Jardin d'ornementJardiner en hiverLes Pouces verts: le podcast

Pélargonium: l’entretien de fin d’hiver

Quand on aime avoir un balcon, un rebord de fenêtre ou une terrasse fleuris, les pélargoniums sont vite indispensables. Ils sont généreux, durablement florifères, à condition de leur consacrer un minimum d’entretien tout au long de l’année.

Ecoutez le podcast lié à cet article

Le pélargonium est vivace !

Beaucoup de jardiniers cultivent le pélargonium comme une annuelle. En fin de saison, quand arrivent les premiers froids, ils laissent donc mourir les potées. C’est dommage, car ces plantes sont vivaces et il est facile de les conserver d’une année sur l’autre. Il suffit pour cela de les abriter derrière une fenêtre lumineuse d’un abri hors gel, dans une véranda ou si on a plus de moyens, une serre horticole. En les gardant de cette manière, on s’assure non seulement une floraison plus généreuse, mais aussi plus précoce qu’en rachetant de nouveaux plants chaque année. Et bien sûr, on évite le gaspillage ! (C’est de plus en plus important de jardiner durable)

En fin d’hiver, dès le mois de février dans les régions douces ou en mars ailleurs, les pélargoniums en jardinière ou en pot repartent. De nombreuses pousses percent sur les tiges marron et épaisses des années précédentes. C’est le signe qu’il faut leur donner un petit coup de pouce. Voici tous les gestes d’entretien pour les faire redémarrer.

Nettoyez les feuilles mortes

En fonction de l‘intensité du froid cet hiver et de la manière dont les potées ont été conservées, quelques feuilles (ou de nombreuses) ont totalement séché sur place. Retirez-les avec les doigts. Pour gagner du temps, vous pouvez « ratisser » les tiges avec vos doigts depuis leur base en remontant jusqu’à leur extrémité. Avec un peu d’habitude, seules les feuilles sèches viennent, celles qui sont en bonne santé restent accrochées aux tiges.

Ramassez également toutes les feuilles mortes tombées à la surface du support de culture, elles sont souvent porteuses de maladies.

Taillez, Raccourcissez les tiges

Les pélargoniums ne se taillent pas nécessairement. C’est donc à vous de voir si vous souhaitez jouer du sécateur ou non.

Quand les tiges s’allongent trop, leurs extrémités finissent toutes seules par sécher et d’autres pousses, plus bas, percent pour les remplacer.

On peut donc se contenter de supprimer en fin d’hiver tout le bois mort et sec. Mais vous pouvez aussi, si vous souhaitez réduire le volume de la touffe et redonner plus vite de la vigueur, tailler toutes les tiges court, toujours au-dessus d’un nœud portant une pousse déjà démarrée.

Le pélargonium va rapidement refaire sa végétation mais il fleurira plus tardivement.

pelargonium zonale entretien
C’est le même entretien pour le pélargonium zonale ou lierre © Jardipartage

Rajoutez du terreau

Si vous ne vous êtes pas préoccupé du niveau de terreau avant de mettre les pélargoniums dans leur lieu d’hivernage, c’est le moment de le faire. Les arrosages le lessivent et les plantes consomment du terreau : le niveau baisse donc. Régulièrement, il faut en remettre.

Avant, griffez le support de culture en surface pour l’aérer. Ajoutez ensuite une ou deux poignées de terreau horticole neuf par pot ou jardinière. Griffez légèrement de nouveau pour mélanger à l’ancien.

Terminez par un arrosage copieux avec de l’eau tempérée pour bien hydrater toute la motte.

Reprise des apports engrais

A ce stade, les pélargoniums sont prêts pour la reprise de leur croissance. Pourtant, il vaut mieux encore attendre quelques semaines avant de relancer les apports d’engrais, au moins le temps que les risques de gelées disparaissent presque (fin mars, mi-avril).

Remettez vos potées dans leur lieu d’hivernage. Quand vous pourrez les ressortir à l’extérieur, ce sera le bon moment pour nourrir et augmenter significativement les arrosages.

Si vous avez la chance d’habiter une région de climat doux, n’hésitez pas à les placer dès la fin d’hiver au pied d’un mur plein Sud. Mais gardez à proximité un voile d’hivernage pour couvrir si besoin la nuit. Par contre dans ce cas, vous pouvez relancer progressivement les apports engrais (liquide) et augmenter le rythme des arrosages. Vous obtiendrez une floraison plus précoce !

A lire aussi sur le pélargonium:

➥ Comment faire des boutures de pélargonium ?
➥ Comment planter des géraniums pélargoniums en pot ?

Mis à jour le Mar 25, 2020 @ 9 h 13 min

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer