. Leur choix doit se faire en fonction de leurs besoins.

➥ Lire : Quelle surface de potager vous correspond le mieux ?

Les légumes qui ont besoin de peu de terre

Salades, roquette, betterave, radis, persil, oignon et ail poussent et produisent dans seulement 15 à 20 cm de terre. Ces légumes peuvent ainsi être cultivés dans de grandes jardinières suspendues à une rambarde, ou dans des pots en terre cuite.

Des contenants naturels ou recyclés peuvent également être utilisés. Regardez par exemple cette vidéo : elle montre comment faire pousser des laitues dans une cagette à légumes.

Les légumes qui ont besoin de plus de terre

Dans des bacs ou des pots plus grands, de 40 cm à 50 cm de profondeur, on peut cultiver de nombreux légumes : des choux, du fenouil, des poireaux, du cerfeuil, des carottes de type grelot, mais aussi des haricots et des pois grimpants, à condition de les tuteurer.

Les tomates, les aubergines, les piments ou les poivrons développent des racines profondes mais ils poussent bien dans des pots et dans de grands sacs de culture. Pour obtenir de meilleures récoltes, choisissez plutôt des variétés de tomates cerises, de tomates grappes ou de tomates poires.

Astuce du jardinier : La tomate accepte d’être cultivée la tête en bas, dans des sacs de culture suspendus . Suspendez-les au soleil, à l’abri du vent, ce qui permet de libérer de la place au sol.

La culture des pommes de terre représente un cas à part. Pour que le rendement soit au rendez-vous, il faut prévoir un gros volume de terre puisque la production est souterraine. Sur un balcon ou une terrasse, les pommes de terre réussissent bien dans des grands sacs de culture  ou dans des tours à patates empilables les unes sur les autres, à condition de planter les tubercules en profondeur et de faire monter le volume de terre au fur et à mesure de l’allongement des tiges.

En ce qui concerne les légumes qui ont un grand développement (concombres, cornichons, courgettes, courges…), mieux vaut choisir des variétés naines ou à petits fruits, par exemple la courge pomme d’or.

potager balcon
© Fedecandoni

Comment créer un potager sur un balcon ?

Pour bien produire, les légumes ont besoin d’au moins 4 h de soleil par jour en moyenne. Cela va même jusqu’à 6 à 8 h pour les plantes les plus exigeantes comme les légumes du soleil (tomates, aubergines, piments et poivrons).

Associer les légumes

L’idéal est de marier les légumes entre eux. Variez les hauteurs, les couleurs et pour le plaisir des yeux et de la bouche, associez des fleurs comestibles et des plantes aromatiques. Voici quelques associations qui fonctionnent bien : des carottes et des oignons, des tomates à proximité du persil, des tagètes ou des roses d’Inde ou encore le trio fraisier, poireau, bourrache.

Quels outils se procurer ?

Pas besoin de gros outils de jardinage pour commencer : une fois les contenants remplis, au titre des indispensables, il faut simplement une griffe pour aérer la terre, un transplantoir pour les plantations, un seau et un arrosoir de 6 litres.

Quelle terre ou terreau utiliser ?

Pour remplir les carrés potagers, les pots, les sacs ou les jardinières, utilisez un terreau horticole ou de plantation de qualité, d’origine biologique. Dans la mesure du possible, mélangez-le à une bonne terre de jardin car employé seul, le terreau s’assèche trop vite. Attention au poids final, parfois trop important pour votre balcon.

Peu d’entretien à prévoir

Sur un balcon, et sur une terrasse, l’entretien est limité. Peu de mauvaises herbes parviennent à pousser et les insectes nuisibles y sont généralement absents. Pour une bonne récolte, il est important de fertiliser régulièrement avec une petite poignée de fumier d’algues étalé tout autour du pied de chaque plante.

Gérer l’eau et l’arrosage

Sur un balcon ou sur une terrasse sur les toits, la chaleur et le vent desséchant se ressentent davantage qu’en bas.

Si votre potager est fourni, plutôt que de courir après chaque plante un arrosoir à la main, mieux vaut mettre en place un système d’arrosage automatique en goutte-à-goutte. Vous arroserez de préférence le soir et ajusterez le débit d’eau en fonction de la météo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page