Arbres et arbustes

Le Févier d’Amérique, Pour Une Ombre Légère

Originaire de l’Est des Etats-Unis, le févier d’Amérique est un arbre d’ornement élégant, principalement planté pour l’ombre légère et mouvante que procurent ses feuilles composées. Plutôt rarement planté dans les jardins privés, il est assez courant dans les espaces publics.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Gleditsia triacanthos
Nom courant : févier d’Amérique, arbre aux escargots, carouge à miel, fausse épine du christ.
Famille : Fabacées

Hauteur x étalement : 15 m de hauteur au maximum, sa croissance est rapide : il développe une silhouette au port étalé, un peu lâche.
Feuillage : Caduc. Les feuilles apparaissent tardivement au printemps. Longues de 20 cm de longueur, simples ou doubles, elles sont composées de 20 à 30 folioles brillantes de 2 à 3 cm chacune, d’une teinte jaune d’or éclatante au printemps pour le févier doré, devenant vert tendre en été puis à nouveau jaune brun en automne. L’ensemble de la silhouette offre une ombre légère.
Ecorce : Chez l’espèce-type, l’écorce porte des épines simples ou terminées par trois pointes disposées en amas. Mais il existe aussi des formes sans épines. D’une couleur brun rouge puis grise, l’écorce se fissure en écailles au fil des années. Le bois rougeâtre est dur mais casse facilement lors des gros coups de vent.
Fleurs : Les fleurs blanc crème s’épanouissent en juin sur les branches âgées d’un an, formant des petites grappes allongées de 5 à 10 cm de long. Elles sont portées par des pieds différents et offrent un nectar apprécié des abeilles et des pollinisateurs.
Fruits : Ce sont de longues gousses brun acajou en spirale de 30 à 40 cm qui restent accrochées sur l’arbre longtemps, une partie de l’hiver.

Exposition : Idéalement au plein soleil. Le févier d’Amérique tolère la mi-ombre et supporte parfaitement les embruns.
Sol : Peu exigeant, cet arbre d’ornement s’adapte à tous les sols, même calcaire et supporte la sécheresse comme les terrains pauvres. Mais il pousse plus vite dans les terres fraîches. Il tolère temporairement les sols gorgés d’eau.
Utilisation : En isolé ou en haie défensive (pour l’espèce-type).
Rusticité : Résiste au froid comme à la chaleur, à la pollution.

fevier d amerique epine
© J.Cabrera

Plantation du févier d’Amérique

Sa reprise est délicate. Il est donc conseillé de planter un arbre jeune pour lui donner toutes les chances de bien s’installer.

  • Plantez-le en motte, à l’automne, à l’abri des vents.
  • Choisissez un févier d’Amérique formé sur un tronc unique.
  • Creusez un grand trou de plantation.
  • Mélangez à la terre un bon tiers de compost.
  • N’enterrez pas la base du tronc, laissez affleurer la motte à la surface de la terre.
  • Tuteurez à mi-hauteur en attachant avec un lien solide mais non blessant pour l’écorce. Le févier doit pouvoir bouger légèrement avec le vent ; cela l’aide à mieux s’enraciner.
  • Paillez et arrosez dès le printemps les premières années. Les années suivantes, les arrosages deviennent superflus, le févier d’Amérique appréciant les étés chauds.
  • Les deux premiers hivers, protégez votre jeune arbre du froid si vous habitez dans une région moins clémente.

Taille du févier d’Amérique

Si ce bel arbre d’ornement dispose de suffisamment de place, sa taille est inutile. On peut le laisser prendre sa forme naturelle étalée, le Gleditsia triacanthos ne monte pas très haut.

Si vous avez besoin de le contenir, intervenez plutôt en automne. Mais il faut savoir que lorsqu’il est taillé, son bois repousse vigoureusement !

Le févier d’Amérique peut aussi avoir tendance à faire de nombreux rejets sur la souche et à drageonner. Il ne faut pas les laisser se développer : supprimez-les dès que possible.

fevier d amerique dore
Jeune févier d’Amérique doré © Jardipartage

Maladies courantes

Globalement résistant aux parasites, le févier d’Amérique se montre sensible à la maladie du corail et aux champignons lignivores.

Variétés de Gleditsia conseillées

Chez l’espèce-type de févier d’Amérique, introduite vers 1700 en Angleterre, le tronc et les branches portent de longues épines effilées à 3 pointes, ce que souligne la dénomination botanique grecque « triacanthos ». Cet arbre peut être plantée en haie défensive. Il faut alors le tailler chaque année pour limiter sa tendance à se dégarnir à la base.

Il en existe plusieurs formes sans épines, souvent privilégiées dans les espaces publics et conseillées dans un jardin fréquenté par des enfants :

  • Le Févier d’Amérique f.inermis a les mêmes caractéristiques que l’espèce-type, les épines en moins.
  • Obtenu en 1954, le Févier d’Amérique doré sunburst forme un petit arbre à la silhouette pyramidale donnant une ombre légère. Ses pousses naissantes sont joliment dorées en mai, vertes en été puis à nouveau jaune cuivré à l’automne. Le févier d’Amérique doré ne donne pas de fruits.
  • Apparu en 1961, le Févier d’Amérique Ruby lace (ou Rubylace), plus rare, présente de jeunes feuilles d’une superbe teinte pourpre évoluant vers un curieux brun-gris mêlé à du vert en été.

Plusieurs arbres sont visuellement proches du févier : le robinier, à fleurs blanches printanières pendantes en grappes, le caroubier sans épine…

gleditsia triacanthos
© R.Chibzii

Le saviez-vous ?

Il est inutile de ramasser les feuilles du Gleditzia : Elles sont tellement légères qu’elles se décomposent rapidement toutes seules sur place sans endommager la pelouse.

Évitez de planter cet arbre dans un sol riche en azote. Ses racines développent des nodosités abritant des bactéries qui fixent l’azote atmosphérique. Cette caractéristique est commune à toutes les plantes de la famille des Fabacées.

Le nom botanique du févier d’Amérique (Gleditsia triacanthos) rend hommage à J.Gottlieb Gleditsch (1714-1786), directeur du jardin botanique de Berlin. Son nom courant de févier lui a été attribué en raison de l’allure de ses longues gousses qui ressemblent aux fèves (la fève est aussi une fabacée).

Sur le même thème:

Sophora japonica, l’arbre des Pagodes
Le Paulownia impérial: un arbre d’ornement à croissance très rapide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer