Arbres et arbustes

Petite liste d’arbustes à bouturer l’été

Bouturer, c’est presque magique aux mois d’août ! A partir d’un morceau de tige soigneusement choisi et préparé, on obtient sans effort au bout de quelques semaines une nouvelle plante enracinée. Et le plus magique dans tout cela, c’est que le bébé bouture est une véritable « photocopie » de la plante-mère !

Sauf que malheureusement,  tout ne se bouture pas en été ! Voici donc une petite liste (non exhaustive) de quelques plantes ou arbustes que l’on peut s’amuser à multiplier en août et septembre.

Arbustes à bouturer au mois d’août

Au mois d’août, le jeune bois vert et tendre des arbustes commencent à durcir: il se lignifie et devient marron. On dit d’ailleurs qu’il s’aoûte. C’est le bon moment de faire des boutures des arbustes suivants:

Des boutures faciles à faire

  • Coupez 10 à 15 cm de l’extrémité d’un jeune rameau.
  • Supprimez toutes les feuilles du bas pour ne garder que les 3 ou 4 plus hautes
  • Piquez la bouture dans un mélange de sable et de terreau.
  • Placez à l’étouffée.

Vous pourrez planter le jeune Abélia à sa place définitive au printemps suivant, après un hiver sous abri (châssis ou serre).

  • Coupez un jeune rameau de 10 cm de longueur déjà semi-aoûté.
  • Conservez uniquement les 3 dernières feuilles
  • Piquez la bouture dans un mélange de sable et de terreau.
  • Placez à l’étouffée.

Dès l’apparition de racines, repiquez dans un pot en terre cuite à peine plus grand. Protégez-le du froid tout l’hiver. Vous pourrez replanter votre nouvel Abutilon dès le printemps suivant, en pot ou directement au jardin, en terre drainée et au soleil.

Les deux types de chèvrefeuilles (arbustif ou grimpant) se bouturent de la même manière:

  • Prélevez l’extrémité d’un rameau virant au bois: elle doit mesurer 10 à 15 cm.
  • Les feuilles sont petites, inutiles d’en supprimer beaucoup. Retirez-en une moitié, celles du bas de la bouture.
  • Piquez la bouture dans un mélange de sable et de terreau.
  • Placez à l’étouffée.

Quand de nouvelles racines apparaissent, rempotez dans un pot plus grand. Vous pourrez mettre en place ce nouveau chèvrefeuille en terre dès le printemps suivant mais il sera fragile. Il vaut mieux le cultiver une année entière en pot pour renforcer son enracinement et attendre seulement l’automne pour le planter.

Retrouvez la fiche complète pour réaliser cette bouture.

  • Taillez l’extrémité (10 cm) d’un rameau herbacé souple.
  • Conservez uniquement les 3 feuilles sur le haut.
  • Piquez la bouture dans un mélange de sable et de terreau.
  • Placez à l’étouffée, minimum 15°C.

Conservez de cette manière tout l’hiver en protégeant du froid. Vous pourrez mettre en place en terre dans les massifs les nouveaux petits plants dès le printemps suivant, à partir du mois d’avril.

  • Taillez un jeune rameau latéral de 20 cm de long.
  • Supprimez l’extrémité et 3 à 4 feuilles sur le bas de la bouture.
  • Piquez dans un mélange de sable et de terre fine ou de terreau.
  • Gardez à l’ombre.

Conservez de cette manière tout l’hiver. Vous pourrez mettre en place en terre à l’automne suivant.

  • Taillez un jeune rameau latéral non fleuri de 15 à 20 cm de longueur.
  • Retaillez le bas de la bouture en biseau.
  • Enlevez toutes les feuilles sauf les 4 plus hautes que vous pouvez retailler de moitié.
  • Gardez à l’ombre dans un mélange de sable et de terre de bruyère ou de terreau.

Dès l’enracinement au cours de l’automne, replantez dans un pot plus grand. Conservez de cette manière tout l’hiver sous une haie d’arbustes qui protégera le jeune plant du froid..

Vous pourrez planter cet Hortensia à sa place définitive à l’automne suivant.

Voir comment faire cette bouture en détails.

 

Des boutures d’arbustes un peu moins faciles à faire

C’est une bouture à talon ou à crossette que l’on prépare à partir d’une branche virant au brun.

  • Choisissez l’extrémité d’un rameau  de 8 à 10 cm de longueur. Gardez un talon de 3 à 4 cm.
  • Retirez toutes les feuilles à l’exception des 3 à 4 dernières.
  • Installez la bouture dans un mélange de sable et de terreau horticole.
  • Couvrez d’une cloche ou d’un plastique pour garder à l’étouffée.

Dès l’apparition de petites racines, repiquez dans des godets ou dans des petits pots individuels. Vous pourrez installer ces nouveaux cistes obtenus au printemps, mais ils seront plus résistants si vous attendez l’automne suivant.

C’est aussi une bouture à talon ou à crossette que l’on pratique sur le clérodendron.

  • Prélevez un morceau de tige de 10 cm de longueur sur une jeune branche n’ayant pas fleuri.
  • Gardez seulement les dernières feuilles.
  • Placez cette bouture dans un mélange léger (terre de jardin et sable pour moitié), à l’étouffée.
  • A l’automne, repiquez chaque bouture en pot individuel.

La reprise est assez longue. conservez en pot 1 an au minimum, voir 2 ans pour obtenir un bon enracinement, avant d’installer l’arbuste en pleine terre.

  • Coupez un rameau latéral de 10 cm de longueur muni d’un talon de 3 à 4 cm.
  • Suivant leurs dimensions, conservez 4 à 6 feuilles terminales.
  • Piquez dans un mélange de sable et de terreau horticole. Couvrez d’une cloche ou d’un plastique pour placer à l’étouffée.
  • Cette bouture a plus de chances de réussir si vous trempez sa base dans une coupelle de poudre d’hormones.
  • Gardez cette bouture dehors, mais à l’abri du gel et du vent froid. Au printemps, l faudra transplanter le jeune plant encore fragile dans un pot plus grand pour qu’il poursuive son développement.

Patienter encore 1 an, jusqu’au printemps de l’année d’après, pour l’installer en pleine terre.

Liste de plantes vivaces, d’appartement ou d’arbustes à bouturer l’été !

Essayez les boutures de ces autres plantes: acalypha (ou queue-de-chat), actinidia (Kiwi), agératum, aglaonéma, agrumes (citronnier, oranger…), akébie à cinq feuilles, althéa (ou hibiscus des jardins), alysse (corbeille d’or), anthémis, aphélandra, arabette (arabis, corbeille d’argent), arbre à perruque, aubriète, aucuba, azalée, berbéris, bignone (commune ou à grandes fleurs), bougainvillée, bruyère, buddléïa (arbre à papillons), buis, camélia, chamaecyparis, clématites, cognassier du Japon, la grande famille des conifères (thuya…), cornouiller, dentelaire du Cap, daphné, éléagnus, escallonia, fatshereda, forsythia, fuchsia, fusain, genêt à balai, genêt des teinturiers, genévrier de Chine, géranium des balcons, grenadier, grévilléa, hamamélis, houx, hoya, hypoestes, if, irésine, jasmin étoilé, jasmin d’hiver, kolkwitzia, laurier-palme (ou cerise), laurier-rose, laurier-sauce, lavande, lavatère, leptospermum, lilas  des Indes, lin, lis, magnolia caduc, mahonia, menthe, millepertuis, misère, muflier (gueule-de-loup), nandina, oeillet, oeillet des fleuristes, oléaria, oranger du Mexique, osmanthe, ostéospermum, pavot d’Orientpélargonium, pernettya, pervenche, phlomis, photinia, piéris, pittosporum tobira ou pittosporum tenuifolium, plectranthus, potentille, prunellier, pyracantha, renouée, rhododendron, romarin, ronce à fruits, tous les rosiers, rue, santoline, sauge, saule crevette, seringat, scabieuse, schefflera, skimmia, sureau, thym, tilleul d’appartement (Sparmannia), troène, véronique arbustive, verveine rugueuse, viorne à feuillage persistant, weigelia…

liste boutures ete

Mode d’emploi de la bouture en été…

La procédure est grosso-modo la même pour toutes les espèces. En premier lieu, je choisis et je coupe avec un sécateur préalablement désinfecté un morceau de tige sain (de plus ou moins 20 centimètres) et je vérifie qu’il est semblable au reste du végétal. Très important, la tige prélevée est une pousse de l’année et n’a pas porté de fleurs. Encore verte dans certains cas, elle commence à brunir et à se lignifier (s’aoûter) la plupart du temps.

Je retaille d’un coup sec le bas de la bouture en biais juste au-dessous d’un nœud. Si les feuilles sont petites, je retire toutes celles du bas et ne conserve qu’une paire au sommet. Je procède exactement de la même manière avec les arbustes à grandes feuilles mais je coupe ici en plus les deux limbes supérieurs d’un tiers pour réduire l’évaporation et  éviter un dessèchement rapide du plant.

Je pique sans tarder mes boutures ainsi préparées dans un pot en terre cuite rempli d’un mélange de terreau fin et de sable. Installées tout contre la paroi, les boutures s’enracinent mieux. J’arrose délicatement et couvre enfin une quinzaine de jours avec un sac plastique transparent (à l’étouffée) maintenu par de petits tuteurs en bois ou une cloche maison bricolée à partir du haut d’un bidon d’eau de 5 litres. Dernier point crucial : je dispose mon pot au frais, à l’abri du soleil. Parfois, je l’enterre même dans un coin ombragé.

L’enracinement se signale enfin quelques semaines plus tard par l’apparition de nouvelles pousses.

Mis à jour le Juin 18, 2020 @ 9 h 41 min

7 commentaires

    1. Bonsoir,

      Votre bouture fonctionne sur ses réserves: voilà pourquoi les boutons redémarrent en l’absence de racines. La partie basse de la bouture doit être sèche et morte, faisant bouchon. Il faudrait la retailler juste au-dessus de cette partie desséchée et la repiquer de nouveau dans un mélange léger (sable et terreau à semis). Peut-être que des racines apparaîtront au printemps ?

  1. parfait, mes boutures ont prises, mais quand dois-je les planter!!!en automne ou suis-je obligé d’attendre le printemps?

    Merci d’avance pour vos réponse

    1. Bonjour Marc,

      Les boutures peuvent être replantés dès qu’elles sont enracinées. La plupart du temps, il vaut mieux attendre le tout début du printemps suivant. L’automne – et l’hiver, même si cela est moins flagrant – sont 2 saisons très favorables à l’enracinement. Au début du printemps prochain, les boutures devraient donc disposer d’un système racinaire solide et développé. Pensez quand même à les abriter cet hiver (suivant votre région). Vous pourrez en revanche les rempoter (suivant comment vous avez pratiqué vos boutures) en pot individuel cet automne dans un mélange léger (terreau ou terre de jardin pour moitié, l’autre moitié du sable)
      Bon jardinage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page