Accueil » L'automne » Le chou palmier: l’exotisme au potager
chou palmier

Le chou palmier: l’exotisme au potager

Le chou palmier: l'exotisme au potager
Partagez votre avis sur cet article !

Variété ancienne d’origine italienne, le chou palmier (Brassica oleracea ‘Lacinato') appartient à la famille des choux frisés. Il était déjà cultivé au XIX ème siècle mais a progressivement disparu du devant de la scène jusqu’à tomber en désuétude. Il refait surface aujourd’hui, à la faveur du travail de maraîchers en quête d’originalité. Car il est vrai que le chou palmier est une curiosité. Cultivé pour ses feuilles gaufrées – et non pour sa tête, à l’inverse de tous les autres choux – , le chou palmier fait partie de ces rares plantes ( au même titre que les blettes ou encore la rhubarbe) qui trouvent aisément place aussi bien au potager qu’au cœur des massifs tant elles sont belles. Très décoratif et savoureux : c’est à ces deux mots qu’on pourrait résumer ce chou original.

Un palmier au potager

Le chou palmier forme une touffe de feuilles érigées et élégantes de près de 2 mètres de hauteur à l’âge adulte. Après le début de la récolte, lorsque les feuilles les plus basses sont prélevées, son tronc à nu surmonté d’un toupet de feuilles recourbées lui fait prendre des allures de palmier, d’où son nom.

Le tronc, justement, forme une tige robuste sur laquelle s’insèrent de part et d’autre de longues (60 à 80 cm) feuilles en bouquets, étroites (10 cm). D’une couleur vert foncé, tirant presque sur le noir quand la période de froid s’amorce, ces feuilles sont finement gaufrées à l’image de celles des choux de Milan. Leur extrémité se recourbe au cours de leur déploiement.

Ce chou palmier est en temps normal une plante bisannuelle. Il produit donc du feuillage la 1ère année, passe l’hiver en terre avant de développer  de nombreuses hampes florales et de monter en graines au cours du printemps suivant. Plus rarement, si le climat lui est favorable, le chou palmier peut se montrer trisannuel : il continue donc de se développer au cours de la seconde année et ne fleurit qu’à partir de la 3ème année. Il atteint dans ce cas un volume considérable, culminant à plus de 2 mètres de hauteur.

chou palmier noir de toscane
Chou palmier Noir de Toscane en 1ère année de culture, culture en bio au jardin de la Posada Mariposa (64)

Où le cultiver ?

Installez le chou palmier au soleil. Comme les autres brassicacées, il apprécie les sols riches, amendés de fumier et de compost mûrs au cours de l’automne précédant  la plantation.

Comment le cultiver ?

Semis

Semez les graines rondes à l’abri, en mars ou avril. Conservez les plants au chaud en maintenant le terreau humide jusqu’à  leur plantation définitive au jardin au cours du mois de mai.

Attendez que la terre soit suffisamment réchauffée et que les jeunes plants affichent quelques belles feuilles. Installez alors les choux palmiers à 40 ou 50 centimètres de distance les uns les autres dans une terre ameublie en profondeur.

Entretien

Ce chou frisé apprécie des arrosages réguliers tout au long de l’année, plus fréquents néanmoins après la plantation, le temps de la reprise.

Plutôt résistant au froid, il peut rester en terre l’hiver où il ne nécessite pas de protection particulière contre le froid.  

Désherbez régulièrement ses pieds pour limiter la concurrence des plantes indésirables.

Quand et comment récolter les feuilles ?

Si la récolte des feuilles peut s’effectuer dès la fin d’été, mieux vaut néanmoins patienter jusqu’aux premiers froids. Le gel attendrit en effet les feuilles et les rend plus savoureuses, l’amidon se transformant en sucre sous l’effet du froid. La récolte peut alors se poursuivre jusqu’en mars.

Prélevez les feuilles une à une, au fur et à mesure des besoins, en commençant par les plus basses. Taillez-les proprement à l’aide d’un couteau.

chou palmier maladie
Le chou palmier ne fait pas exception à la règle: il est sensible, comme les autres choux, à la piéride du chou. Une protection sous filet ou cage est nécessaire. Jardin de la Posada mariposa (64)

Maladies et ennemis

Le chou palmier est sensible aux mêmes maladies que tous les autres choux, essentiellement :

  • La piéride du chou qui fait de la dentelle avec ses feuilles, aussi gaufrées soient-elles.
  • Les altises, de minuscules insectes semblables à des puces, qui criblent les feuilles de petits trous et transmettent des maladies.

Dans certaines régions, notamment lorsque le Colza est massivement cultivé à proximité, la culture des choux palmiers est presque mission impossible  sans mesure de protection. Pour se passer d’insecticides, la solution la plus naturelle qui soit réside dans l’installation d’une barrière physique, qu’il est facile à fabriquer soi-même. Entourez chaque chou, s’ils ne sont pas nombreux, d’une cage en fer à béton recouverte d’un filet à mailles serrées pour empêcher les insectes d’entrer.

Utilisations

Le chou palmier s’utilise dans les mêmes recettes que d’autres choux. Blanchi, il sert à confectionner de délicieuses potées, des roulés, des farcis ou même en légume d'accompagnement. Mais la conservation des feuilles n’est que de quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Il faut donc les prélever au fur et à mesure des besoins.

Meilleure variété

Le chou palmier « Noir de Toscane », que l’on trouve aussi sous l’appellation de Chou kale lacinato ou Nero di Toscana en italien, est une vieille variété, la plus cultivée. Ses feuilles vert sombre, presque noires avec le froid, sont très belles. N’hésitez pas à l’utiliser comme plante d’ornement dans les massifs.  

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.