Accueil » L'hiver » Comment entretenir un kokedama ?
kokedama ficus ginseng

Comment entretenir un kokedama ?

Comment entretenir un kokedama ?
Partagez votre avis sur cet article !

Apparu au Japon dans les années 90, le kokedama  est un art consistant à cultiver une plante verte ou  à fleurs dans une sphère de mousse de faible diamètre. Le végétal est ainsi contenu à la façon d’un bonsaï.

Cette technique vise essentiellement à mettre en valeur la plante en s’inspirant d’une technique somme toute assez proche, l’ikebana  (art du bouquet japonais). A la différence près que dans cette dernière, végétal et contenant forment un tout indissociable, harmonieux et graphique.  

Dans le kokedama, la plante, cultivée dans sa boule de mousse, est généralement posée sur un accessoire design : soucoupe, ardoise, dalle ou encore pierre creuse.

Le Ficus ginseng, que l’on appelle aussi Daitoku-Ji au pays du soleil levant, peut se cultiver ainsi. C’est une plante au feuillage vernissé qui développe hors sol de grosses et belles racines. Mais de nombreuses autres plantes peuvent aussi être arrangées de cette manière, quelles soient d’origine tropicale ou plus rustique. Certains fleuristes, formés au Japon, s’en sont d’ailleurs faits une spécialité. C’est le cas d’Adrien Bénard, fondateur du site Aquaphyte (lien spontané et non sponsorisé), qui tient une boutique dans le 17 ème à Paris.

Comment entretenir un kokedama ?

Daitoku-Ji ficus ginseng
Kokedama de ficus ginseng (Daitoku-Ji) posé sur une plaque minérale.

Un Kokedama s’entretient comme une plante en pot classique. Il est ainsi possible d’alléger le feuillage en le coupant s’il devient trop imposant. Un apport d’engrais foliaire dilué dans l’eau d’arrosage est aussi profitable durant toute la période de végétation.

L’arrosage doit être effectué en bassinant dans un fond d’eau la boule de mousse quand elle sèche au toucher, généralement une fois par semaine. Laissez-la tremper puis s’égoutter quelques minutes. N’hésitez pas à  presser légèrement la mousse pour bien faire pénétrer l’eau dans la motte.

Les kokedamas sont conçus pour vivre de longues années de manière autonome si les apports d’engrais sont réguliers. Il arrive cependant qu’au bout d’un certain temps, la plante montre des signes de fatigue et se trouve à l’étroit dans sa sphère. Elle peut alors être rempotée dans un contenant plus classique. Retirez la mousse pour libérer la motte de terre portant les racines, préparez un substrat léger à base de terreau pour plante d’intérieur et rempotez en prenant soin d’étendre une couche drainante au fond du pot.

A propos de Bruno Nunez

Je m’appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l’univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes…bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l’ornement…Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *