Ravageurs et parasites

Décoction de prêle: préparation, utilisation

La décoction de prêle est une préparation naturelle très facile à réaliser. Diluée en arrosage ou en pulvérisation, elle permet de prévenir de nombreuses maladies des plantes potagères et des arbres fruitiers. Voici son action détaillée et sa recette.

Différence entre purin et décoction de prêle

Un purin, aussi appelé extrait fermenté, est très facile à réaliser. On met simplement à tremper des fragments de végétaux dans un grand volume d’eau de pluie pendant un temps donné. On utilise pour cela un récipient en plastique ou en inox.

Pour faire une décoction, on va plus loin. Après le temps de macération, on fait bouillir la préparation. Les hautes températures de cette cuisson permettent d’extraire des principes actifs.

La décoction de prêle est un stimulant

La décoction de prêle n’est ni un engrais, ni un pesticide. C’est un stimulant qui vise à renforcer les défenses naturelles des plantes sur lesquelles on l’utilise. La décoction agit en particulier contre les insectes ravageurs (propriétés insectifuges) et prévient l’apparition des maladies (champignons).

La décoction de prêle est donc un produit naturel qui :

  • Ne pollue ni l’eau, ni l’air
  • N’est absolument pas toxique pour les abeilles, les bourdons, les hérissons, les crapauds, les grenouilles…
  • Ni même pour le jardinier qui peut l’utiliser en tout sécurité sans porter des gants ni de masque car il s’agit d’un produit 100% naturel et dégradable !

Comment préparer une décoction de prêle ?

Cueillez la prêle des champs (Equisetum arvense), plus difficile à trouver que la prêle des marais, mais plus efficace.

  • Récoltez 1 kg de tiges et de feuilles. Hachez-les finement au-dessus d’un grand récipient que vous pourrez refermer à l’aide d’un couvercle.
  • Recouvrez de 10L d’eau de pluie propre.
  • Laissez macérer cette préparation pendant 24h à température ambiante, dans un local sec et aéré.
  • Au bout de ce temps, faites bouillir ce jus pendant 30 min en remuant de temps en temps.
  • Laissez complètement refroidir avant de filtrer le liquide avec un entonnoir muni d’une grille. Conservez dans des récipients opaques et hermétiques.

Comment l’utiliser ?

Vous pouvez utiliser la décoction de prêle de deux manières :

  • En apport directement au pied des plantes lorsqu’elle est diluée dans l’eau d’arrosage, elle renforce leur vigueur et leur résistance.
  • Diluée à 5% dans de l’eau de pluie puis pulvérisée tous les mois sur les feuilles et les branches des plantes potagères ou des arbres fruitiers, même l’hiver. Riche en silice, la prêle prévient l’apparition des maladies cryptogamiques : cloque du pêcher, mildiou, monilia, oïdium, rouille du poireau

Quelques précautions d’usages à respecter

  • Bien que d’origine naturelle, la décoction de prêle n’en reste pas moins un produit actif. Respectez une dilution de 5% en pulvérisation et jusqu’à 20% maximum en arrosage. Augmenter les doses peut nuire à vos plantes !
  • Les purins et les décoctions se dégradent rapidement et se lessivent à la moindre pluie. Des pulvérisations très régulières dont donc nécessaires pour maintenir leur efficacité !
  • Stoppez les traitements 1 semaine à 15 jours avant de consommer les fruits, les légumes ou les feuilles des plantes traitées.

D’autres purins naturels à préparer

Au-delà la décoction de prêle, d’autres préparations naturelles sont classiquement employées au jardin :

  • Riche en azote, le purin d’ortie favorise la croissance de jeunes pousses. C’est un fortifiant et un stimulant du sol. On utilise les feuilles d’ortie hachées, comme paillis au pied des plantes, ou le purin dilué à 5% pour une pulvérisation sur les feuilles et dilué à 10 ou 20% pour arroser des plantes installées ou les semis.
  • Le purin de fougère aigle a des propriétés insectifuges : il sert donc à repousser toutes sortes de ravageurs (pucerons, cochenilles, larves de taupin…) sur les fruitiers ou la vigne.
A lire aussi:

Purin de feuilles de rhubarbe: un insecticide naturel

Mis à jour le Juin 17, 2020 @ 8 h 51 min

Tags

3 commentaires

  1. Bonjour,
    Je ne comprends pas: si la décoction de prêle n’est pas toxique, pourquoi faut-il un délai de 14 jours avant la récolte? On ne peut donc l’utiliser que sur de jeunes plants ou qui n’ont que des tomates ou légumes loin d’être murs, d’autant qu’avec cette chaleur ils murissent vite!

  2. Anne @ »Bien bien , sauf que les prêles des champs et les prêles des marais sont rarissimes ou bien alors vous avez la chance d’en avoir ds votre environnement. »
    Tout dépend où l’on se trouve ! J’ai de la peine à éradiquer (manuellement) les prêles qui envahissent mon jardin. Je les utilise d’ailleurs pour réaliser un paillage très efficace(sur les semis par exemple).

  3. bien bien , sauf que les prêles des champs et les prêles des marais sont rarissimes ou bien alors vous avez la chance d’en avoir ds votre environnement

    ne pas oubliez de dire que le purin d’ortie ne doit jamais être utilisé sur les plantes à fleurs , sinon on obtient beaucoup plus de feuillage que de fleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer