Accueil » L'automne » La nérine, l’amaryllis rustique !
nerine bowdenii

La nérine, l’amaryllis rustique !

La nérine, l’amaryllis rustique !
5 (100%) 1 vote

Vivace bulbeuse à la floraison tardive, la nérine (Nerine bowdenii) appartient à la famille des amaryllidacées. Originaire d’Afrique du Sud, celle que l’on surnomme également Lis de Guernesey n’est autre qu’une amaryllis rustique. C’est à l’heure où s’endort le jardin, magnifiée par les derniers rayons de soleil d’une belle journée automnale, que la nérine offre sa superbe floraison aux teintes rose vif. Comment planter, cultiver et entretenir cette belle vivace ?

De belles ombelles de fleurs !

A l’image de l’Amaryllis, les hampes florales bien campées de la nérine apparaissent avant le feuillage, dès la fin d’été, s’étirant jusqu’à 60 centimètres de hauteur. Chacune porte une dizaine de boutons disposés en ombelles puis de fleurs roses en trompette, aux couleurs vives et aux pétales étroits chiffonnés. Cette floraison raffinée se déploie, en fonction des régions et de la douceur de l’arrière-saison, de septembre à novembre.

lys de guernesey
Hampe florale du lys de guernesey: les fleurs s'épanouissent progressivement à partir du bas.

La touffe de longues feuilles, étroites et raides, persiste tout l’hiver et tout le printemps, périodes durant lesquelles la plante reconstitue ses réserves dans le bulbe. En début d’été, ce feuillage linéaire disparaît au profit d’un repos végétatif. Quelques variétés le conservent néanmoins pendant la période estivale même si la nérine ne manifeste alors aucun signe de croissance.

Où la cultiver ?

Bien que le lys de Guernesey aime le plein soleil, il tolère parfaitement une exposition mi-ombre. Peu importe la nature du sol, veillez simplement à installer la nérine dans une terre suffisamment drainée, idéalement sableuse et sans excès d’humidité. En sol lourd, mélangez une bonne quantité de sable pour alléger la terre et améliorer son drainage.

Quand et comment planter la Nérine ?

En pot

Choisissez un pot d’une trentaine de centimètres de diamètre. Après avoir déposé un lit de graviers sur le fond pour assurer une bonne évacuation de l’eau d’arrosage excédentaire, complétez par une bonne terre de jardin mélangée à parts égales à du sable. Terminez en disposant un paillis d’écorces fines à la surface pour acidifier légèrement le substrat. Dans ces conditions de culture, il est tout à fait possible de rentrer le lys de Guernesey à l’intérieur de l’habitation une fois en fleurs.

En pleine terre

Plantez les bulbes nus en avril ou en mai, à faible profondeur, en laissant affleurer la pointe. Vous trouverez également en points de vente, en fin d’été, des nérines démarrées qu’il est possible de rempoter en pleine terre lorsque la floraison touche à sa fin. Dans un massif, associez cette belle vivace à d'autres plantes à floraison tardive comme le lis des cafres, des asters bas

nerine lis de guernesey
Bulbes démarrés de nérines prêts à être repiqués en pleine terre

Quel entretien ?

Arrosez régulièrement, sans excès, tout au long de la période de végétation. Stoppez complètement les apports d’eau en été pour respecter la phase de repos.

En juillet, ôtez l’ensemble des feuilles sèches et mortes pour nettoyer la touffe. Ajoutez quelques poignées de compost autour et griffez pour faire pénétrer.

Dans les régions très froides, il peut être utile de protéger les souches des gelées en les couvrant d’un matelas de feuilles mortes en fin d’automne

Comment multiplier la nérine ?

Il est assez facile de prélever de jeunes bulbes, en périphérie des souches anciennes : il s’agit alors d’une division. Procédez au début du printemps entre mars et avril, au moyen d’une pelle de rempotage ou d’une bêche plate. Repiquez immédiatement ailleurs au jardin. Il faudra parfois patienter deux ans avant de pouvoir profiter d’une première floraison, le temps de l’installation de cette bulbeuse un brin casanière !

Le semis de bulbilles, en automne, est une autre manière de multiplier le lys de Guernesey.

Mis à jour le Sep 9, 2018 @ 21 h 47 min

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.