Plantes aromatiques

La lavande se bouture simplement…

Le début du mois de septembre est le moment propice pour procéder à la bouture de la lavande officinale. Cela permet de rajeunir les pieds en place, d’éviter qu’ils ne vieillissent trop prématurément et d’obtenir rapidement et à moindre frais de nouveaux sujets à installer ailleurs au jardin, pour créer par exemple des haies basses ou ajouter aux massifs en place.

Comment bouturer la lavande ?

Sur une lavande saine et vigoureuse, prélevez des rameaux latéraux d’au moins 15 centimètres de long. Supprimez ensuite les feuilles à la main, sur les deux tiers de la tige, en les pinçant délicatement à la base. Puis, à l’aide de ciseaux désinfectés à l’alcool, retaillez les feuilles restantes de moitié pour limiter les risques de dessèchement de la bouture.

bouturer la lavande

Préparez ensuite et remplissez des pots en terre cuite d’un mélange léger de deux tiers de terreau à semis et d’un tiers de sable de rivière tamisé. N’oubliez pas de percer le pot si besoin et de placer quelques graviers au fond pour faciliter le drainage. 5 à 6 boutures peuvent être installées dans chaque contenant.

Faites un avant-trou en utilisant un stylo ou un crayon puis piquez chaque bouture en l’enterrant sur les deux tiers de sa hauteur. Ramenez la terre contre la tige avec précaution et tassez légèrement avec les doigts. Il n’est pas utile de les tremper  dans la poudre d’hormone. Un grand nombre de boutures permettra de compenser les sujets qui n’auraient pas pris. Arrosez sans excès, juste pour humidifier le substrat.

Placez enfin les boutures à l’étouffée, en recouvrant les pots d’une cloche, d’une bouteille en plastique dont vous aurez découpé le fond ou d’un sac de congélation retenu sur le bas par un élastique. Conservez-les dans un endroit lumineux, à l’abri du vent et du plein soleil, comme au pied d’un mur exposé au nord par exemple.

Sur le même sujet:

Tailler la lavande : Tous nos conseils

Mis à jour le Oct 15, 2020 @ 14 h 08 min

A lire aussi sur le même sujet

33 commentaires

  1. Bonjour !

    Merci pour l’article. J’ai justement un vieux plant qui a besoin d’un coup de jeunesse.

    J’habite au Québec, Canada. L’hiver est très froid (-30 degrés celcius n’est pas rare) et niveau neige, il en tombe trop (à mon goût), facilement 1m.

    Est-ce que je laisse tout de même mes boutures à l’extérieur? Je les rentre à l’intérieur ? Je les place dans un cabanon (abri du vent-neige mais tout de même très froid)?

    Merci pour vos conseils !

    1. Bonjour Isabelle,

      Un grand bonjour tout d’abord à tous nos Amis québécois ! Il vaudra mieux rentrer les boutures à l’abri, derrière la vitre d’un garage froid (même très froid), non chauffé, et hors gel/neige. Vous pouvez également les conserver dehors, sous un châssis fabriqué par exemple à partir de vieilles fenêtres. Les boutures seront ainsi à l’abri du gel et au sec. Dans l’immédiat, entreposez-les dans un endroit lumineux, sans soleil direct, jusqu’à l’arrivée des premiers frimas de l’hiver. On espère le froid le plus tard possible, n’est-ce pas 🙂 ?

      1. Bonjour,

        Il faut simplement veiller à maintenir le terreau humide, mais pas détrempé ! Il n’y a donc pas de fréquence d’arrosage « idéale ». Si les boutures sont réalisées à l’étouffée (sous une cloche, un haut de bouteille ou un sac de congélation), l’arrosage initial suffit souvent, la condensation maintenant une atmosphère humide. Si la bouture est à l’air libre, 1 à 3 arrosage par semaine, en petite quantité, sont nécessaires. Placez les boutures au pied d’un mur au nord, sans soleil direct !

  2. Bonjour
    Je pensais qu’ il était préférable de faire les boutures au printemps pour leurs laisser le temps de s ‘ enraciner durant le printemps
    Alors peut on faire ces boutures au printemps car je vis dans le nord est ?? Merci pour votre réponse

    1. Bonsoir,

      Quelques boutures sont possibles au printemps, par exemple celle du buis. Dans le cas de la lavande, il est important d’attendre le mois d’août pour utiliser des pousses de l’année, encore tendres mais qui commencent à se lignifier (s’aoûter). Sur le vieux bois en effet, les racines ne surgissent pas, d’ailleurs même les bourgeons ont du mal à repercer sur des troncs déjà bien lignifiés.

      1. Merci pour la réponse j ‘ essaierai fin août pour la lavande
        Je lis que certaines personnes font leurs boutures de rosiers avec des pommes de terre
        Avez vous déjà pratique cette méthode
        Merci pour la réponse

      2. Bonjour,

        Oui, c’est vrai, la bouture du rosier se pratique aussi avec une pomme de terre. Cette dernière contient des réserves d’eau importantes, ce qui évite que la bouture ne s’assèche. On prépare une bouture de rosier tout à fait classiquement que l’on vient piquer dans un joli tubercule (le trou est préalablement réalisé avec un crayon, un forêt ou tout autre outil cylindrique. La pomme de terre est ensuite enterrée directement au jardin, à l’emplacement choisi pour le futur rosier ou dans un pot. C’est incroyable, facile et ça marche !

  3. Bonjour,
    Je vis en appartement près de Paris et je rêve d’un balcon odorant. Il y a des lavandes au pied de mon immeuble. J’aimerais essayer, mais mon balcon est exposé plein vent et plein soleil. Où placer ces boutures ?
    Merci beaucoup de votre attention,
    Anne

    Accessoirement, où trouve-t-on du sable ?

    1. Bonjour Anne,

      Placez ces boutures à l’ombre d’une table ou d’une chaise de jardin. Le sable se trouve dans toute grande surface de bricolage. Il peut être substitué au besoin par de la pouzzolane ou même par du terreau à semis que l’on trouve en jardinerie.

      Bonnes boutures !

  4. Bonjour,
    j’ai une pauvre petite lavande. Je vais essayer de faire des boutures. Merci beaucoup pour tous ces conseils.
    Je vous dirai si j’ai réussi;

  5. Bonjour,
    Je découvre cette technique, je ne savais pas que l’on pouvait faire cela avec la lavande. J’ai beaucoup de pied de lavande dans mon jardin et chaque année nous avons des pertes. Je vais tenter de bouturer comme vous faites.
    J’ai une question concernant l’étouffement. On place donc un sac congelation sur le dessus du pot et on le fixe hermétiquement et on le laisse jusqu’à quand ? Tout l’hiver ? On arrosé plus après avoir mit le sac ?
    Merci d’avance
    Muriel

    1. Bonjour Muriel,

      Oui, le sac de congélation peut être maintenu sur le pot par un élastique. Cela permet ainsi de l’ouvrir facilement si nécessaire, notamment pour arroser (un peu d’eau tous les 15 jours suffit). Placez bien la bouture dans un endroit protégé (à la lumière mais ombragé toute la journée). La bouture reste ainsi à l’étouffée jusqu’à ce que de nouvelles racines soient apparues (normalement avant l’hiver). Ensuite, rempotez en pot individuel (toujours maintenu à l’abri tout l’hiver)

      1. Merci beaucoup… je vais tenter ça dès aujourd’hui !
        J’espere que je vais réussir… et je reviendrai vers vous pour vous dire si ma main a été un peu plus verte que d’habitude ?
        Bonne journée

      2. Bonjour,
        je reviens vers vous car 4 sur 6 de mes boutures ont pris apparement puisque le petit plumé de feuilles s’est très développé sur certains.
        Puis je les rempoter dès maintenant ?
        Une fois rempoté dois je les mettre plus au soleil ? Je vis en Provence, dans une région où le mistral est puissant. J’avais pensé placer les petits pots remportés plein sud à l’abris du vent contre ma façade de maison ou dois je les rentrer dans le garage ou la maison ?

        Merci pour les éclaircissements que vous pouvez m’apporter pour la prochaine étape ?

      3. Bonjour Muriel,

        Merci pour votre retour et bravo pour cette réussite ! Vous pouvez effectivement les rempoter en godets ou pots individuels maintenant qu’ils sont bien enracinés. Je repique pour ma part dans un mélange à parts égales de terreau et terre de jardin. Ensuite, ne les placez pas tout de suite au plein soleil. Acclimatez-les quelques jours à une semaine dans un coin abrité du jardin, à la mi-ombre, avant de les transférer au pied d’un mur ensoleillé tout l’hiver. Arrosez une fois tous les 15 jours à 3 semaines ensuite. Bonne fin de week end 🙂

  6. Bonjour
    Lors du bouturage vous dites de retailler les feuilles restantes de moitié, c’est bien les couper ?
    Merci je vais tenter cette année le bouturage.
    Quand doit-on les mettre en pot individuel en attendant d’être plantées ?
    Merci beaucoup de vos conseils

    1. Bonjour Jocelyne,

      Oui, retailler les feuilles restantes, c’est bien les couper. Mais ce n’est pas indispensable non plus du moment que vous retirez les feuilles du bas de la bouture pour ne garder que deux paires de feuilles maximum. Pour les mettre en pots individuels, il faut attendre que les boutures aient bien raciné. Cela se fait au cours de l’automne, avant la fin du mois de novembre (je n’ai plus en tête le délai exact). Conservez les pots abrités au pied d’un mur bien exposé pendant l’hiver. Vous pourrez les mettre en terre ensuite au printemps prochain (avril à juin)

  7. Le mois de septembre arrive et je vais en profiter pour bouturer ma lavande placée en bordure du voisin. Elle s’est orientée chez mon voisin et je n’en profite pas. Est-il préférable de la repiquer en pots ou de la mettre en pleine terre ? Je suis à Grenoble. Merci.

    1. Bonjour Fabienne,

      Faites vraiment vos boutures en pot. Disposées par 4-6 ou 8 ( suivant la taille du pot) et à l’étouffée (couvertes d’un film plastique), elles s’enracinent durant l’automne. Vous pourrez ensuite les repiquer individuellement en pot puis au printemps ou à l’automne suivant, en pleine terre.

  8. Bonjour Bruno !
    Mon père a une très vieille lavande, dont le pied est complètement décharné et ligneux, elle arrive quasiment à 1m20 de hauteur, et la pauvre n’est plus très jolie. Je n’avais jamais pensé à faire des boutures (qué courgette, hein…). Je vais donc bouturer cette petite mamie, et étoffer son pied avec ses propres « bébés » !
    Par contre, par chez nous (au-dessus de Nice) ça carbure sec, je pense que je vais devoir attendre après septembre…il fait trop chaud.
    Merci de ce beau conseil ! je vous tiendrai informé de la bonne prise de mes « petits bébés lavande » 🙂

    1. Bonjour Annick,

      Effectivement, les lavandes ne supportent pas un recépage (taille courte près du sol). C’est la raison pour laquelle il est important de les tailler tous les ans, pour éviter qu’elles ne « montent ». Les boutures vont permettre de la régénérer. Mais il vaut mieux attendre le mois de septembre pour l’effectuer. Procédez à l’étouffée (en couvrant d’un film plastique comme je l’ai expliqué), c’est très efficace. Et si vous le voulez, vous pourrez me tenir au courant en m’adressant une ou plusieurs photos directement à contact@jardipartage.fr
      Je les ajouterai volontiers à votre commentaire.
      Bonne journée !

  9. Super car j’ai récupéré de la lavande lors de mes promenades. J’adore la lavande. Dois je prendre les racines pour pouvoir en avoir dans mon petit appartement ? Je les planterai dans des pots.
    Mon appartement est bien exposé plein sud et j’ai de grandes baies vitrées qui s’ouvrent.
    Je pense qu’elle trouvera son bonheur.
    Si vous avez quelques conseils à me donner, donnez les moi.
    J’ai la main verte. C’est de famille.
    Merci pour ces conseils de l’expérience et du savoir faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page