Plantes fleuries et vivaces

Boutures de pélargonium: comment faire ?

Le bouturage du pélargonium est l’un des plus faciles à faire au jardin. Il ne faut pas plus de 15 jours pour que les boutures s’enracinent. Voici tous les conseils et les étapes pour réussir ce bouturage à tous les coups !

Quand faire des boutures de géranium ?

Avant tout chose, il faut savoir que le nom de géranium, s’il est largement utilisé, n’est pas correct. Le nom exact est pélargonium, le vrai géranium est une plante vivace.

L’été est le meilleur moment pour faire des boutures de pélargonium, vers la fin du mois de juillet ou en août ! Pas besoin d’accessoires, en ce moment, la terre est naturellement à la température idéale pour que de nouvelles racines puissent rapidement se développer sur les pousses prélevées.

Comment faire des boutures de géraniums ?

Si toutes les conditions sont réunies, multiplier les géraniums est un jeu d’enfant ! Cela permet de retrouver vos géraniums l’année suivante car le bouturage reproduit la plante à l’identique :

Pour une plus grande réussite, la bouture choisie doit être saine, sans traces de pucerons, de brun du pélargonium ou de maladies comme la rouille.

Niveau : Débutant, très facile

Matériel nécessaire :

  • Des petits pots en terre cuite ou une grande caissette,
  • Du terreau horticole classique, du sable
  • Un sachet d’hormones de bouturage (facultatif)
  • Un sécateur dont la lame a été désinfectée dans l’alcool.

A l’aide d’un sécateur bien affûté, prélevez tout d’abord sur les pélargoniums mères de votre choix des bouts de tiges non fleuries de 7 à 10 cm de long. Elles doivent être jeunes, bien gonflées et très vertes. Prélevez ces boutures de bonne heure le matin, d’une part pour que les morceaux coupés ne se dessèchent pas trop rapidement et d’autre part, parce que tôt le matin, ils sont encore gorgés de sève !

Préparez ensuite chaque bouture en :

  • Enlevant l’extrémité trop tendre : coupez-la 2 à 3 mm au-dessus d’une feuille ;
  • La retaillant à la base 2 mm juste sous une feuilles (nœud). Il ne faut conserver qu’une ou deux jeunes feuilles situées à l’extrémité.

Au niveau du nœud inférieur, supprimez ensuite les stipules : c’est le nom donné aux petites écailles. Retirez aussi les feuilles de la base qui seraient enterrées.

Comment faire des boutures de géraniums
Pour faire des boutures de géraniums et mettre toutes les chances de votre côté, trempez la base de chaque bouture dans un peu d’hormones de bouturage © DepositPhotos

Trempez la base de la bouture, à peine humide, dans une coupelle d’hormone de bouturage. Tapotez pour éliminer la poudre en surplus. Cette étape est facultative mais elle augmente les chances d’enracinement.

Remplissez un petit pot en terre cuite d’un mélange de sable et de terreau fin (horticole ou à semis). Plantez délicatement la base des boutures près des parois du pot ; Tassez avec les doigts et arrosez copieusement au goulot de l’arrosoir. Arrosez ensuite tous les jours si besoin pour maintenir la terre fraiche, sans excès d’eau !

Où conserver les boutures de géraniums ?

Placez vos boutures dehors, en les protégeant du soleil ou à l’ombre les premières semaines. 15 jours suffisent généralement pour avoir un début d’enracinement, comptez 1 mois pour un bon enracinement, de nouvelles feuilles apparaissent alors.

Pendant l’hiver, rentrez-les à l’abri du gel, dans une pièce fraîche (5°C à 10 °C). Il n’y aura plus qu’à rempoter les nouveaux plants au mois de février ou de mars et de les sortir après l’hiver très progressivement à partir d’avril pour habituer vos géraniums au soleil et pour obtenir des plantes très fleuries l’été suivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page