Accueil » Le jardin d'ornement » Comment bouturer un Daphné ?
bouture daphne

Comment bouturer un Daphné ?

Comment bouturer un Daphné ?
Partagez votre avis sur cet article !

Appelé aussi « Bois joli » dans la « jardinosphère », le Daphné odorant (Daphne odora) est un arbuste de terre de bruyère intéressant à utiliser au jardin d’ornement pour son feuillage persistant, mais pas seulement. On apprécie également sa belle floraison parfumée de fin d’hiver qui devance de quelques semaines le réveil printanier.

Si le Daphné est assez facile à cultiver, sa multiplication est autrement plus délicate. Sa bouture présente en effet un taux de réussite très bas qui met à mal les nerfs du jardinier et oblige à multiplier les essais dans l’espoir d’en réussir au moins une dans le lot.

Quand et comment faire une bouture de Daphné ?

comment faire une bouture de daphne odoroant

  • La bonne période, c’est à la fin de la floraison, en mars ou avril. Enfilez une paire de gants pour éviter le contact de la peau avec la sève allergisante de l’arbuste.
  • Prélevez des extrémités de tiges (10 centimètres environ) n’ayant pas fleuri.  Le bois est déjà bien lignifié.
  • Otez proprement les feuilles, sauf les 2 ou 3 terminales qui serviront de tire-sève.
  • Pour maximiser les chances de réussite, vous pouvez enduire la base de chaque bouture de Daphné de poudre d’hormone de bouturage. Certains jardiniers la substituent avec malice par leur propre salive. C’est une vieille technique qui donne de bons résultats mais attention dans le cas du Daphné à ne pas lécher les tiges à la sève toxique. Déposez plutôt votre salive dans un petit récipient et faites tremper chaque bouture dedans.
  • Remplissez un petit pot en terre cuite d’un mélange de sable et de tourbe ou, à défaut, d’un terreau très fin.
  • Enfoncez les boutures (une par pot) en ayant fait un pré-trou à l’aide d’un crayon ou d’un tournevis. Tassez la terre délicatement avec les doigts autour et terminez par un arrosage en pluie fine.
  • Conservez à l’ombre en maintenant des arrosages réguliers tout l’été. Le terreau doit rester frais. A l’approche de l’hiver, dès la baisse des températures, déplacez le pot sous le couvert d’un grand arbuste (hortensia par exemple) qui protégera le jeune daphné d’un coup de gel. Les racines sont encore fragiles.

Au printemps suivant, rempotez l’arbuste dans un contenant plus grand et conservez-le jusqu’en automne pour lui laisser le temps de s’enraciner convenablement. La plantation du Daphné à sa place définitive pourra alors être réalisée à ce moment là.

Enfin, gardez à l’esprit que les baies rouges du Daphné qui succèdent aux fleurs sont également très toxiques. N’installez pas cette plante à proximité d’un lieu de passage ou de jeu fréquenté par des enfants !

A propos de Bruno Nunez

Je m’appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l’univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes…bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l’ornement…Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *