Arbres de parcs

9 Maladies du bouleau

Avec son écorce blanche ou beige, le bouleau est un arbre décoratif. Très résistant, il s’adapte à la plupart des sols et des climats de nos régions. Voici une liste des maladies qui peuvent l’affecter : certaines entraînent des dégâts sur les feuilles, d’autres, des dégâts visibles sur les branches et le tronc. Découvrez aussi comment soigner un bouleau malade.

La cloque

Symptômes : La cloque du bouleau (Taphrina Betulae) forme sur les feuilles des taches blanchâtres qui se dessèchent et se déchirent.

Traitement naturel : En prévention, ou dès l’apparition des premiers signes du champignon, vous pouvez faire des traitements réguliers à la bouillie bordelaise.

L’oïdium du bouleau

Symptômes : Les feuilles de l’arbre se couvre d’un feutrage blanc. En fin d’été, de nombreux petits points noirs font tomber les feuilles précocement.

Traitement naturel : En cas de forte attaque et si l’arbre n’est pas trop volumineux, vous pouvez effectuer quelques pulvérisations à base de soufre afin d’endiguer le développement du champignon responsable de la maladie.

Des petites taches sur les feuilles

Symptômes : Les feuilles de votre bouleau se couvrent de nombreuses petites taches beige puis brunes lorsqu’elles sèchent. Les feuilles très endommagées tombent.

Traitement naturel : comme pour la cloque, vous pouvez effectuer des traitements réguliers à base de bouillie bordelaise, en préventif comme en curatif.

Le cigarier du bouleau

Symptômes : Les feuilles du bouleau s’enroulent comme des cigares. A l’intérieur, se logent les larves blanches à tête brune (4 à 8 mm de long) d’un insecte : le cigarier du bouleau, Deporaus betulae.

Traitement naturel : En cas de forte attaque et si l’arbre n’est pas trop volumineux, vous pouvez effectuer un traitement avec un insecticide à l’huile de colza.

maladie du bouleau champignon
Ces bourrelets sur le tronc du bouleau sont dus à un champignon © DepositPhotos

Le chancre du bouleau

Symptômes : Des chancres apparaissent sur l’écorce du tronc ou des branches, puis des bourrelets se forment. On voit également apparaître un peu plus tard de petits points rouge brique, avant que les branches atteintes ne sèchent complètement. Cette maladie est provoquée par un champignon : Nectria galligena.

Traitement naturel : Curetez la blessure avec la lame propre d’un couteau, puis badigeonnez au pinceau la plaie avec de la bouillie bordelaise afin de désinfecter.

Scolyte du bouleau

Symptômes : L’écorce est perforée de curieux petits trous ( 2 mm de diamètre). Elle se décolle et présente de nombreuses galeries au revers. Les scolytes du bouleau ( Scolytus retzeburgi et Scolytus rugulosus) affaiblissent les bouleaux attaqués et peuvent entraîner la mort des arbres les plus âgés.

Traitement naturel : Depuis l’interdiction d’utilisation de produits chimiques au jardin, il n’existe plus d’insecticide suffisamment efficace afin de lutter contre les scolytes. La seule solution reste d’abattre les arbres les plus atteints, souvent par ailleurs en fin de vie.

La saperde

Symptômes : Des entrées de galeries sont visibles dans le tronc et les branches du bouleau, souvent obstruées de sciure agglomérée. A l’intérieur, des chenilles creusent le bois de l’arbre.

Traitement naturel : Une solution efficace consiste à détruire manuellement les chenilles en introduisant dans les galeries un long fil de fer afin de les écraser.

pourquoi mon bouleau est il mort
Les filaments blancs du pourridié sous l’écorce permettent de comprendre pourquoi ce bouleau est mort © Depositphotos

Le pourridié

Symptômes : Le pourridié (Armillaria mellea) est un champignon qui s’attaque aux racines et au bois du bouleau à la base du tronc et les fait pourrir. Sous l’écorce décollée, on peut observer une moisissure blanche et de gros filaments noirs.  Cette maladie se remarque souvent trop tardivement.

Traitement naturel : Il n‘est pas possible de sauver un bouleau colonisé par le pourridié. L’arbre déprit plus ou moins vite. Tôt ou tard, il faut donc se résoudre à couper puis arracher les bouleaux atteints afin de limiter la propagation par le sol de ce champignon très contagieux.

Les chenilles

Symptômes : Plusieurs types de chenilles arpenteuses minent et grignotent les feuilles ou les rameaux du bouleau :

  • Biston betularia, la chenille de la phalène du bouleau, un papillon nocturne noir et blanc. Difficile à observer.
  • La tenthrède, aux taches jaunes et noires.
  • Eriogaster lanestris, la chenille du bombyx laineux, aussi connue sous le nom de laineuse du cerisier. Cette chenille se reconnaît facilement à son corps sombre parsemé de points orange. Elle présente de nombreux poils urticants et construit ses nids blancs dans l’arbre pour passer l’hiver.
insecte parasite du bouleau
La mineuse est un insecte parasite des feuilles du bouleau © DepositPhotos

Traitement naturel : Si les attaques sont vraiment très importantes et que les arbres ne sont pas encore trop hauts, vous pouvez faire un ou plusieurs traitements au Bacillus thuringiensis. Il s’agit d’une bactérie que les chenilles ingèrent et qui les parasite. C’est un traitement naturel, sans danger pour l’homme ni les animaux.

Il est également possible de poser des pièges à phéromones pour capturer les adultes au moment de l’accouplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page