Plantes vertes d'intérieur

Comment enlever la poussière sur les feuilles des plantes ?

La poussière se dépose partout, pas uniquement sur les meubles ! Elle s’accumule aussi sur les feuilles des plantes d’intérieur, gênant la photosynthèse. Un nettoyage régulier est donc indispensable pour les conserver en bonne santé. Voici comment l’effectuer selon les types de plantes.

Pourquoi nettoyer les feuilles de vos plantes vertes ?

Le nettoyage des plantes d’intérieur n’est pas qu’une question d’esthétique. Il ne s’agit pas seulement de faire briller leurs feuilles. En effet, été comme hiver, la poussière s’accumule et forme une pellicule plus ou moins épaisse à la surface des feuilles qui gêne considérablement le processus de photosynthèse.

Le problème s’accentue même au cœur de l’hiver lorsque l’intensité lumineuse baisse avec les journées plus courtes. Des feuilles qui jaunissent constituent un premier signal d’alerte.

Comment dépoussiérer vos plantes d’intérieur ?

Le moyen le plus facile et le plus rapide est de passer un premier chiffon ou une éponge humide à la surface des feuilles, immédiatement suivi d’un chiffon doux et sec.

Cette méthode fonctionne bien avec les grandes feuilles un peu rigides de l’Anthurium, des Monsteras, des Dieffenbachias, des Scheffleras… Il convient alors de nettoyer les feuilles une à une, en les tenant au revers avec une main posée à plat pour éviter de les déchirer. N’oubliez pas de rincer l’éponge très souvent afin d’éliminer les dépôts de saletés.

Dans l’idéal, évitez d’utiliser l’eau calcaire de votre robinet car elle peut laisser des traces blanches de calcaire. Préférez l’eau de pluie, à condition qu’elle soit tiède.

Dans le cas des plantes qui présentent de longues et fines feuilles composées, alors beaucoup moins rigides comme celles des palmiers d’intérieur (Kentia, Chamaedorea, Aréca, Papyrus…), l’éponge n’est pas la solution de facilité.

Vous pouvez, au choix :

  • Passer très régulièrement le plumeau, au moins une fois par semaine
  • Les déplacer de temps en temps dans la baignoire ou sortir les plantes dehors si leur volume et les températures le permettent encore, pour les doucher. Ce nettoyage à l’eau est plus efficace pour retirer les dépôts gras qui se forment à la longue.

Enfin, certaines plantes à feuilles duveteuses comme les Saintpaulia, les Gloxinia, les Streptocarpus, le tilleul d’appartement, les cornes d’élan ou les Bégonias d’intérieur, ne supportent pas un chiffon ou une éponge humide. C’est également le cas de toutes les plantes grasses et des cactus. L’humidité sur leurs feuilles provoque en effet l’apparition de taches et la feuille pourrit avant de tomber. Il est alors conseillé d’utiliser un simple pinceau à poils souples que l’on passe délicatement sur le dessus de la feuille ou entre les épines des cactus.

Sur le même thème :

Rempoter une plante d’intérieur : Quand et comment faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page